Le Croisic Infos

Ambiance glaciale pour un conseil municipal expéditif

Visiblement, les élus présents lors de la séance du conseil municipal qui s’est déroulée jeudi soir, salle du Soleil Royal, n’avaient pas trop envie de s’attarder dans une atmosphère pour le moins tendue. La défiance du tandem Thobie-Verneau à l’égard de l’attelage municipal, Quellard-Le Cam, est clairement installée.

De nombreux élus étaient absents pour cette séance en raison de la tenue, au même moment, d’un conseil communautaire de Cap Atlantique. Ils auront donc échappé aux dialogues avec un ton assez surréaliste échangés entre Françoise Thoby, ancienne adjointe au tourisme récemment débarquée, et le premier adjoint au maire, Gérard Le Cam. Et cette réflexion venue du public : « Mais comment ont-ils pu travailler ensemble pendant trois ans ? ».  Clin d’œil ironique de l’histoire, l’assistance, scrutant l’attitude de l’ancienne adjointe, n’a pas mis longtemps avant de faire le rapprochement avec un panneau de l’exposition consacrée au Maréchal Jean De Lattre de Tassigny, située juste derrière Françoise, et intitulé « A un front de la Guerre froide ». Dans le mille Maréchal ! Et pour donner encore du bâton (de Maréchal bien entendu) pour se faire battre, derrière Michèle Quellard et Gérard Le Cam, ce panneau : « Les prémices d’un conflit ». Visionnaire, De Lattre de Tassigny ?
Plus sérieusement, les quatre premières questions consacrées à « L’atelier relais », pour l’approbation du compte de gestion 2010, l’approbation du compte administratif 2010, l’affectation du résultat d’exploitation, et le budget primitif 2011, ont été votées sans que Michèle Quellard ne prenne part aux débats et aux votes. Ce qui a laissé libre cours à Françoise Thoby pour débuter son dialogue tendu avec Gérard Le Cam. La conseillère a demandé des précisions sur les trois locations en cours. A l’occasion du vote du budget primitif, à hauteur de 20 000 euros, le premier adjoint a précisé que la commune allait prendre à sa charge des travaux de réhabilitation pour 40 000 euros.
Même topo pour les questions concernant la clôture des comptes du port de plaisance, et le transfert des écritures et comptes vers le Conseil Général. Le compte administratif 2010 est sans surprise avec un déficit d’investissement de 132 526 euros, pour 121 708 euros de recettes et 254 234 euros de dépense. L’exploitation du port de plaisance dégage un solde positif de 45 367 euros pour 333 370 euros de recettes et 288 003 euros de dépenses. Le transfert des comptes pourra donc s’opérer et la commune devra reverser 268 428 euros au Conseil Général.
Une décision qui n’a pas fait l’unanimité, compte tenu de la remarque de Françoise Thoby : « Qu’en est-il de l’état de l’actif ? Comment pouvons-nous nous prononcer sans avoir l’état de l’actif ? ». Réponse embarrassée de Me Charlot qui présentait le dossier, et c’est finalement Gérard Le Cam, le mieux placé à la SEM Pêche et Plaisance qui a pris le relais pour expliquer que les transactions étaient toujours en cours avec le Département. Le premier adjoint ajoute : « Le trésorier a approuvé les comptes. Mais nous n’avons pas encore les informations que vous demandez, nous prenons note de votre remarque ».
Le sujet des « négociations » avec le Conseil Général est revenu au détour d’une question diverse posée par le groupe « Le Croisic Solidarité » sur les premiers résultats de la SEM. Claude Verneau s’est interrogé sur la longueur de ces discussions : « Cela fait un an qu’on nous dit que c’est en bonne voie ! ». Un sujet une nouvelle fois embarrassant compte des relations de défiance qui se sont instauré entre la ville du Croisic et le Conseil Général, mais Gérard Le Cam reste confiant et demande aux élus de faire preuve de patience. « Et alors, Monsieur Verneau ! 11, 12, 13, 14 mois, qu’est-ce que cela peut bien faire ? On parle d’un million d’euros, il faut être patient. En plus, les élections cantonales nous ont retardées. Aussi, on peut comprendre que le Conseil Général ne soit pas très pressé de nous payer ! », s’exclame les premier adjoint.
Les conseils municipaux s’enchaînent à un rythme soutenu puisque les deux prochaines séances sont programmées les 10 et 25 mai prochain.

 

Auteur : YD | 29/04/2011 | 7 commentaires
Article précédent : « Le premier jet du Plan Local d’Urbanisme, présenté aux élus du Croisic »
Article suivant : « Conseil municipal : la politique par le vide »

Vos commentaires

#1 - Le 30 avril 2011 à 00h13 par arcroazig, Le Croisic
Un conseil municipal triste et froid où les seuls éléments positifs furent les interventions judicieuses et bien embarrassantes pour l'adjoint, le premier,des dissidents.
Les conseillers de la majorité relative présent ont particulièrement brillé par leur silence, car dès qu'ils avaient la parole c'était inaudible, ou ils n'étaient pas au courant.
Enfin à quand la prochaine dissidence?
#2 - Le 30 avril 2011 à 07h45 par Hernandez, Le Croisic
Les dossiers mineurs ( et combats de la "guerre froide" ) avancent à petite vitesse alors que les sujets fondamentaux pour le devenir de la commune demeurent sous silence :

- L’évolution de la démographie ( vieillissement et exode des jeunes classes d’âge )
- Les difficultés d’accès au logement ( développement trop important de l’habitat secondaire )
- La protection de l’environnement ( respect du tissu végétal )
- L’emploi et l’activité économique ( activités économiques peu diversifiées et pertes d’emplois dans le temps )

A espérer que ces sujets soient pris en compte tant par l’équipe municipale que par les trois groupes d’opposition.
#3 - Le 30 avril 2011 à 07h57 par Clyde, Le Croisic
L'etape qui s'est déroulée ce jour, sur un trajet public, a pris du rythme c'est indéniable.
L'equipe gagnante de 2008 parait diminuée, compte tenu de l'absence de certains éléments présents cette année là.
Des leaders se profilent et un rapprochement avec les leaders des oppositions déjà éxistantes semble possible et souhaitable pour bloquer définitement la course.
Les étapes montagneuses à venir du mois de mai, verront peut être les premiers abandons et des difficultés pour certains à suivre le rythme éffréné de certains participants, la course étant devenue trés nerveuse, du fait que l'équipe gagnante de 2008 a cru pouvoir se séparer de certains membres ayant participer pleinement à cette victoire.
Si les écarts devenaient trop importants et le nombre de participants réduit, ne faudrait il pas recourir l'épreuve.
A suivre en page spotrtive de CROISIC.INFOS
#4 - Le 30 avril 2011 à 09h08 par Clyde, Le Croisic
A voir les difficultés de la majorité réduite à répondre à certaines questions, je commence à comprendre l'absence de réunions publiques depuis 3 ans.
#5 - Le 30 avril 2011 à 15h39 par l'exilé, Le Croisic
Vous voyez sur les sujets de fonds budget affaire port de plaisance etc... le trium vira est inexistant à cause de leur incapacité à traiter des dossiers sérieux et là hop! zoro Le Cam arrive.Mais face à lui maintenant il y a du répondant Mme Thobie va montrer ce qu'elle sait faire ainsi que Mr Verneau et tt cela va sérieusement handicaper Mme Le Maire .Je crois qu'elle a reçu une belle leçon mais attention! les animaux bléssés sont encore plus féroces.........
#6 - Le 01 mai 2011 à 11h32 par Traict, Le Croisic
…et la commune devra reverser 268 428 euros au Conseil Général…

Si je comprends bien, chaque croisicais, nourrissons compris, devra s’acquitter de la soulte SEM d’un montant de 67.10 euro.

En attendant de devoir payer à nouveau, en 2012, pour le déficit prévisible de l’année 2011.

Le contribuable est toujours là pour assumer…
#7 - Le 03 mai 2011 à 18h00 par Jean-paul
Il y a rien à retenir de ce conseil. Dommage que vous ne sachiez pas écrire le nom de madame Thobie (et non pas Thoby !).

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter