Le Croisic Infos

Cet été, le centre-ville historique fait la part belle aux piétons

Jeudi dans la soirée, en mairie, était organisée une réunion d’information sur le passage en voies piétonnières des rues de l’Eglise, du Pilori et Saint-Yves. Une étape supplémentaire pour redynamiser ces quartiers, après l’installation de l’Office du Tourisme. Entre le 1 juillet et le 29 août, de 10 h 00 à 19 h 00, ces rues seront donc abandonnées par les voitures et les cyclos motorisés. Une expérience, à l’image de ce qui se fait dans les communes voisines, qui a soulevé l’enthousiasme des riverains et des commerçants. Tant et si bien qu’ils ont ajoutés, de concert avec la mairie, une autre rue au programme : Saint-Christophe.

L’expérience est louable et Michèle Quellard n’a pas manqué de rappeler dans son introduction, tous les intérêts de cette disposition estivale. « Nous voulons redonner vie à ses espaces. C’est une décision politique, on fait un essai. Si c’est une catastrophe, ne vous inquietez-pas, on arrêtera. Mais dans toutes les villes qui font cela, ça fonctionne très bien », indique-t-elle. Françoise Thoby, chargé du tourisme, ajoute : « Ca répond aussi à une forte demande de la population Croisicaise. Il y a également le patrimoine à mettre en valeur ».
La réunion publique a été des plus animées, avec de nombreux échanges, sans réelles oppositions au projet, mais avec des préoccupations particulières selon les cas personnels. En effet, les riverains et les commerçants de ces rues, « vont devoir quelques efforts » comme le dit Madame le maire. Rassurés par les réponses, c’est avec un certain enthousiasme qu’ils approuvé cette disposition estivale. « C’est une belle décision. Je félicite et je soutiens la mairie dans cette démarche pour les piétons et les riverains. Cela va dans le sens de l’écologie ! », lançe Béatrice Ronnet de la Crêperie Tante Germaine. Pour tous, le plus grand réconfort viendra de l’absence de bruit, et la disparition des encombrements des jours de marché.
Plus fort encore, ils ont poussé l’initiative un peu plus loin. Après l’intervention de Paolo Lioy, du Fin Gourmet, demandant pourquoi la rue Saint-Christophe n’était prévue en piétonnière, Michèle Quellard et son premier adjoint, M. Le Cam, ont indiqué que le projet n’était pas figé. « Faisons-le ! », entendit-on dans la salle, applaudissement, et hop ! Adopté.
 Les riverains et les commerçants auront accès à ces rues grâce à un pass. Il permettra également les livraisons les plus urgentes, l’accès aux services d’urgence. Pour les livraisons, Michèle Quellard est claire : « Il va falloir changer les habitudes comme les faire débuter par Le Croisic au lieu de l’inverse ». Les passages seront bloqués par les bacs et fleurs ou des barrières, avec une signalisation spéciale. Les rues seront accessibles pour les vélos, dans les deux sens.
A noter qu’une réunion, pour faire le bilan, sera organisée à l’automne.

 

Auteur : Y.D. | 22/05/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Sondage : Les Croisicais favorables aux rues piétonnes pendant l’été ? »
Article suivant : « Conseil Municipal : Les questions tirées au sort »

Vos commentaires

#1 - Le 22 mai 2010 à 20h53 par rollando louise, Le Croisic
voilà une proposition très intéressante et qui mériterait d'être représentée sur un plan de la ville...avec les différents parcours possibles... Serait-il également envisageable de rendre les quais piétonniers (avec une piste cyclable) au moins entre la poste et la place d'aiguillon ...et, pourquoi pas jusqu'au mont Lénigo... en réalité, il est grand temps de définir les circulations pour les piétons, les vélos et les voitures sur l'ensemble de la presqu'île !
Exemple : la piste cyclable venant de Batz et s'arrêtant sans aucun avertissement à la gendarmerie du Croisic incite les cyclistes à poursuivre leur chemin vers la côte en roulant sur la route à gauche ( ce qui est déconseillé par le code de la route).. ou bien à rouler sur le trottoir qui s'arrête malheureusement quelques mètres plus loin avec le chemin côtier qui lui est clairement interdit aux vélos ! un peu de cohérence et de lisibilité avec une réflexion globale qui va au delà de 3 ou 4 rues devenues piétonnes est indispensable !

Avec ce mini projet lié au nouvel emplacement de l'office de tourisme,la municipalité craignant des "catastrophes" s'entoure de moult précautions sous couvert de "décision politique" ... Si tout a bien été réfléchi(dans un plan de circulation global) avec en plus l'assentiment de quelques Croisicais, pourquoi l'équipe municipale se montre-t-elle si timorée ?

Juste une remarque pour signaler que cette réunion n'a pas été, à ma connaissance, annoncée à l'ensemble de la population.. et, qu'à l'avenir, il serait souhaitable, surtout si l'on a rien à cacher, que les journaux locaux ainsi que le site de la mairie préviennent les Croisicais(es).
#2 - Le 22 mai 2010 à 23h44 par Ludovic cruchot
Quand je vois la polémique que peut engendrer la piétonisation d'une rue, je n'ose imaginer la même chose sur les quais. J'en suis partisan, et je me félicite de ne pas être élu pour ce genre de décision. Le moindre changement au Croisic, et les gens se déchirent au mieux, s'invectivent au pire. 4 000 Croisicias, 4 000 opinions différentes, 4 000 intérêts particuliers.
Heureusement que notre grand inquisiteur de l'environnement, rolande, est là pour nous ramener tous dans le droit chemin. Il est partout (comme le journal eponyme) et nous gratifie de ses conseils et de son expertise. Je lui propose d'organiser une conférence sur l'environnement au Croisic. J'ai hâte de l'entendre ailleurs que sur ce site.
Juste une remarque : qu'il nous apprenne à nous repèrer dans ces problèmatiques environnementale et qu'il cesse de nous donner des leçons.
Il serait souhaitable qu'il communique son adresse pour la prochaine réunion publique afin d'être prévenu, surtout s'il n'a rien à cacher... A ma connaissance.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter