Le Croisic Infos

Batz-sur-mer prêt pour La Marée montante

Après le week-end des Terres Blanches et celui des Escales, c’est au tour de La Marée montante du 10 au 12 août. Cinq concerts et la plus petite roue de l’univers à découvrir à Batz-sur-mer.

Ils croisent les doigts pour cette troisième édition de La Marée montante fasse mentir le dicton « jamais deux sans trois ». Après deux éditions très pluvieuses (http://www.lecroisic-infos.fr/festival-maree-montante-grand-bazar-d-inspirations-nouvelles-49-10-488.html), le soleil est attendu. Ces journées sont organisées par la Ville de Batz-sur-mer en partenariat avec l’association Nazairienne LMP Musique. « L’objectif à la base était d’attirer les gens à la sortie de la plage. Nous voulions nous démarquer des animations proposées par la côte », explique Didier Hayère, adjoint en charge du tourisme et de la culture.
Ensemble, ils choisissent des artistes régionaux, privilégiant la découverte de talents (plutôt que les grosses têtes d’affiche) en adéquation avec le lieu. Tous les groupes ne peuvent pas se produire dans la chapelle du Mûrier. L’édition va coûter 27 500 €, entièrement financée par la municipalité de Batz-sur-mer, sans aucune aide. « La Région nous a refusé une subvention parce que l’association DLM en a déjà une. Ce n’est pas normal », regrette Danielle Rival, maire de Batz-sur-mer.

La programmation :

Manon
Manon

Dès 15 h 30, le vendredi et le samedi, Rayonnantes, la plus petite roue de l’univers succède au plus petit manège du monde pour enchanter petits et grands. « C’est proposé par la même personne que l’an dernier. C’est une animation très familiale », précise Muriel Bousseau, directrice de LMP. Pour toute la famille effectivement car ce sont les parents qui font tourner la roue dans laquelle leur enfant a pris place. Une attraction sportive.

À 19 h 00, le vendredi, c’est la chorale Grupetto qui entame la soirée. 400 chanteurs devaient prendre place dans le kiosque du Parc du Petit-bois, malheureusement 396 sont partis à cause d’une divergence artistique. Du chant Croate à Claude François en passant par les berceuses anglaises, un répertoire complexe et décalé.

À 21 h 00, c’est la chanteuse Liz Cherhal qui prend le relai dans la chapelle du Mûrier. Sœur de Jeanne Cherhal, elle a sorti récemment son premier album, Il est arrivé quelque chose. Elle a été programmée à La Marée montante il y a plusieurs mois, avant de recevoir de nombreuses distinctions. « Un gage de qualité de la programmation », estime Muriel Bousseau, « c’est une artiste qui marche très bien et dont le répertoire est idéal pour la chapelle ».

À 20 h 30, le samedi, c’est Manon qui lance la soirée dans la chapelle du Mûrier. La jeune Nazairienne (interview de 2011 ici : http://www.saintnazaire-infos.fr/manon-monte-le-son-26-31-652.html, découverte sur Myspace, elle enchaîne les succès et a beaucoup d’actualité dont la première partie de Laurent Voulzy le 12 août prochain.

À 21 h 15, c’est le duo nantais Anda qui prend le relais dans la chapelle. Déjà là l’an dernier, leur concert avait été annulé à cause du temps. Qu’à cela ne tienne, les voici de retour cette année. « Ils ont un univers magique, poétique, un mélange d’électro et de baroque. Ça va être magique dans la chapelle », souligne Muriel Bousseau.

Et le dimanche, la petite modification : la fanfare, habituellement programmée le vendredi ou le samedi a été décalée au dimanche pour des raisons pratiques (éviter d’enlever la scène dans la chapelle). Ce sont les Angevins Zikabilo, avec le chanteur et trompettiste cubain Barbaro Teuntor Garcia, qui vont faire bouger dans le Parc du Petit-bois. Un mélange de jazz manouche, New Orléans et latino.
 

Auteur : AP | 31/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Liz Cherhal à la Marée Montante de Batz sur mer »
Article suivant : « Batz-sur-mer, les films du camion dans la Grande rue »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter