Le Croisic Infos

Affaire Verneau/Meunier : les syndicats démentent toute prise de position dans le dossier

Difficile de s’y retrouver dans la polémique au sujet des honoraires d’avocat payés par la commune, dans l’affaire qui a opposé la DGS, Joëlle Meunier, et le conseiller municipal, Claude Verneau. Une communication maladroite d’agents de la ville a provoqué l’ire des syndicats FO et CGT. Une réaction en chaîne qui fait suite au refus du maire de répondre à une question à 500 euros, apparemment.

  Il y a quelques jours, lecroisic-infos et Presse Océan publiaient un communiqué adressé par Karl Grillitsch, responsable logistique à la mairie, bien ambiguë sur sa forme puisque comme nos confrères de la presse écrite, nous l’avons interprété –et publié comme tel  dans son intégralité – comme un soutien syndical à la Directrice Générale des Services, Joëlle Meunier. Erreur ! Et réaction immédiate des centrales syndicales qui assurent ne pas intervenir dans ce dossier.
    •     En fait, Karl Grillitsch a pris contact avec FO et la CGT pour un conseil en droit du travail et de défense des fonctionnaires de la collectivité territoriale, en pareil cas. Le communiqué reste donc valable, mais certainement pas la lecture et la compréhension que l’on a pu en faire. Le responsable logistique confesse une maladresse, provoquée sans doute par l’émotion que suscite cette affaire, et un par un nécessaire besoin d’explications.
    •      Dans un nouveau mail adressé à la rédaction, il précise son propos. Visiblement, le fonctionnaire intervient dans le cadre de sa fonction de représentant des personnels non-syndiqués au sein du comité technique paritaire, et pas au nom des syndicats FO et CGT. « Notre propos était de rappeler que tout agent de la fonction publique a le droit à la protection fonctionnelle. Nous n’intervenons pas pour défendre spécifiquement Madame Meunier, mais uniquement pour un rappel à la loi, puisqu’il semblerait que certains s’étonnent de cette mesure ».
    •    D’autre part, Karl Grillitsch rapporte que le personnel à été convoqué en mairie le 30 mars pour une petite mise au point du maire, Michèle Quellard, « afin de préciser que tout agent a le droit à une protection fonctionnelle, et qu’il n’a jamais été question de remettre en cause ce droit réglementaire ». Il ajoute : « Par ailleurs, elle nous a communiqué le montant des frais d’avocat de Madame Meunier. Ceux-ci s’élèvent à 500 euros ».
 
    •       Précisions des syndicats
 
    •        Les réactions des syndicats cités dans notre article sont claires : ils n’ont rien à voir avec ce dossier. A l’image de Christohe Besnard, secrétaire CGT des petites et moyennes collectivités du 44, qui avait réagi très tôt dans l’espace commentaire, et qui tient à confirmer sa position auprès des lecteurs de lecroisic-infos.
    •    Le syndicat Force Ouvrière des Territoriaux du Croisic est également très ferme : « Lors du communiqué paru dans la presse fin mars (Presse Océan et blog du Croisic Infos), Monsieur Karl Grillitsch s’est servi de l’entité du syndicat Force Ouvrière des Territoriaux du Croisic pour faire valoir son point de vue dans l’affaire opposant l’élu, Monsieur Claude Verneau, à la Directrice Générale des Services de la ville du Croisic, Madame Joëlle Meunier. Ceci n’engage que lui, Monsieur Grillitsch n’étant pas syndiqué à Force Ouvrière, mais simplement représentant du personnel du Croisic, sans appartenance avec notre organisation syndicale ».

Auteur : YD | 06/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Conseil municipal : la politique par le vide »
Article suivant : « Françoise Thobie démise de ses fonctions pour « délit de grande gueule » ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon ChocolatAudiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter