Le Croisic Infos

Commission Patrimoine : « Plusieurs pistes seront à l’étude »

Créée à la suite des annonces municipales concernant la vente d’une partie du patrimoine Croisicais et de l’émoi dont à fait preuve la population, la commission patrimoine initiée par Michèle Quellard s’est réunie une première fois, le 12 juillet. Dans un communiqué, les représentants de la société civile entendent tenir les Croisicais informés de l’avancée des travaux et réflexions.

Communiqué de la commission patrimoine :

Jacques Chrétien
Jacques Chrétien

« Le discours des vœux 2011 de Madame le Maire du Croisic annonçant sa décision de vendre des éléments importants du patrimoine Croisicais dont la salle des fêtes et l’Hôtel d’Aiguillon (ancienne Mairie), avait déclenché une vive émotion dans la population dont la presse s’était largement fait écho. Une pétition citoyenne, demandant une discussion ouverte avant toute décision de vente, a été signée par plus de 1 100 personnes, et remise à la municipalité le 15 mars. Des associations se sont mobilisées, ont pris position et ont rencontré Madame Quellard.
Madame le Maire a décidé lors du conseil municipal du 18 mars la constitution d’une commission « Patrimoine » pour évoquer ces questions.

Sa composition a été fixée ainsi : 4 conseillers municipaux de la majorité, 2 conseillers municipaux des oppositions, 3 personnes de la société civile choisis par Madame le Maire. La première réunion de cette commission s’est tenue le 12 juillet. Elle rassemblait pour la majorité Madame le Maire Michèle Quellard, Monsieur le premier adjoint Gérard Le Cam, Madame Marie-Annick Rousset, adjointe à l’urbanisme, et Monsieur Alain Lefèvre, adjoint aux travaux. Pour les oppositions Madame Marie-Chantal Boutet et Madame Maryvonne Le Dour ; pour la société civile Monsieur Christian Biaille, de l’association des Amis du Croisic, Monsieur Bernard Cambier, et le Docteur Jacques Chrétien, à l’initiative de la pétition, étaient présents.
Madame le Maire avait fixé comme ordre du jour l’avenir de l’Hôtel d’Aiguillon. Elle a affirmé qu’aucune décision définitive n’avait encore été prise. Les participants ont eu de larges échanges de vue, ouvrant des perspectives de travail. Plusieurs pistes seront à l’étude. Puis les représentants de la société civile ont souhaité que soient aussi évoquées la salle des fêtes et la salle Jeanne d’Arc, ouvrant de nouveaux champs de réflexion.
Ils ont aussi demandé à pouvoir visiter l’Hôtel d’Aiguillon. La visite a eu lieu le lundi 1er  août. Elle a permis de mieux apprécier l’état exact du bâtiment. Une prochaine réunion est prévue début septembre. »
 

Auteur : YD | 10/08/2011 | 11 commentaires
Article précédent : « Le Croisic s’engage pour le sport et la santé. »
Article suivant : « Le lundi soir, Place Dinan, on dresse les constats ! »

Vos commentaires

#1 - Le 11 août 2011 à 07h04 par Traict, Le Croisic
Merci pour l'info que nous n'aurions pas eu aussi facilement et aussi rapidement.

Nous connaissons tous la citation relative aux commissions...D'autant que le bâtiment de l'ancienne mairie est une impasse...
#2 - Le 11 août 2011 à 14h21 par Traict, Le Croisic
Utile de rappeler le succès de la pétition citoyenne – presque un triomphe électoral - qui a contraint la municipalité à admettre la création d'une commission du « patrimoine ». C'est encore un autre succès même si nous connaissons le triste sort parfois alloué aux commissions de fossoyeur de problèmes délicats.
Saluer aussi cette information qui ne nous serait pas parvenue aussi rapidement sans ce média, qu'il aussi encourager.
Mais au fait, tant de temps écoulé depuis janvier 2011 pour en être là ? Puisque nous en sommes encore aux préambules.
La commission constituée semble avoir réservé une grande place aux « jeunes classes » de la population locale ; il y en a quand même !
Et le devenir du bâtiment de l'ancienne mairie ?
Ne faudrait-il pas reconnaître « tout de go » qu'il est invendable ?
Pourquoi l'ancienne municipalité n'avait solutionné en son temps son affectation ultérieure alors qu'elle avait pris la décision d'en construire une nouvelle, et par conséquent qu'elle devenait sans affectation ?
#3 - Le 12 août 2011 à 01h52 par Marianne, Le Croisic
Première réunion le 12/07,soit le même jour que la dernière scéance du conseil municipal.
Il est vrai que le public était clairsemé,mais faire part du déroulement de cette réunion et des premiers éléments positifs tirés de ces négociations aurait prouvé que la majorité actuelle respectait les croisicais,TOUS LES CROISICAIS!!!
#4 - Le 13 août 2011 à 18h26 par Virgil, Le Croisic
Oui mais avec quelle argent restaurer l’Hôtel d’Aiguillon.....? Si cet pour augmenter les impôts merci non .....
#5 - Le 15 août 2011 à 07h31 par petit monsieur, Le Croisic
une annonce au 1er janvier.
une pétition qui recueille plus de voix que pour se faire élire.
une 1ère réunion d'une commission créée en mai, en juillet.
Comme quoi, il est préférable de réfléchir avant d'annoncer ce que l'on veut faire.
A moins que cela ne serve que d'écran de fumée à d'autres actions dans l'ombre...
Notre municipalité ne parait pas avoir des objectifs clairs, si ce n'est de laisser une situation pourrie à ses successeurs.
Elle pourrait réfléchir, ou créer une commission, sur le logement des jeunes, les possibilités d'avenir (service à la personne, Hôpital ou maison de retraite (départ de 75 lits), réduire sa participation dans une maison médicale injustifiée si ce n'est pour utiliser un bâtiment acheté fort cher et ...
Enfin comme toute critique ou conseil est irrecevable par une équipe réduite qui gère avec la science infuse, nous continuerons à écouter les personnalités civiles nous parler de la commission patrimoine.
#6 - Le 15 août 2011 à 19h17 par Traict, Le Croisic
Permettez-moi « petit monsieur », bien que partageant totalement votre contribution, de nuancer l'affirmation : « ….si ce n'est de laisser une situation pourrie à ses successeurs ».

Indubitablement il n'y a pas d'objectifs clairs faute de vision résultant d'une réflexion à la hauteur des enjeux, nous restons au ras des pâquerettes, mais le problème touchant la « commission patrimoine » a été hérité de la mandature municipale précédente, dont beaucoup de conseillers actuels en sont issus, majorité et opposition, donc ils sont sensés maîtriser la question.

La « commission patrimoine » est est un ersatz de recherche d'une solution qui n'avait pas été traité en temps opportun...

La « commission patrimoine » va tout solutionner...L'enchantement d'un coup de baguette magique.

Au fait, les conclusions et le rapport de la « commission patrimoine » seront présentés quand ? Une date j'espère aura été retenue au cours de la première réunion!
#7 - Le 29 août 2011 à 18h00 par klein laurent, Le Croisic, La Baule Et Paris
Traict indique que l'Hôtel d'Aiguillon est "invendable". Je l'ai visité et en dehors de l'extérieur, il n'a (malheureusement)qu'un intérêt limité. un musée de plus que personne ne visitera...Bof. Je pense que cet hôtel est vendable sur le marché. De vraies contraintes patrimoniales et d'ouverutre pesant sur l'acheteur; plutôt un projet créateur d'emplois qu'une maison particulière de haut standing ouverte deux semaines par an. Voilà mon sentiment. Arrêtons d'être des conservateurs d'un patrimoine dégradé
#8 - Le 02 septembre 2011 à 16h00 par antiraleur
Je peux comprendre les motivations à sauver l'hôtel d'Aiguillon. C'est un vieux bâtiment et beaucoup de nos anciens y sont attachés. Il y a beaucoup d'affect. Personnellement, je ne sais quoi penser, sauf qu'il ne faut pas se tromper sur son avenir, car ce sont les nouvelles générations qui supporteront les décisions prises par nos ainés.
#9 - Le 05 septembre 2011 à 17h21 par klein laurent, Le Croisic, La Baule Et Paris
Je répondss à Antiraleur...
Qu'on me comprenne bien: l'Hôtel d'Aiguillon est classé monument historique et son avenir sur le plan patrimonial ne sera pas remis en cause. La question de son avenir ne se pose pour moi que sur l'ampleur des aménagements demandés par le futur utilisateur (c'est les contraintes patrimoniales) et le degré d'ouverture au public, en particulier aux habitants du Croisic qui sont justement attachés au bâtiment. Si c'était un hôtel restaurant, ne pourrait on exiger par exemple une journée par semaine hors saison à petit prix ou qq chose comme cela... Protection du patrimoine, ouverture au public, création d'emplois et le moins d'argent public (au moins communal...)
#10 - Le 06 septembre 2011 à 11h37 par antiraleur
Je réponds à L. Klein.
J'avais parfaitement compris, et mon point de vue se rapproche un peu du votre. Personnellement, je ne le trouve pas terrible ce bâtiment, et sans intérêt. Mais, je peux comprendre, qu'une certaine génération y soit attaché. Je doute que les plus jeunes génération se mobilisent pour cet hôtel. Et, que c'est cette génération, qui payerait, si la ville le rénover à nos frais. Maintenant, ce que je dis, c'est du ressenti, et n'engage que moi. Je peux me tromper.
#11 - Le 08 septembre 2011 à 17h56 par chineur.du.croisic, Le Croisic
Comment osé vous dire "antiraleur" que les jeunes ne sont pas attaché à leur patrimoine ? Je fais parti de la minorité des Croisicais qui ont moins de 30 ans, je connais la plupart de la classe d'age 15/30ans, et je peux vous dire qu ils tiennent à leur commune, et leur patrimoine... Pour avancer, il faut savoir d'où on vient !!!!
En revanche une commission patrimoine, c'est déjà un début, mais une réunion en 6 mois, avec un compte rendu pas encore donné à la population, ça promet d'être long...
Je pense qu'en effet, les travaux, la rénovation, l'amènagement vont couté beaucoup d'argent et que le projet choisin devra obligatoirement en ramené...
Vous dites mr klein laurent un musée que personne visitera, je pense pas si on crée un musée d'histoire futuristique, avec de la 3d, des nouvelles technologies, une nouvelle conception d'un musée. On pourrait marier ancien et avenir...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-WebSalon Chocolat
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter