Le Croisic Infos

Batz-sur-mer : le « Dessin » verni de Gérard Boulfray

Encre de Chine, fusain et mine de plomb, reste avec ces ingrédients à trouver le bon geste et la bonne posture du paysage à croquer.

Certainement, une des expositions actuelles la plus intimiste de la Presqu’île : « Dessin » par l’artiste mondialement connu et Batzien Gérard Boulfray, (il vit à Batz-sur-Mer depuis 1960), elle se décline à travers une vingtaine d’œuvres exposées à la Chapelle Saint-Marc de Kervalet.
Rien que le petit village vaut le détour pour son paisible silence, ses vieilles maisons de pierre. Rue de la chapelle trône l’édifice religieux ouvert exceptionnellement l’été et pour la manifestation l'Art au gré des chapelles  qui se déroule en septembre.
Contrairement à d’autres lieux de prière entièrement transformés, (on pense à la chapelle Saint Anne de La Baule), Saint-Marc de Kervalet est resté dans l’état, celui d’un lieu de culte. L’autel et les bancs sont présents, des cierges peuvent être allumés et l’on peut s’y recueillir.
Mais, voilà que chaque été, la municipalité y organise son exposition estivale annuelle.
 

« De simples dessins »

Beaucoup de monde pour le récent vernissage afin de célébrer l’homme tranquille qui a choisi de montrer ici des « simples dessins », lui dont la peinture figurative s’expose un peu partout dans le monde.

L’exposition permet de mettre en valeur une autre facette moins connue de Gérard Boulfray : une part d’enfance de celui qui a obtenu le premier prix de dessin à la communale.
Gérard Boulfray met en scène les lieux qu’il connaît bien dans des propositions de paysages ou de scènes de vie. Batz sur mer et justement la chapelle Saint Marc, les paludiers, mais aussi la Brière, Le Croisic et ses bateaux de pêche, le manoir de Kervaudu ou la barrière de Brezeux  située à Guérande.

L’art du noir et blanc

Des dessins aux lignes non orthodoxes, silhouettes croquées à la volée et pourtant d’un réaliste palpable d’intensité et d’émotion. L’art de montrer en quelques lignes de crayon rehaussées de fusain un certain quotidien, des histoires simples posées sur une toile. Elles ressemblent, ces histoires, à des contes et légendes d’autrefois, avec ce côté suranné qui donne une certaine nostalgie au regard.
Nous sommes dans l’art difficile du noir et blanc, bien plus compliqué d’y transmettre un ressenti, pourtant, il est bien présent. Il faut pour cela s’imprégner et y mettre ses propres couleurs, mais cela serait comme une faiblesse, un crime de lèse-majesté.
Madame le Maire, Danielle Rival dans son « discours de vernissage » a rendu hommage au peintre : « Merci à toi d’avoir rendu possible cette exposition et de faire connaître et rayonner Batz-sur-Mer dans tes toiles qui sont " dissipées ", comme tu le dis à travers le monde».
Elle a aussi fait remarquer que l’exposition est d’ores et déjà un succès avec 800 visiteurs en quinze jours.

Relire : http://www.lecroisic-infos.fr/batz-sur-mer-le-dessin-de-gerard-boulfray-4-5-671.html

Pratique :
Jusqu‘au 29 août 2012, Chapelle Saint-Marc de Kervalet, tous les jours de 10 h 00 à 12 h 00 et de 16 h 00 à 19 h 00, entrée libre.

 

Auteur : JRC | 21/07/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-Mer : pré découverte du musée des marais salants »
Article suivant : « Les beaux arts de Batz »

Vos commentaires

#1 - Le 01 septembre 2012 à 09h28 par BOURY, Saint-nazaire 44
tres bonne ambiance de repos et de grand bonheur.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter