Le Croisic Infos

Conseil Municipal : les orientations budgétaires hypothétiques

Le conseil très long a fait dire à un élu de l’opposition « je retiens ma question pour la prochaine fois » et en a profité pour suggérer une meilleure fréquence des conseils. Ce vendredi les élus croisicais examinaient le DOB (débat orientation budgétaire) élaboré par les services de la Mairie et un cabinet extérieur.

D’un côté Gérard Lecam présentant le débat d’orientation budgétaire de l’autre Françoise Thobie habituée des chiffres et des finances publiques qui a commencé par regretter que l’on ait fait appel pour 12 000 euros à un consultant en finances locales. « le trésorier payeur général était tout à fait compétent pour aider la municipalité le cas échéant .»

Il faut rappeler que le DOB est réalisé dans les deux mois qui précèdent le vote du budget primitif. Il informe sur la situation financière actuelle et à venir de la commune.
Pour Gérard Lecam adjoint aux finances, la Commune maintient sa capacité d’investissement pour les trois prochaines années et poursuit la réduction de la dette. Il alla même jusqu'à affirmer ne pas devoir emprunter pour la période de 2012 à 2016. Ce qui fit réagir Françoise Thobie « Vous vous engagez solennellement à ne pas emprunter les années 2012 à 2016 ? » Après un instant de flottement l’adjoint aux finances se ravisa et admit qu’il pourrait y avoir un recours à l’emprunt dans le cadre de la réalisation de la maison médicale qui ne ferait pas appel aux subventions. (voir par ailleurs)
Même si la commune envisage un autofinancement plafonné pour les trois prochaines années, cela passe par un programme de cessions d’actifs pour 1,8 M€ et de vente de terrain pour 2,8 M€; Et c’est là que les conseillers avaient à l’esprit la cession de l'hôtel du Duc d’Aiguillon « De quelles cessions voulez-vous parler ? » lança Françoise Thobie devant une municipalité soucieuse de ne rien dire dans l’immédiat.

Elle fit également remarquer que les charges de personnel en 2011 de 52,45% seront de 54 % alors que la moyenne nationale publiée par le consultant en finances locales est de 45%. Pour Gérard Lecam on ne peut pas comparer Le Croisic qui emploie des saisonniers à une grande ville .

Éric Mahé a mis en garde sur une fiscalité assez élevée qui peut être un frein pour les jeunes ménages à s’installer ici.
Ce débat d’orientation budgétaire composé d’un mixage des travaux de la municipalité et du consultant en finances publiques laisse un goût d’inachevé et d’une municipalité qui avance à tâtons. La réalité viendra prochainement lors de l’examen du budget.
L’opposition de gauche et son nouvel élu était curieusement absente du débat.

Parmi les questions diverses Claude Verneau évoqua l’éolien offshore : Quelles sont les démarches et actions que la commune a initié pour préparer et anticiper des retombées économiques de cette implantation?
Il semble que La Turballe soit en avance a répondu Gérard Lecam en précisant malicieusement on se demande si René Leroux s’est exprimé en tant que Maire ou en sa qualité de Président de la Saem. « Nous avons reçu les postulants pour la mise en place du parc, Madame Le Maire a rencontré le préfet et le sous-préfet. La Ville du Croisic se place pour la mise en œuvre d’emplois sur la commune. » Claude Verneau a « peur que l’on laisse passer le train à côté de chez nous et regrette que l’on n’ait pas fait une cellule économique. »

Auteur : JBR | 29/01/2012 | 13 commentaires
Article précédent : « Conseil municipal les élus ont débattu du budget et des taxes »
Article suivant : « Bernard Cambier devient le troisième élu de l’opposition »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2012 à 05h40 par Otto, Reno, Nevada ( Us )
L’article 4 de la constitution, merci Michel Debré, et l’article X de la Déclaration de droits de l’Homme, merci René Cassin, assurent la vie démocratique moderne et la libre expression
#2 - Le 30 janvier 2012 à 06h44 par Martine, Le Croisic
Monsieur le premier adjoint vous connaissez peut-être les données financières de la commune du Croisic ( 54% en charges de personnel au total des dépenses d’après le DOB en 2011 ) mais vous dire que vous avez tout faux en affirmant avec aplomb que c’est en raison de l’emploi de saisonniers…

Pour votre information, et celle des croisicais, voilà les chiffres pour nos communes voisines, elles aussi faisant appel à de « salariés – saisonniers » en période estivale, puisqu’elles sont réputées stations touristiques.

Rapport charges de personnel aux dépenses 2010 :

La Turballe : 38,23 %
La Baule : 44,88 %
Le Pouliguen : 46,77 %
Batz : 49,89 %
Le Croisic : 49,80 %

Est-ce suffisamment clair ou faut-il en rajouter ?

Je suis convaincue que la publication des chiffres avec les comptes administratifs 2011 montrera que ce taux a encore augmenté en 2011
#3 - Le 30 janvier 2012 à 08h44 par Jacques Bédier, Le Croisic
Voir mon commentaire sur l'article:
"Bernard Cambier devient le troisième élu
de l'opposition"
#4 - Le 30 janvier 2012 à 09h38 par Fatigué, Le Croisic
Voyons voyons, je ne comprend pas, d'un côté on achète des terrains pour construire et de l'autre on vend des terrains:
"de cessions d’actifs pour 1,8 M€ et de vente de terrain pour 2,8 M€"
Mais il est vrai que n'ayant pas assisté à ce conseil il m'est difficile de comprendre les subtilités de cette affaire.
Manque de clarté tout ça, un peu plus de transparence me siérait mieux. On peut espérer un bulletin explicatif?
#5 - Le 30 janvier 2012 à 10h04 par Kevin, Le Croisic
Ce n'est qu'a l'occasion d'une question de C.Verneau que l'on apprend que la folle idée du Forum est abandonnée. Pourquoi alors ne pas construire des logements pour les jeunes à cet emplacement?
Je pense que c'est de l’entêtement de Mme le Maire. Elle ne veux pas qu'il soit dit qu'elle cède à la pression et qu'elle s'est trompée. C'est moi le chef donc c'est moi qui a raison. Piètre attitude.
Reconnaitre ses torts n'est pas une faiblesse mais au contraire c'est pratiquer la démocratie.
#6 - Le 30 janvier 2012 à 10h28 par Marc Sécher, Le Croisic
Nous sommes déjà la commune qui a les taux les plus élevés des communes de CAP Atantique pour les taxes foncières et la taxe d'habitation ( 21,18 et 18,16)
De plus,la grande majorité des communes a, depuis 2 ans gelé les taux et n'a pas voté d'augmentation.
Au Croisic on se distingue encore! La commune ne recherche pas d’économies et pour équilibrer les comptes, demande aux contribuables de payer les augmentations de dépenses.
L'état va sans doute sanctionner les communes comme la notre en diminuant les dotations aux collectivités qui ne baisserait pas leur masse salariale.
Et nous, sur notre île,nous continuons à dépenser plus comme si la crise s’arrêtait à la barrière.
#7 - Le 30 janvier 2012 à 10h51 par Mistral, Le Croisic
Excellent, monsieur Mahé, d’avoir exprimé clairement ce que
de plus en plus de croisicais constatent : la pression supplémentaire de la charge fiscale ( chaque année un peu plus et sournoisement ) parce je suis de ceux-là.
Il faut que les croisicais se préparent à subir le tour de vis fiscal du municipe. Evident.
Et dire, que lors des élections 2008 j’ai entendu dire : « nous ne ferons que des projets financièrement réalisables et en limitant la progression des impôts ». Qui disait cela ?
« Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent. », aphorisme attribué selon la rumeur publique à Edgar Faure.
#8 - Le 30 janvier 2012 à 11h49 par  Anonycroisicus , Le Croisic
La situation financière du Croisic laisse une marge financière plutôt restreinte, pour ne pas dire inexistante. Voilà une des conséquences de l’héritage laissé par le précédent municipe, au niveau de la dette.
Ils ont montré, les chargés aux finances – l’ex et le new – les dossiers qui bloquent : le premier, le couple dette/remboursement, et, le second, le tandem dépenses courantes/charges de personnel.
Sur le premier problème, on ne rembourse pas un crédit avec le facteur « confiance », monsieur le chargé aux finances. Le remboursement se fait sur la capacité d’autofinancement dégagée, mais il n’y en a pas ou très peu ; alors il faudra se serrer la ceinture.
Sur le second problème, il faut se poser les bonnes questions sur la relation « effectifs – services » au lieu de parler de l’accessoire.
#9 - Le 31 janvier 2012 à 07h05 par Otto, Reno ( Us )
Pas acceptable que les libertés républicaines soient entravées

La liberté d’expression est un droit
La formulation d’une opinion est libre
La liberté de la presse est un droit
#10 - Le 31 janvier 2012 à 08h04 par Free Internet, Le Croisic
Anonymous paraît-il agit pour un Internet libre et gratuit 
#11 - Le 05 février 2012 à 15h58 par petit monsieur, Le Croisic
Juste un commentaire:
Pour élaborer le DOB, en l'absence de directeur financier depuis la li 2011, notre adjoint, le premier, prend un cabinet extérieur (réputé!), pour seulement 12.000,00€, il reçoit le rapport...
MAIS il présente au Conseil Municipal, un DOB, réalisé par l'adjoint et ses services, DOB différent de celui du Cabinet.
Pourquoi avoir payé 12.000,00 € pour rien?
#12 - Le 06 février 2012 à 08h01 par Mélusine, Le Croisic
Indéniable que le premier, alias Monsieur 5 MILLIONS, n'a pas fait le DOB, en l'absence de directeur financier. Nous ne croyons pas en ses compétences; que du vent pour faire tourner le FORUM et le transformer en maison de retraite ?
#13 - Le 08 février 2012 à 09h11 par Hérisson fiscal, Le Croisic
La vérité est que la fiscalité n’est qu’un élément parmi d’autres dans l’économie d'une cité et l’évolution sociétale. Un élément important certes, mais insuffisant à lui seul pour tout expliquer. La fiscalité doit accompagner des réformes structurelles en même temps que celles-ci doivent favoriser alors la baisse des dépenses courantes et des impôts locaux. Il faut sortir du cercle vicieux de la Mairie providence. Mais c’est aussi en supprimant les subventions inutiles et autres aides et en abaissant la fiscalité que chacun retrouvera la liberté et la responsabilité qui sont le moteur de la croissance réelle, et de tout cercle vertueux.

Voilà un conseil gratuit, inutile de gaspiller 12.000 euro, destiné au "meilleur économiste du Croisic"

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter