Le Croisic Infos

Babette Cassac : « Le marathon nous l’aimons et nous voulons le garder ! »

La municipalité du Croisic, par l’intermédiaire de l’adjointe à la jeunesse, petite enfance et sports, Babette Cassac, et son directeur de la communication, William Nocus, n’a pas tardé à réagir à notre article concernant le probable changement de départ du Marathon de la Côte d’Amour, du Croisic vers Guérande. L’élue, avec le soutien de Madame Le Maire, dément que toute décision définitive soit actée et dénonce « le forcing » des organisateurs pour un départ à Guérande en 2011. La municipalité menace également de se retirer du Marathon si telle initiative était prise.

Courriers et documentations à l’appui, Babette Cassac ne dissimule pas sa colère face à l’annonce d’un départ à Guérande en 2011. La réaction est claire : la municipalité n’envisage pas du tout de voir les 1 500 coureurs prendre leur essor de la cité médiévale. Et elle entend se battre pour conserver cet événement sportif majeur sur la commune. « Lors de la réunion du 23 septembre dernier, Monsieur Béranger m’a indiqué que nous ferions le bilan au mois d’octobre. Depuis, nous ne nous sommes pas reparlés. Qu’il confirme un départ de Guérande en 2011, c’est une démarche vraiment cavalière, qui ne respecte pas les statuts de l’association », explique-t-elle.

L’élue n’y va pas par quatre chemins lorsqu’elle évoque les conséquences : « Un passage au Croisic ? C’est hors de question ! Nous n’avons qu’une seule route. Avec le départ, la route est libérée à 10 h 45. Si les coureurs viennent de Guérande, le dernier d’entre eux passera vers 12 h 30. C’est inconcevable pour le commerce croisicais. Ca nous boucle la ville ! ». Le verdict est sans appel : « En pareil cas, nous ne participerons pas au marathon et il ne passera pas sur la commune ». L’adjointe aux sports, présente dimanche à la remise des prix à Pornichet, ajoute : « Si on se retire, ça ne sera pas de gaîté de cœur. Le marathon, pour moi, c’est quelque chose de très important ».

Dans la lutte qui s’annonce pour conserver le départ au Croisic, la municipalité n’entend pas polémiquer avec son homologue guérandaise. « Nous avons un courrier de Christophe Priou en date de septembre 2009 où il indique qu’en cas de passage du marathon sur Guérande, il n’était pas favorable à un départ de sa commune », ajoutent Babette Cassac et William Nocus. De plus, ils démentent toute évolution de leur position depuis deux ans : « Nous y sommes opposés depuis l’origine et c’est toujours le cas ! ». La municipalité bénéficie également du soutien d’autres communes siégeant au bureau de l’association : « Nous savons qu’à Batz-sur-Mer, il sont sur notre position. Dimanche dernier, Robert Belliot, maire de Pornichet, nous a assurés de son soutien. La déclaration de Monsieur Béranger ne peut pas engager les élus ».

Enfin, l’adjointe aux sports rappelle, non sans humour, que le Marathon de la Côte d’Amour, ce n’est pas le marathon « De la Terre blanche ». La mairie accorde une subvention directe de 3 600 euros à l’organisation, et indirectement 4 000 euros avec la mise à disposition de matériels et personnel communal. Elle offre également de nombreuses fournitures pour les points ravitaillements. Enfin, au Croisic, ce sont 150 bénévoles qui sont impliqués dans la réussite de la manifestation. Babette Cassac martèle : « Aucune décision n’est prise ! Nous faisons partie du marathon et nous voulons le conserver. Il n’y a aucun argument valable pour ce changement, pour le moment ».

Auteur : Y.D. | 09/10/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Les élèves du Karaté Club Croisicais invitent leurs copains à découvrir la discipline »
Article suivant : « Le départ du Marathon de la Côte d’Amour 2011 probablement à Guérande ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter