Le Croisic Infos

Conseil Municipal, budget primitif : la ville provisionne 100 000 euros pour sa participation au capital de la SEM (criée)

100 000 euros c’est le montant provisionné par la ville pour sa participation au capital de La Société d’Economie Mixte chargée de gérer les criées du Croisic et de La Turballe.

Madame le Maire a souhaité une participation égalitaire de La Turballe dans la SEM par rapport au Croisic, dont le Conseil général qui apporte 600 000 euros devrait avoir une participation majoritaire de 51%.

La ville du Croisic peut elle prétendre avoir la minorité de blocage dans le capital de la SEM ce qui serait pour elle une réelle garantie?

Madame Le Maire a rappelé en début de séance : «  je demande des garanties sur la durée de gestion de la criée, je souhaite que le Conseil Général résilie la concession du port de plaisance plutôt que ce soit la ville qui l’abandonne car en cas de rupture de contrat ça ouvre droit à dédommagements, et enfin que le Conseil Général garantisse les tarifs de la plaisance pour quelques années. »

Patrick Hamon de l’opposition a regretté que le terme chantage soit utilisé par Madame Le Maire au sujet du Conseil Général, selon lui il ne semble pas que ce soit le terme adéquat par rapport à l’investissement de ce dernier.

Suite du conseil prochainement

Auteur : J.Roch | 12/02/2010 | 10 commentaires
Article précédent : « Conseil Municipal suite »
Article suivant : « Criée la Mairie s'interroge sur la proposition du Conseil Général. »

Vos commentaires

#1 - Le 14 février 2010 à 17h55 par mahe eric, Le Croisic
J'ai confirmé les propos de P HAMON en expliquant que Me le Maire ne devrait pas employer des termes et des mots aussi grave que "CHANTAGE" qui pourrait faire croire que Mr MARESCHAL président du CG est un maître chanteur ...
Je pense au contraire qu'il faut continuer à se réunir et se parler "Vrai"pour aboutir dans ce difficile dossier du port du CROISIC.
Aprèd le PLACARD voila le CHANTAGE C'est inadmissible....
#2 - Le 14 février 2010 à 21h50 par rollando, Le Croisic
voici un article récent d' OF pour y voir un peu plus clair !
Mariages forcés pour les criées du golfe
vendredi 22 janvier 2010
Oceanic Développement a enquêté. Il ne voit que les regroupements pour sortir du rouge.
Les ventes sous criées ont baissé de 5 % à 17 % dans les ports des Pays de la Loire, en 2009, à cause, essentiellement, du marché espagnol et de l'anchois. Les perspectives pour les années à venir ne sont pas bonnes, révèle une étude d'Océanic Développement présentée au Syndicat mixte pour le développement de l'aquaculture et la pêche en Pays de la Loire (Smidap) : dans les cinq ans, la Région perdra 355 navires (moins 5 % par an) et 16 000 tonnes de poisson (moins 4 % par an).
Yeu resterait indépendante
Déjà, l'exploitation de presque toutes les criées est déficitaire. Seule celle des Sables-d'Olonne est franchement positive. À La Turballe le déficit cumulé 2008-2009 atteint 460 000 euros. Le Croisic en est à 300 000 euros et la criée ne pourra continuer à fonctionner qu'au prix de 1,5 à 2 millions d'euros de mise aux normes sanitaires.
L'étude privilégie donc des rapprochements. Le Croisic débarquerait à La Turballe et ne garderait que « des ventes directes limitées ». Les gestionnaires des deux ports vont rendre les concessions au département qui envisage une société d'économie mixte commune. En Vendée, un rapprochement de Saint-Gilles avec Les Sables est préconisé. Noirmoutiers pourrait suivre plus tard. Seule Yeu, qui équilibre grâce à la plaisance et du fait de sa situation insulaire, pourrait rester à terme « indépendante ». Les esprits ne semblent pas encore mûrs pour ces solutions comptables qui ne ménagent pas « les identités locales ».
Raymond COSQUÉRIC.
#3 - Le 15 février 2010 à 09h19 par Cyrano
Même si le terme choque, la réalité est proche de ce mot. Mais, je suis d'accord pour la formule « il faut se réunir et se parler vrai », c'est toujours mieux, et j'en suis convaincu, que de désinformer au travers de tracts. Imaginez si nous devions s'interpeller à l'aide de feuilles de choux partisan distibuées en catimini. Cela nuirait forcément à la qualité du débat. N'est ce pas ?
#4 - Le 15 février 2010 à 09h43 par Cyrano
Quelques remarques : Le Croisic ne perd pas 300 000 euros mais aux alentours de 200 000 euros. Il suffit pour cela de lire les comptes de La Criée, et pas seulement Ouest France. De plus, le calcul : CA du Croisic + Ca de La Turballe = on s'en sort. Ce calcul est un peu faible. Car en matière de vente 1 + 1 n'égal pas 2. Je ne pense pas que tous les bateaux Croisicais débarqueraient leur pêche sur La Turballe, vu que la criée de La Turballe n'est pas la mieux équipée pour le vivant. Donc, dans votre hypothèse, il se pourrait qu'une partie de la flotte croisicaise débarque ailleurs qu'à La Turballe. L'idée de la Sem est intéressante, mutualiser les coûts, y adjoindre les ports de plaisance, ce sont des pistes non négligeables, mais tout cela nécessite de la réflexion et de la négociation. Mais au-delà de solutions comptables, on doit envisager des difficultés humaines. Car on ne traite pas que des sous, mais aussi des hommes et des familles.
#5 - Le 17 février 2010 à 10h40 par Petit poisson rouge
Dis Totot, rassures-moi : dans le dictionnaire étymologique de la langue française "Faire chanter quelqu'un, c'est lui extorquer de l'argent sous une menace quelconque, pratiquer un chantage". Si les propos qui m'ont été rapportés concernant l'OPA du conseil général sur notre port de plaisance, ce même conseil général veut nous prendre notre plaisance (donc nous extorquer de l'argent) et si nous ne sommes pas d'accord, il ferme la criée (donc sous une menace quelconque).
C'est pas du chantage cette affaire ?
La tête de liste de l'opposition aurait-elle un coup de mou ? Elle manque singulièrement d'envergure et de courage, ce sentiment du coeur qui rend ferme devant la difficulté. Il s'essouffle le gamin !!!
En revanche, elle se sublime quant il faut critiquer l'action du maire, son seul vrai motif d'opposition à la personne et là tous les moyens sont bons. C'est le résulat de la pauvreté intellectuelle du personnage et certainement de son entourage.
#6 - Le 17 février 2010 à 18h50 par HAMON PATRICK, Le Croisic
Pas très au courant du dossier petit poisson rouge,vous devriez vous renseigner un peu mieux. Par contre quel courage vous avez pour critiquer les personnes tout en restant anonyme.
Patrick Hamon
#7 - Le 18 février 2010 à 09h18 par Cyrano
Le courage n'est-il pas d'aller à l'encontre de ses propres amis politiques ? Il eut été étonnant qu'un opposant de gauche local dénonce la politique départementale de gauche. Pas toujours confortable comme position. J'ai raison ou j'ai raison ?
#8 - Le 18 février 2010 à 11h46 par HAMON PATRICK, Le Croisic
Le courage, c'est de dire ce que l'on pense ètre juste .Mais pour moi le courage c'est aussi ne pas se cacher derrière un pseudo.Peut ètre pourrons nous continuer ce débat lors d'une réunion publique que nous souhaitons organiser. Nous pourrons alors débattre démocratiquement de ce dossier et faire le point après deux années de mandat.
#9 - Le 19 février 2010 à 01h08 par François Jacob
Le Petit poisson rouge se base sur \"des propos rapportés\" pour réagir avec virulence contre l\'opposition municipale, sur son comportement considéré comme\"mou\"face à l\'arrogance de la Duchesse Anne et de sa cour;
Mais le Petit poisson rouge se garde bien de rester anonyme ,bien à l\'abri dans son aquarium;Que la vie est plus simple lorsqu\'on peut critiquer sans agir!
Petit poisson rouge,l\'année 2010 va offrir aux croisicais de belles surprises;Elle n\'est que le prélude aux désenchantements qui nous attendent:La criée?un gouffre.les chantiers à venir?Un endettement en hausse.Un projet de salle dédiée à la culture?Une folie pour notre cité.
Alors merci à l\'opposition qui s\'offusque devant tant de dérives;Et nous vous promettons d\'être très vigilants et réactifs dans les mois à venir car il y a danger
#10 - Le 23 février 2010 à 13h23 par petit posson rouge
L'opposition fera le bilan de la majorité. La majorité fera le bilan de sa majorité. L'opposition fera le bilan de Oups, de quoi ? Vous êtes persuadé que je fais parti de la majorité. Il n'en n'est rien. Donc, ce débat, je vous laisse l'organiser. Je ne suis pas inquiet pour l'opposition de gauche, quand celle-ci veut s'exprimer, elle sait le faire. Je lis d'ailleurs son blog du Croisic Solidaire. Et, il ne prend pas de gants pour boxer.
Et oui, toujours critiquer sans agir. A ce propos, quelles sont vos actions ? Ne dites pas merci à l'opposition, dites-vous merci, puisque vous êtes l'opposition. La criée est un gouffre ! Un peu d'honnêteté intellectuelle : qui gère la criée ? La CCI ou la ville ? Qui remue ciel et terre pour sauver la criée ? Vous ou la ville (opposition et majorité) ? L'endettement ? Il est inférieur à la moyenne de la strate de notre ville. Une salle culturelle ? La majorité en discute. Elle défendra surement son projet, l'opposition le combattra. En somme, le jeu classique du débat politique. Et les électeurs sanctionneront majorité ou opposition. Et je vous promets d'être aussi vigilants sur vos contre propositions. Il me reste plus qu'à les connaître.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon ChocolatAudiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter