Le Croisic Infos

Batz : la ville n’aura peut-être pas le fonds d’aménagement communal

Le conseil municipal de vendredi a principalement tourné autour de l’approbation des comptes de l’année et des travaux à réaliser prochainement dans la ville.

Le conseil municipal de vendredi soir a eu un début très comptable avec un tour d'horizon des finances de 2010 et leur approbation. Le budget principal du compte administratif est positif de 581 331,19€. « Le taux de réalisation de la section de fonctionnement a été de 93% pour les dépenses et de 111 % pour les recettes car nous avons été prudents. J’ajoute que la ville a aussi un faible taux d'endettement », commence Serge Riffaut, premier adjoint, désigné pour présider les discussions sur l'exercice 2010. Les délibérations ont été votées à la majorité (deux abstentions de la part de Pierre-Jean Pain et Marie Hélène Criaud). Les budgets annexes du centre nautique et de l'Office de Tourisme (compte de gestion compte administratif et affectation) ont été votés à l'unanimité après qu'il a été expliqué qu'ils sont positifs. Enfin, le budget annexe du cimetière, jamais utilisé, a été supprimé du budget.
Des travaux
Plusieurs projets de travaux ont été évoqués pour 2011: la réhabilitation d'un parking chemin de Kermabon en mai pour 25 000 € ; la remise en état ponctuelle de la chaussée rue de Ker d'Abas en mai pour 5 800 € ; la création d'une aire naturelle de stationnement route de Kerjacot en mai pour 62 000 € ; la réhabilitation d'un parking rue du Croisic en juin pour 19 000 € ; et, l'aménagement du carrefour pour le passage du camion de collecte des déchets impasse du Pré Dolane et chemin de Codan en juin pour 6 500 €. Ayant repris la présidence des discussions, Danielle Rival, maire, explique avoir « remercié trop vite le Conseil Général pour la demande de fonds d’aménagement communal (FAC). Je vais faire la demande, mais comme nous l'avons eu l'an dernier, il semblerait que nous ne puissions l'avoir ». Pierre-Jean Pain a demandé la parole pour s'étonner que « la commission travaux n'ait pas validé ces projets ». Serge Riffaut lui a immédiatement donné raison en ajoutant qu'« elle n'est pas réunie souvent, mais elle le sera avant le prochain conseil municipal ». Enfin Didier Chossat, adjoint à la sécurité et à l’intercommunalité, a exprimé sa satisfaction et celle des riverains à la création de l'aire naturelle de stationnement route de Kerjacot comprenant des trottoirs. La délibération a été votée à l'unanimité. En fin de conseil, Madame le maire a fait remarquer l’urgence de la réfection des ponts dans les marais salants : « les piliers du pont de Si Hascouët sont près de s’effondrer, il faut les cercler de toute urgence. Nous nous sommes engagés à ce que ce soit terminé avant le 22 juillet, la récolte du sel ».
 

Auteur : AP | 16/05/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Batz-sur-mer : un conseil très "conventionnel" »
Article suivant : « Batz-sur-mer : handibasket avec la Hurlette »

Vos commentaires

#1 - Le 17 mai 2011 à 23h04 par ragondin, Le Croisic
Au vu de l'excédent financier du résultat de 2010 à répartir sur 2011, un élu a quand même demandé s'il était judicieux d'avoir augmenter implicitement les impots locaux (somme à "récolter" équivalente à environ 9% du montant de l'excédent reporté sur 2011)
4 élus avaient voté contre cette augmentation.
Une élue s'est étonnée dans la section de fonctionnement, de la rubrique" voyages et déplacements" qui passent de 2650 euros en 2010 à 6508,97 euros en 2011.
Après consultation du document, signalons que "les frais de représentations du maire" passent de 800 à 3170,08 euros
La saison de sel démarre beaucoup plus tôt que le 22 juillet et n'est pas tributaire des travaux du pont.
#2 - Le 06 juin 2011 à 13h57 par ventdumarais, Batz-sur-mer
Batz, ses paludiers, son sel... Une image de "marque" très utilisée pour "attraper" les touristes; et pourtant... rien n'est fait, ou presque, pour ceux qui vivent à l'année côté marais salants, payent des impôts (plus cher) et font vivre les institutions locales (écoles, services municipaux, associations) : des trottoirs inutilisables, des couches de graviers pour "boucher" les trous des routes chaotiques et, cerise sur le gateau, la route des marais coupée en pleine saison de sel : c'est vrai que les paludiers doivent avoir le sens de l'intérêt général comme le dit notre cher sous-préfet ! Reste que tous ceux qui utilisent quotidiennement cette route et ce pont "très endommagé" n'ont eux,visiblement, aucun sens de l'intérêt général : en tout cas les élus, la préfecture, les gendarmes ne le leur ont pas rappelé. Bandes de motards friands de virages à pleine vitesse, locaux forcément plus pressés que les autres, agglomérats de cyclotouristes... tout ceux-là ne seraient pas concernés par la solidité du pont ?
Au fait, tous ces jolies routes, trottoirs et autres voies cyclables décorés de fleurettes et créés côté "mer" ou dans le bourg ont-ils un intérêt général ou un simple intérêt pour toutes ces grandes maisons vides 10 mois de l'année. Ces dernières coûtent décidemment très cher à la communauté batzienne, communautaire et départementale...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter