Le Croisic Infos

Batz-sur-mer : se souvenir des combattants

Pour se souvenir des Batziens morts pendant la Grande Guerre, la mairie et l’Union nationale des combattants regroupent toutes les informations possibles pour faire revivre les combattants.

Le centenaire du début de la Première guerre mondiale aura lieu dans moins de deux ans. Afin de commémorer les millions de morts de 1914-1918, le conseil général et la maison des associations de la défense, des anciens combattants et victimes de guerre à Nantes s’associent avec les mairies. L’objectif est double : coopérer à l’ouvrage mémoriel sur les combattants de Loire-Atlantique et conserver la mémoire de ces soldats. Aucun calendrier n’est défini clairement mais les travaux devraient être terminés pour le premier semestre 2014.
À Batz-sur-mer, c’est Didier Chossat, maire adjoint, qui est le correspondant de la défense : « le sujet, c’est ''Les morts de 14-18''. Nous nous soucions d’eux, voulons les identifier et leur donner vie. C’est une démarche absolument pas politique ». L’Union nationale des combattants (UNC) locale, son président, Georges-Roland Cournil et Jean-Marie L’Honen, colonel honoraire et historien, ont donc décidé de relever les noms inscrits sur le monument aux morts du bourg et de faire des recherches sur eux. Une petite quinzaine de personne était présente pour la première réunion vendredi matin.
 

Les missions

L’une des premières sources d'informations est la famille. En effet, 96 d’entre eux sont nés à Batz-sur-Mer ; une partie de leurs descendants peuvent donc être dans la région. Photos, lettres, souvenirs et tous documents sont les bienvenus. Trois à quatre personnes sont recherchées par le groupe pour cette mission.
La deuxième grande source est l’état civil. Bien connu des généalogistes, cet outil permet de donner un cadre à la vie de ces soldats avec les actes de naissance, baptême, mariage, décès et sépulture. « Sur les 96 identifiés, seuls six sont nés hors de Batz-sur-mer et beaucoup, blessés, sont revenus pour mourir chez eux », explique Jean-Marie L’Honen. Deux personnes vont être chargées de cette mission, en plus de deux adhérents de l’UNC, spécialement sur entre 1868 et 1899.
Les autres documents municipaux (procès-verbaux et comptes rendus) devront être demandés à la mairie. De même que les documents du tribunal puisque c’est la justice qui a officialisé entre 1919 et 1921 les « morts pour la France ». Enfin il sera nécessaire d’aller aux archives départementales pour consulter les actes relatifs aux recensements nationaux.

Pratique :
Pour ceux désirant participer au groupe de travail, contacter Jean-Marie L’Honen à jmlhonen@free.fr ou au 06 85 53 26 75.
Faire ses propres recherches : http://memoiredeshommes.sga.defenses.gouv.fr et memorial-genweb.org
 

Auteur : AP | 07/12/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-Mer : un deuxième bus pour les associations »
Article suivant : « Les anciens de Batz-sur-Mer à Salies-de-Béarn »

Vos commentaires

#1 - Le 30 avril 2013 à 22h19 par lehuédé, Nantes
pour Christelle Lehuédé
***********************************
nous avons transmis votre information
à jmlhonen@free.fr au 06 85 53 26 75 comme indiqué dans l'article
pouvez-vous le contacter ?
Cordialement - La rédac

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter