Le Croisic Infos

Batz-sur-mer : Moulin cherche meunier

Plusieurs informations sur les projets en cours ont été délivrées à l'issue du conseil de Batz-mer.

L'ordre du jour du conseil municipal de ce vendredi prévoyait une signature d'un contrat de délégation de service public pour que le moulin de la falaise puisse continuer à être visiter et à produire de la farine.
 L'appel d’offres avait été fructueux mais les négociations n'ont finalement pas abouti.

Il faut donc trouver une solution pour l'été et un appel a été lancé : « faites-le savoir ! » s'est exclamé le maire.
En effet le moulin n'est pas qu'un monument à faire visiter, il vit et  doit tourner, c'est une machine et elle ne peut pas être mise entre toutes les mains. Trouver un meunier, qui accepte de travailler le dimanche, n'est pas si facile, surtout quand il a déjà beaucoup à faire par aillleurs. Xavier Phulpin n'a pas pu accepter les contraintes de la délégation de service public. Il continue de « discuter de façon très constructive » avec la Mairie pour trouver des solutions, pour ne pas « louper la saison » explique Danielle Rival.
 

Petite cité de caractère

C'est un projet qui « avance à grands pas » dit le maire. Le parcours de la visite d'examen est fixé, une promenade de une heure et demie, le dossier de présentation avance. La décision devrait être connue avant la fin de l’année. La zone de publicité restreinte est définie. 40 dispositifs ont été inventoriés comme non réglementaires (dont 13 d'institutionnels). Quelques panneaux ont été déposés, la date d'échéance est le 30 avril, avant constat et mise en demeure.
Le projet devrait être finalisé à la fin de l'année « sous réserve d'un budget supplémentaire » pour continuer à installer la signalétique commerciale et touristique et l'information directionnelle compatibles avec le classement.

Orpea n'ouvre toujours pas

La maison de retraite (48 chambres) est prête mais Orpea qui a pris la suite du groupe Mieux Vivre n'a pas encore ouvert « Que Orpea s'explique ! » s'exclame le maire agacé, « ce sont des embauches !»

Cap Atlantique

Le maire explique aussi que Cap Atlantique a voté une délibération pour que le prochain conseil puisse être composé de 51 élus et surtout que toutes les communes, mêmes les plus petites aient au moins deux élus. Danielle Rival indique que sans cette délibération le conseil serait ramené à 41 personnes et les petites communes n'auraient pas de représentants.

Auteur : LY | 06/04/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-mer le conseil approuve le budget à l’unanimité »
Article suivant : « Travaux à Batz-mer, Danielle Rival riposte : « l'intérêt général prime sur l'intérêt particulier » »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter