Le Croisic Infos

10 fermetures de lits au Croisic cet été

Le syndicat CGT dénonce dans un communiqué des fermetures de lits au Croisic cet été alors que la cité sanitaire à Saint-Nazaire va connaître un afflux de patients.

« Les syndicats CGT de l'hôpital intercommunal de la presqu'île Guérande-Le Croisic, de l'hôpital intercommunal du Pays de Retz et du centre hospitalier de Saint-Nazaire et la coordination syndicale CGT santé et section Sociale 44 dénoncent la fermeture de 10 lits de Soins de Suite et de Réadaptation au Croisic du 1er juillet au 31 août  par mesure d'économies, alors que la cité qanitaire de Saint-Nazaire va connaître un afflux de patients lié à la période estivale.

En effet, durant la période hivernale, le centre hospitalier de Saint-Nazaire a déjà dû faire face à des moments de sur-occupation, tant aux urgences que dans les services de médecine, par manque de lits sur place mais également dans les établissements de proximité ayant des lits de Soins de Suite et de Réadaptation.
La population est multipliée par trois pendant la période estivale soit 750 000 habitants. Les urgences du Centre Hospitalier seront fortement sollicitées et régulièrement engorgées. Pour la CGT, il est fort à craindre que les difficultés de manque de lits dans la Cité sanitaire se reproduisent. De plus, l'unité de 15 lits supplémentaires de médecine ne sera finalement pas ouverte cet été. Les hôpitaux de proximité devront donc avoir des lits disponibles pour permettre d'accueillir les patients nécessitant des convalescences. La fermeture de 10 lits au Croisic va forcément rendre cette organisation impossible.

La CGT a adressé un courrier à  la Directrice de l'Agence Régionale de Santé des Pays de Loire pour demander que cette mesure d'économies soit annulée, au regard des difficultés de prise en charge des patients que cela va engendrer.

Pour la CGT, la notion de service public pour les usagers n'est pas compatible avec la fermeture de 10 lits de soins de suite et de réadaptation au Croisic durant la période estivale. C'est un non-sens, incompréhensible, qui prouve une fois de plus que la gestion hospitalière calquée sur le modèle entreprise ne fonctionne pas. La santé n'est pas une marchandise. »
Communiqué CGT

03/07/2013 | 4 commentaires
Article précédent : « Batz-sur-mer : Marché nocturne du mardi 16 juillet 2013 »
Article suivant : «  Faites attention à votre argent quand vous jouez en ligne »

Vos commentaires

#1 - Le 03 juillet 2013 à 23h01 par malade, Le Croisic
Madame le Maire est présidente du conseil de surveillance

je voudrais bien connaître sa position

je pense qu'elle va botter en touche comme d'habitude elle n'assumera aucune responsabilité mais elle perçoit combien pour ne rien faire et ne pas communiquer sur le sujet
#2 - Le 19 août 2013 à 11h41 par matelas epeda, Matelas Epeda
Un article complet. Merci pour l'information.
#3 - Le 30 août 2013 à 22h57 par Korrigan, Le Croisic
Mme le maire a bien d'autres soucis en tête ! Il faut qu'elle récupère les sous qu'elle a mis dans la peinture des fausses et dangereuses pistes cyclables qui ont été dessinées à la hâte avant les vacances.
#4 - Le 31 août 2013 à 18h20 par Plongeur sous marin, Le Croisic
Le korrigan à bien des informations du fond de sa grotte... Vous avez eu le rapport des secours pour qualifier ça de dangereux?
Effectivement ce sont des fausses "pistes" cyclables mais des vrais "bandes" cyclables...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter