Le Croisic Infos

Conseil Municipal : l'opposition quitte la salle pour dénoncer un projet d' investissement de 4,850 millions d'euros

Lors de l'examen d'une délibération concernant la réhabilitation du foyer Emile Thibault l'opposition s'est cabrée.

Hier soir le spectacle n'était pas seulement sur les quais , c'était  Lundi au conseil municipal.
 

4 845 k€ d'investissement

La délibération portait sur l'approbation du programme de réhabilitation du Foyer Emile Thibault dans le cade de l'aménagement du quartier La Ladure, tel que présenté par le maire  le 12 juin aux élus du conseil municipal.
Un budget de 1616 k€ TTC à prévoir pour une réhabilitation du foyer et l'implantation d'une bibliothèque, et de salles de réunions.

Mais Françoise Thobie de l'opposition, a souligné que cet arbre cachait une forêt : un projet bien plus vaste, à peine évoqué, qu'elle avait trouvé « intéressant » mais  que son groupe était « surpris », de le voir « déjà acté »,et très engagé. Elle s'attendait à « d'autres discussions » et s'interroge sur un projet de cette envergure, absent du DOB (débat d'orientation budgétaire).
Elle revient sur le projet de rénovation du foyer Emile Thibault « annoncé pour 959 k€ et maintenant pour 1616 k€ ».

Et interroge  : « Comment financez vous 4 845 k€ d'investissement avec 440 k€ de recettes (par la vente de la salle des fêtes)» . Elle insiste: « Je connais trois moyens : autofinancement, emprunt ou impôts » ? Elle rappelle au passage les déclarations de campagne de sa concurrente qui s'était engagée à ne pas vendre la salle des fête dans son programme électoral. Michèle Quellard répond que cette hypothèse est envisagée  s'il y a ssez d'autres bâtiments pour les associations. Le maire a bien expliqué qu'il faut faire des études et « anticiper », et  noté « qu'elle n'avait jamais vu ça », que l'attaque est « petite » concernant la vente de la salle des ventes, et que pour l'instant rien n'est décidé, bien qu'une étude de faisabilité pour la construction de logement soit lancée sur ce site et que « ça fait partie des projections »

L'opposante revient à la charge indiquant qu'il s'agit d'un projet global et souligne le planning « vous êtes rapide ! On nous présente le 12 juin et on nous demande de voter le 27 juillet !».

Elle conclut « notre groupe a décidé de ne pas voter et de quitter la salle » ce qu'ont fait les six conseillers. Un conseiller de la majorité après leur sortie a déclaré : « ils tournent le dos à l'avenir du Croisic ».

Nous reviendrons sur le projet global proposé par la majorité dans un autre article.

Auteur : LY | 28/07/2015 | 5 commentaires
Article précédent : « Plan local de l'habitat : Face aux exigences de l’État faut-il plier, fronder ou négocier ? »
Article suivant : « « Les criées ne vont pas fermer ! » »

Vos commentaires

#1 - Le 30 juillet 2015 à 09h16 par bigorneau, Le Croisic
si je compte bien avec la salle jeanne d arc on totalise 8 millions d'euros de dépenses sans avoir la moindre idée sur les financements. Oui il y a vraiment de quoi s'interroger.... Recettes miracles ?
#2 - Le 04 août 2015 à 22h27 par Coco44
Mon nez me dit que ça sent l'augmentation des impôts, à moins que Mme le maire et ses proches "conseillers" (qui n'ont de conseillers que le nom) souhaitent participer au financement de ces dépenses pharaonique (pour ne pas dire lunaire) en donnant une partie voir la totalité de leurs rémunérations d'élus ?

Brader le patrimoine pour financer des inepties n'est pas une solution, l'ancienne mairie, puis le centre médico-social, puis la salle des fêtes, et pourquoi pas l'ancienne criée, Penavel,le Mont Esprit et le Lénigo ?
"Oups", je donne trop d'idées, Mme le maire et ses "conseillers" en seraient capable, le pouvoir a trop d'emprise sur la caboche et les éloignent de ses concitoyens.

Autre solution plus humoristique pour finir, Mme le maire a jouer au loto et a gagner le jackpot ?

Par la présente, je remercie donc Mme Le Maire et ses conseillers de leur travail acharné à détruire Le Croisic.
#3 - Le 06 août 2015 à 15h33 par M.C Pinsard, Le Croisic
Si défendre l’intérêt des administrés et se révolter devant des budgets faramineux (1 616 000,00€ pour la seule rénovation du foyer des anciens) "c'est tourner le dos à l'avenir du Croisic" comme le clame Emmanuel Mahé ,(la médiocrité n'attend pas le nombre des années), alors que dire du revirement de la campagne électorale de l'équipe et du maire en tête qui avait déclaré conserver la salle des fêtes pour les associations. Voila comment un mensonge peut rapporter 69 voix et être élus.
Ensuite on fait ce que l'on veut. Cela se nomme "la politique".
#4 - Le 14 août 2015 à 03h37 par Lepoisson.frais, Nantes
Combien d'entre vous étaient présents lors du dernier conseil municipal?
A vous lire :très peu..En vacances ,je me suis déplacé pour assister à ce triste spectacle dans une salle bien désertée par des citoyens qui préfèrent s'exprimer sur ce site ,jeter leur venin ,au lieu de participer à la vie locale et se joindre aux peu de participants présents en ce mois de juillet;
Un de mes amis m'a prévenu des points de désaccords pouvant intervenir lors de cette séance ;Et il faut dire que je fus surpris par le manque de retenue de Madame Thobie ;Elle décida de quitter la salle, suivie de colistiers étonnés par une telle décision alors que des éléments chiffrés et des détails techniques avaient été fournis par la majorité. Enfin je m'étonne de lire que la salle des fêtes serait vendue; Lors de ma présence en juillet,Mme QUELLARD a bien précisé que la nécessité de salles pour les associations locales et malgré les projets futurs,cette dernière devrait être gardée.
Sujet abordé et réponse identique lors d'une réunion de proximité dans mon quartier.
Je m'étonne à la lecture de posts aussi virulents ;De ma bonne ville de Nantes,je continuerai à prendre des informations non tronquées (procès verbaux du CM)sur le site de la ville du Croisic;Et peut être apporterais je sur le Croisic-infos quelques posts ,...mais peut être..
#5 - Le 17 août 2015 à 19h07 par bigorneau, Le Croisic
Poisson frais vos infos sont erronées
Mme le Maire a l'intention de vendre la salle des fêtes pour 400 000 € et même une étude de faisabilité des logements et de parking a été réalisée.
Quant à Mme Thobie et ses colistiers ils ont quitté la salle pour ne pas participer au vote d'une délib qui n'est qu'un leurre, comme l'explique bien la journaliste.

A ce tarif là ce n'est plus du poisson frais mais du poisson pourri

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter