Le Croisic Infos

AG du FC Côte Sauvage. Les dirigeants assument, les joueurs pas !

Un peu à l'image de la saison sportive, l'A.G. du FC Côte Sauvage n'a guère soulevé l'enthousiasme. A peine vingt-cinq personnes sont venues écouter le président Didier Charbonneau.

Tel le capitaine d'un navire, ce dernier a pris ses responsabilités et assumé avec force conviction ses décisions et celles de son bureau. Mais cela n'a pas été le cas des joueurs, qui absents sur le terrain, l'ont également été lors de l'assemblée générale.
Il y a des saisons comme ça, où rien ne se déroule comme on l'aurait souhaité. C'est ce qui est arrivé au FC Côte Sauvage. On a coutume de dire que l'union fait la force, mais aussi paradoxal que cela puisse être, ce n'est pas toujours le cas. La fusion entre les sections du Croisic et de Batz sur Mer aurait dû donner naissance à un club digne de ce nom. Malheureusement, la réalité est toute autre. Devant une assistance clairsemée, en présence de Michèle Quellard maire du Croisic et de Danielle Rival maire de Batz sur Mer, Didier Charbonneau le président a présenté le bilan d'une première année d'existence parsemée d'embûches. Le résultat est amer avec la descente pour toutes les équipes seniors. Les critiques, parfois acerbes, souvent injustifiées qui se sont abattues sur les dirigeants ont profondément meurtri tous les bénévoles qui œuvrent au bon fonctionnement du club. Quelques-uns des joueurs, ont sans doute oublié la définition même du "bénévolat". C'est en tout cas ce qu'affirme Didier Charbonneau : " Les raisons de cet échec sont nombreuses et tout le monde est concerné. Nous les dirigeants nous n'avons pas su analyser et cerner les problèmes. Certains joueurs eux n'ont pas eu un comportement très sportif et n'ont pas assez travaillé lors des entraînements et ont manqué de rigueur dans les matchs".

Un manque de respect
Concernant, les desiderata des uns et des autres sur les dirigeants, ils n'ont fait que "plomber", la volonté ambiante."J'ai été extrêmement touché parce que j'ai pu entendre concernant Bruno Baronchelli. Si une personne avait envie d'apporter une pierre pour consolider l'édifice c'était bien lui. Son passé de joueur professionnel, sa qualité d'entraîneur au plus haut niveau méritait le respect". Si Didier Charbonneau s'est montré assez mesuré dans ses propos, Milos Pors connu pour ne pas pratiquer la langue de bois n'y est pas allé par 4 chemins. Dans un violent réquisitoire, il a fustigé les joueurs, chiffres à l'appui : "Le club compte 210 licenciés. A eux seuls, les seniors ont collectionné 49 cartons jaunes, 11 cartons rouges, 5 points de pénalité et 1 200 euros d'amendes. C'est tout simplement édifiant. C'est une saison calamiteuse et je n'ai jamais vu ça. Comment une fusion que tous désiraient, a-t-elle pu aussi mal tourner ? Il y a eu un manque de respect des joueurs et les sarcasmes de la part de ces derniers. Ils évitent l'obstacle au lieu de l'affronter et leur absence à cette AG en témoigne".

Les bonnes notes
Cela dit, tout n'est jamais complètement noir dans une structure et les résultats des équipes de jeunes témoignent d'un certain optimisme pour l'avenir. Les U 19 terminent 3e et ratent la montée d'un point. Les U 17 connaissent une saison difficile et finissent 7e. Les U 15 gravissent un échelon et se classent 6e lors de la seconde phase. Les U 13 font une saison en dent de scie. Les U 11 se sont avérés des éléments agréables à coacher. Les U 9 malgré un effectif réduit ont beaucoup progressé et les U 7 réalisent une très belle saison. Des résultats encourageants qui font dire au président Charbonneau que demain ne peut-être que meilleur. Quant à la situation financière, elle est saine avec un solde créditeur de 31 042,80 euros.

Liberté de la presse bafouée

En conclusion, Didier Charbonneau a confirmé qu'en l'absence de solution de remplacement, il n'envisageait avec son équipage d'abandonner le navire. Et d'ajouter : "Les desiderata des uns et des autres ne sont pas suivis d'effets. Je suis dans une situation instable, si des gens ont des solutions, on est preneur. Mais visiblement ce n'est pas le cas, alors on maintient le cap. Mathieu Charboneau sera encore entraîneur pour la prochaine saison avec à sa charge deux équipes seniors". Avant de clore cette assemblée, Didier Charbonneau a passé la parole à Danièle Rival maire de Batz Sur Mer qui s'est exprimée : "Je suis surprise par les propos que j'entends aujourd'hui. On pensait que cette fusion allait être une réussite. Essayez de vous ressaisir. Les collectivités sont là pour vous aider. Respectez ceux qui s'investissent". Michèle Quellard maire du Croisic, fidèle à sa réputation n'a pas fait dans la dentelle : "En déblayant les mauvais esprits, on peut retrouver la sérénité. Il faut des valeurs, des règles. Si on repart avec des brebis galeuses, ça ne fonctionnera pas. Ceux qui nous ont plombés, il faut les exclure du club". Puis s'adressant aux personnes présentes, ignorant sans doute la présence du "croisic-infos.fr", le premier magistrat de la commune a ajouté : "Il y a des sites qui critiquent. Il ne faut plus les lire". Une conclusion qui ne manquera pas d'être interprétée comme il se doit.

Auteur : YE | 05/06/2011 | 15 commentaires
Article précédent : « Le Paris Saint Germain en préparation à La Baule »

Vos commentaires

#1 - Le 06 juin 2011 à 08h56 par Oursin du Croisic, Le Croisic
La paranoïa continue!
Après le 1er adjoint, c'est au Maire du Croisic de pratiquer l'exclusion et d'inciter les habitants à ne pas lire certains sites (dont lecroisic-infos) car ils sont critiques.
Et la liberté de la presse et de la libre expression, qu'en faites-vous Mme le Maire? Et la liberté des habitants de lire ce que bon leur semble?
Et si nous adaptions la phrase de Mme le Maire: "ceux qui nous ont plombés, ils faut les exclure..." de la municipalité!!!
#2 - Le 06 juin 2011 à 11h56 par Traict, Le Croisic
Pas acceptable de voir le maire du Croisic demander de ne pas lire un site Web de presse !
Madame le maire, quels sont les sites d'information et journaux que vous me conseillez de consulter et lire pour assurer mon bien-être ?
Si le président de la république tenait un rel propos à l'égard d'un organe de presse quelle serait la réaction des médias français et internationaux ?
Il faudrait que les élus municipaux consultent Mediapost, Rue 89, Slate.fr, etc …. pour qu'ils se rendent compte dans quel société nous vivons aujourd'hui.
#3 - Le 06 juin 2011 à 22h01 par rollando, Le Croisic
Madame la Maire du Croisic n'a toujours pas compris que nous sommes au XXIeme siècle et que l'époque d'Anne de Bretagne est bien révolue !
Ainsi, il faut donc se voiler la face et surtout "ne pas lire les sites qui critiquent"...c'est quoi ce délire ?
Les Croisicais ne sont pas des moutons de Panurge..certains ont encore un cerveau qui pense ... "je pense donc je suis" et vive la presse libre !
#4 - Le 07 juin 2011 à 06h25 par Clyde, Le Croisic
Si nous nous reportons à l'article "Croisic infos.fr, supporter des Bélugas" nous voyons sur la photo que Mme le Maire est entouré notamment par deux représentants de ce cite, pourquoi n'a telle pas à cette occasion exposé ses critiques, plutôt que de le faire dans une réunion ou Mme le Maire pensait qu'il n'etait pas présent, à en lire le compte rendu ci-dessus.
#5 - Le 07 juin 2011 à 09h57 par Paricilasortie, Le Croisic
Par ici la sortie, c'est pour 2014, il faut donc patienter encore et subir les diatribes verbales régulières de l'équipe municipale en place.
Après le 1er adjoint, voilà Madame Quellard qui s'y met et donne ses consignes de non-lecture de certains organes de presse.
Bravo!
A quand le tableau d'honneur des sites et blogs publié mensuellement par la Direction de la communication de la Mairie.
Des noms! Des notes! Des médailles! Des punitions! SVP...
La place Wifi du Pilori pourrait servir de lieu de punition des responsables des sites "malfaisants" qui y seraient exposés à la vindicte publique!

Au fait, à quand la première réunion publique du quinquenat?

Du courage, Messieurs et Dames de l'exécutif. Sinon vous courrez le risque de voir une réunion débat spontanée (ou presque) se dérouler sans vous à l'initiative de tel ou tel site estimant que la coupe est pleine!

Et vive la liberté de la presse, au Croisic comme ailleurs.
#6 - Le 08 juin 2011 à 06h48 par Hernandez, Le Croisic
Le respect de la liberté de la presse est un principe fondamental.
Le respect de la libre expression est aussi un principe fondamental.
#7 - Le 09 juin 2011 à 14h27 par homard, Le Croisic
Mme le maire ,il est facile de rejeter son incompetence sur les mauvais esprits ou la presse.La critique est constructive si l'on fait preuve d'humilité et de sagesse'des valeurs qui devraient etre en adequation avec votre fonction.Vous voulez exclure ceux qui ne sont pas d'accord avec vous tout en leur mettant la responsabilité des echecs constatés en sport ou en politique?C'est une reaction puerile et pitoyable,degonflez votre ego soyez a l'ecoute ,prenez du recul et de la hauteur,faites preuve de sagesse bon sang;c'est ce que tous les citoyens attendent d'un elu.
#8 - Le 09 juin 2011 à 15h20 par jm, Le Croisic
un petit mot pour préciser aux personnes qui font des commentaires sur cet article de presse, vous etes hors sujet; l'article parle du club de foot et non de politique !!
#9 - Le 09 juin 2011 à 16h56 par chineurducroisic, Le Croisic
Un article qui me fait mal !!! et surtout des commentaires surement vrais !!! Sur un article qui parle du malheur du foot, de notre ville et celle de Batz, vous retenez que la liberté la presse !!! Mais allo ???? M*rd*

Sportif, Croisicais, j ai de la peine pour ce qui viens de nous arriver cette année... Après certe les propos du maire sont pitoyables. Mais de voir que c 'est la priorité dans vos commentaires de cet articles ca me fou les boules !!!!!

Je souhaite bonheur au FC Sauvage pour les prochaines années !!!!
#10 - Le 09 juin 2011 à 17h17 par Karikel
Du calme ! on a quand même le droit de se préserver de la médiocrité !
Revenons à nos ballons Croisicais... j'attends vos "fines " analyses quant à la débandade du club local ?!
#11 - Le 09 juin 2011 à 17h37 par la vaticinatrice, Le Croisic
Vous pouvez le constater tous les jours, autour des gens sourds, les gens parlent fort pour ce faire entendre.
Le sourd se met à l'unisson et parle fort aussi.
C'est la même chose quand des élus sont atteints de surdité vis à vis de leurs concitoyens. Ils n'écoutent personne, mais s'ils entendent du bruit, ils crient.
N'est il pas vrai?
#12 - Le 09 juin 2011 à 21h56 par Rififi, Le Croisic
A Hernandez

Je suis bien d'accord avec vous sur le respect de la liberté de la presse et sur le respect de la libre expression. Cependant, la fonction de maire implique un certain droit de réserve. Mme Quelard n'en a que faire et c'est bien dommage. Les récents événements démontrent que le caractère autoritaire de Mme le maire dont l'attitude semble plus proche d'un régime totalitaire. Mme Quellard a été élue d'une façon démocratique, il ne faudrait pas qu'elle l'oublie, sinon la chute en 2014 n'en sera que plus douloureuse.
#13 - Le 11 juin 2011 à 12h21 par Seb
"Il y a des sites qui critiquent, il ne faut plus les lire"... Quelle drôle de conception de la presse et du pluralisme des idées.
Donc, il s'agit ici de football. J'ai bien lu les articles. Carton rouge en novembre ? et au final, Cartons rouges en juin. Une note positive pour les jeunes... bien vu ! Ben alors, elle est où l'erreur commise par lecroisic-infos ???
Critique et alarmiste en novembre... pour un constat d'échec navrant en juin. Si les dirigeants, au lieu de s'insurger contre l'article, en avait tirer des leçons... Qui sait ?
Madame le maire, l'expérience est souvent bonne conseillère. Mais comme vous le conseillez à vos concitoyens, mieux vaut se voiler la face, ne plus lire, ne plus débattre, ne plus contester, ne plus partager. Pourtant, nous partageons, au moins nos impôts, pour ce qui nous intéresse ici. TTC, combien coûte cette catastrophe footballistique ?
Madame le maire, vous êtes atteinte du syndrôme de Cassandre, cette divinité, visionnaire, qui parcourait le pays pour dire la vérité... Mais personne ne la croyait. Vous êtes Cassandre et les autres ont tort. Vous souhaitez gouverner des moutons, dans une ville endormie, mais vous constatez qu'ici il y a encore âmes qui vivent et participent à la "Politique", vie de la cité.
Comme vous devez bien apprécier ceux qui scandent et vous encourage à siffler la fin de la récré... Comme c'est commode d'infantiliser le bon peuple, que l'on souhaite maintenir dans l'ignorance en lui disant "Ne lisez plus"...
Victor Hugo, vous savez le Grand Hugo, contraint à l'exil par des gens qui disaient "Ne lisez plus", s'exclamait : "La démocratie, c'est d'un côté le bulletin de vote, et de l'autre la presse libre et indépendante". Démocratie, monocéphale chez vous.
Vive la presse libre et courage. Mieux vaut cela que l'ignorance.
#14 - Le 11 juin 2011 à 15h04 par homard, Le Croisic
Comme disait Tacite dans les annales:s'irriter d'un reproche,c'est un peu le reconnaitre.Le fc cote sauvage etait déjà à un tournant de son histoire pour sa 1ere saison et les dirigeants ont tout gachés avec leurs pseudos valeurs et leur autoritarisme disciplinaire.Ils n'ont transmis aucun plaisir aux joueurs et en ont virés certains sans etat d'ame.Je suis sur qu'ils ne pensent meme pas à en recruter de nouveaux.Mr pors fustige encore les joueurs mais il va vite se rendre compte que sans joueurs il n'ya plus d'équipe donc de club.Tous ont manqué de pedagogie et de psychologie mais aparemment cela continuera jusqu'à que le club s'eteigne.Proner des valeurs morales ne suffira pas car à un certain moment il faut du talent que ce soit en sport ou en politique.
#15 - Le 25 juin 2011 à 14h36 par robin des bois, Le Croisic
cher homard ;le club est deja eteint depuis longtemps.Le fccs jouera en 2eme division donc on peut dire aujourd'hui qu'il est bel et bien mort.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter