Le Croisic Infos

Coup de jeune sur la Brigade de Gendarmerie

Au gré des mutations et des renforts pour la saison estivale, les effectifs de la Gendarmerie Nationale évolue à la brigade du Croisic. Depuis peu, elle accueille deux jeunes fonctionnaires visiblement très heureux de leur affectation en Presqu’île au sein de la COB (communauté de Brigades). À 18 ans, Noémie Bourget porte l’uniforme pour la première fois, alors qu’âgé de 28 ans, Florent Audouin est déjà plus expérimenté.

Les deux jeunes recrues de la brigade croisicaise partagent quelques points communs : la passion pour l’uniforme et le service, et la joie de profiter d’un cadre de travail exceptionnel. « C’est vraiment très agréable quand on a une famille. Il y a ici une belle qualité de vie. Toutefois, on n’est pas prêt d’être au chômage tant il y a de travail sur la région », indique Florent Audouin. Originaire du Maine et Loire, le gendarme est en fonction depuis 9 ans. Formé à l’école de gendarmerie de Châteaulin, il a exercé 6 ans à Dreux avant d’effectuer de nombreuses missions en Outre-mer, notamment en Nouvelle-Calédonie et à Saint-Martin. Marié et bientôt père d’un troisième enfant, il a également passé son diplôme d’Officier de Police Judiciaire. L’enquête, c’est son affaire !

Pour Noémie Bourget, c’est la première affectation, un baptême du feu pour la jeune demoiselle venue de Fontenay-le-Comte et qui a fait l’école de gendarmerie de Tulle. Elle a été intégrée au Croisic car c’était la seule place « féminine » disponible dans les postes proposés en tant que gendarme-adjoint. Depuis 3 ans, Noémie se voit en uniforme. Elle a obtenu son Bac en 2009. Elle sera chargée d’aider ses collègues dans les interventions, de l’accueil physique et téléphonique du public, des procédures simplifiées. Dès son 2e jour au Croisic, elle partait en intervention.

Ne reste plus ’à ces deux jeunes gendarmes qu'à faire connaissance avec la commune et la population. On le sait, les Croisicais sont sages, disciplinés et respectueux des lois, il n’y a donc pas de raison que ça se passe mal !

Auteur : Y.D. | 08/08/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « 1 000 pains fabriqués au four de Pélamer ! »
Article suivant : « Le public s’est bien marré, samedi au Croisic »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter