Le Croisic Infos

Criée la Mairie s'interroge sur la proposition du Conseil Général.

L’ambiance était tendue ce matin à la conférence de presse de Madame Quellard, Maire en présence de Gérard Le Cam, premier adjoint.

La municipalité n’est pas contre la gestion globalisée des criées et ports de plaisance mais à des conditions strictes. Un tel changement « ne se fait pas sur un coin de table, sur le fond on n’est pas opposé mais c’est une décision politique qui ne se règle pas en 1 semaine. » « On a besoin de garanties. »


Question de Michèle Quellard « pourquoi évoque-t on sans cesse le déficit de la criée du Croisic et jamais celui de La Turballe ».

Comme évoqué hier le Conseil général souhaite récupérer la gestion du port de plaisance du Croisic pour pérenniser l ‘ensemble. Le port de plaisance du Croisic représente 450 anneaux, quel sera le futur pour un port le moins cher du département ? Les associations de plaisanciers et de professionnels réclament la tenue d’un conseil portuaire, choqués par la proposition du Conseil Régional.
La Turballe ayant donné son accord qu’elle est maintenant la marge de manœuvre pour Le Croisic ?

En arrière fond de tout cela les arrières pensées politiques sur les appartenances des uns ou des autres et sur la paternité du sauvetage de la criée compliquent aisément la situation. La criée du Croisic mérite que les élus mettent leurs  croyances politiques au placard et qu’il y ai consensus général pour son sauvetage. Mais c’est peut-être trop demander ?

Auteur : J.Roch | 10/02/2010 | 16 commentaires
Article précédent : « Conseil Municipal, budget primitif : la ville provisionne 100 000 euros pour sa participation au capital de la SEM (criée) »
Article suivant : « Nouvel Office du Tourisme, les travaux avancent  »

Vos commentaires

#1 - Le 10 février 2010 à 19h45 par rollando, Le Croisic
la proposition du conseil général (gestion des 2 ports - plaisance et pêche- pour le croisic comme pour la turballe) au sein d'une SEM me semble la moins pire des solutions pour les 2 ports...car la pêche sera toujours renflouée en partie par la plaisance...et le reste du déficit sera à partager entre les divers protagonistes de la SEM... dont les communes avec les impôts de leurs habitants !
et on peut même ajouter, au vu de la conjoncture, que maintenir la pêche et les 2 criées coûte que coûte dans les 2 ports est une grosse bêtise !
une de plus pour le croisic !
#2 - Le 11 février 2010 à 15h18 par cyrano
J'adore la finesse de votre analyse. Vous tirez les cartes, vous êtes devin ? Comment pouvait vous être sûr que les 2 criées génèreront toujours du déficit. Vous êtes un spécialiste du marché halieutique pour les 10 prochaines années ? Si on suit votre raisonnement : « la conjoncture est mauvaise, fermons les deux criées ». Poursuivons dans votre logique : la SNCF perd de l'argent, supprimons les trains, l'école n'est pas une activité rentable : supprimons les écoles. Renault perd de l'argent : supprimons Renault. Heureusement que l'on ne vous a pas écouté pour Air France lors de ces difficultés, nous n'aurions plus de compagnie aérienne nationale. Ah, j'oubliais : vous ne vous servez pas de votre cerveau : supprimons-le. Mais admettons votre point de vue mal argumenté. 2 criées ne sont pas nécessaires. Supprimons celle qui perd le plus d'argent. 180 000euros au Croisic, 500 000euros à La Turballe. J'ai trouvé le vainqueur. Et une bêtise pour vous ! Une de plus. Vous cherchez à battre un record ?
#3 - Le 11 février 2010 à 17h37 par oursin du croisic, Le Croisic
"Erreur de casting"
C'est le titre de la pièce d'improvisation dramatique qui se joue actuellement au Croisic. Le thème imposé en est "l'avenir de la criée".
Les acteurs sont, d'une part, des professionnels aguerris, entraînés et d'autre part, des amateurs croisicais tentant tant bien que mal de se hisser dans la cour des grands. D'emblée on constate une dissonance entre les pros et les amateurs. La pièce en est déséquilibrée.
Pauvres petits amateurs!!alors qu'ils se vantaient de posséder à fond leur jeu, les voilà obligés de demander à la salle de les soutenir pour imposer leur façon de jouer.
Il s'ensuit une cacophonie indescriptible rendant la représentation inaudible.
Morale: Ne s'impose pas "acteur" qui veut.
#4 - Le 12 février 2010 à 08h37 par cyrano
Oursin,
"Erreur de commentaire". On ne comprend rien à ce que tu racontes.
Morale : ne s'impose pas commentateur qui veut.
#5 - Le 12 février 2010 à 10h03 par 0+0 = toto
Qui sont les professionnels aguerris ? Qui sont les amateurs ? Votre morale est pour le moins absconse. Parfois, je ris tout bas.
#6 - Le 12 février 2010 à 13h21 par Caroline
Il est bien ce site, mais certains commentaires sont d'un niveau tellement puéril, qu'il ne font pas beaucoup évoluer le débat.
Il serait une fois de plus insensé que les politiques de droite et de gauche ne s'entendent pas sur le sujet et que le devenir de la criée en fasse les frais.
#7 - Le 12 février 2010 à 15h17 par 0+0 = toto
Merci, Caroline. On te laisse faire évoluer le débat. Montre-nous comment grandir.Parce que, je remarque trois types de commentaires : ceux qui ont un jugement définitif et tranché sans arguments, ceux qui contredisent les premiers et mettent en exergue le manque d'analyse, et ceux qui n'ont ni jugement ni analyse sur le fond. Par ailleurs, je te rejoins sur ta dernière proposition. D'accord avec toi, les enjeux de la criée valent mieux que des querelles droite/gauche,droite/droite et gauche/gauche.
#8 - Le 06 mars 2010 à 11h37 par J.BOURGLAN, Le Croisic
0+0=toto et cyrano sont sur le même navire et ils écopent ,espérant pouvoir sauver la vieille coque qui les soutient;Une promesse ne se dément pas et en bons marins:"vogue la galère !"
Tous ceux, qui depuis des années fréquentent pour raisons professionnelles cet établissement,savent que sa viablité est très restreinte car notre port de pêche accumule les handicaps pour une bonne commercialisation des produits vendus
1/infrastructure de vente en non conformité avec les normes d'hygiène de la CEE
batiment se dégradant très rapidement avec infiltration d'eau dans les murs .....etc
Les box loués aux poissonniers et mareyeurs ont pour vocation que le transit des marchandises ,la transformation des produits n'y est pas acceptée;
2/Une flotille de plus en plus réduite et des apports limités en tonnage qui engendrent l'absence des grossistes pour les enchères
Mais où sont ils? à La Turballe!
3/Pour finir en vrac:les prix trop élevés,la qualité douteuse due à la rupture de la chaine du froid,des bacs estampillés "criée du croisic" qui après un lavage des plus sommaires servent pour la vente du poisson;
Je ne vais pas aborder l'aspect financier de ce sujet bien qu'il soit le plus inquiétant:déficit chronique depuis des années ,investissement énorme à prévoir pour réhabilitation du batiment;
Jusqu'à ce jour la CCI avalait la couleuvre ;En cas de gestion municipale,je ne pense pas qu'il en serait de même avec les citoyens croisicais
PS:le nombre de bateaux croisicais vendant à la criée de La Turballe ne fait que croitre si vous avez des atouts pour les persuader à changer d'avis,alors il est temps.
Bon week end
#9 - Le 08 mars 2010 à 09h16 par cyrano
Bourglan est sur un stade foot, et il tire dans tous les sens, espérant pouvoir sauver la pauvre équipe qui le soutient. Une promesse ne se dément pas, et en bon footeux, il a son argument massue : à mort l'arbitre.

« Tous ceux, qui depuis des années fréquentent pour raisons professionnelles cet établissement,savent que sa viablité est très restreinte »

REPONSE. Qui sont ces « Tous ceux » ? Vous avez des chiffres, un sondage ? Des preuves ?

1/infrastructure de vente en non conformité avec les normes d'hygiène de la CEE batiment se dégradant très rapidement avec infiltration d'eau dans les murs .....etc Les box loués aux poissonniers et mareyeurs ont pour vocation que le transit des marchandises ,la transformation des produits n'y est pas acceptée;

REPONSE. Effectivement, vous avez raison. Si la criée reste en activité au Croisic, il nous faudra remettre cet équipement aux normes, et procéder à quelques investissements (hygiène, infrastructures).

2/Une flotille de plus en plus réduite et des apports limités en tonnage qui engendrent l'absence des grossistes pour les enchères. Mais où sont ils? à La Turballe!

REPONSE. La flottille n'est pas réduite, mais stabilisée. 28 navires sont en activités. Bien sûr, ce n'est pas la période florissante des années 70 ou 80. Il n'empêche que la pêche fait encore vivre de nombreuses familles croisicaises. Ne vous en déplaise.

3/Pour finir en vrac:les prix trop élevés,la qualité douteuse due à la rupture de la chaine du froid,des bacs estampillés "criée du croisic" qui après un lavage des plus sommaires servent pour la vente du poisson;

REPONSE. Vous étiez acheteur à la criée ? Et non vendeur. Sachez que pour les acheteurs : plus le plus prix est élevé : mieux c'est. Loi du marché oblige. Quel est donc votre modèle économique ? Celui de l'agriculture française ? A qui on achète à un prix dérisoire sa production et que l'on revend avec une marge énorme aux consommateurs sur le dos des producteurs. Moi, ce n'est pas ma vision des choses. La criée du Croisic possède un bon prix de vente aux alentours de 5 ¤ (prix moyen). J'espère qu'il augmentera encore.


Je ne vais pas aborder l''aspect financier de ce sujet bien qu'il soit le plus inquiétant:déficit chronique depuis des années ,investissement énorme à prévoir pour réhabilitation du batiment;
Jusqu''à ce jour la CCI avalait la couleuvre ;En cas de gestion municipale,je ne pense pas qu'il en serait de même avec les citoyens croisicais

REPONSE. Vous avez raison, n'abordez pas l'aspect financier. Il ne me semble pas que le déficit soit chronique depuis des années. Je peux me tromper, mais je dirais depuis 6 ans. Auparavant, quant la CCI gagnait de l'argent, elle n'avait aucun mal à avaler la couleuvre. Elle ne s'est tournée vers aucun partenaire pour partager le solde positif de la criée dans les années fastes. Bien au contraire, elle a pris l'argent, elle n'a jamais réalisée les investissements nécessaires au bon entretien du bâtiment. Et si vous pleurez pour la pauvre CCI, ne comptez pas sur moi pour vous accompagner.
Vous confondez tout. La ville n'a jamais géré la pêche, et il n'a jamais était question de gestion communale dans l'avenir. Donc soyez rassuré pour les citoyens, que ni moi ni vous ne représenter. En revanche, il existe bien une gestion communale de la pêche dans notre région : c'est à La Turballe.
Quant à votre analyse sur la criée, je serais la communiquer largement, notamment à tous ceux qui soutiennent la pêche aux croisic, et plus particulièrement les marins.
Bonne semaine.
#10 - Le 08 mars 2010 à 11h23 par J.BOURGLAN, Le Croisic
Cyrano (Mr/Mme?)vous avez décidé de m'apostropher avec virulance suite à mon précédant message ce qui prouve votre refus du dialogue;
Mais qu'importe;
Il est bon que vous sachiez que si l'avenir de la criée me préoccupe ,ce n'est pas pour la voir disparaitre;
Dans quel rôle suis je apparu dans cette enceinte? Les deux ,mon seigneur!Vendeur puis acheteur.
Où vous faites une grosse erreur ,c'est d'affirmer que plus le prix est haut à l'achat plus il fait le bonheur du poissonnier détaillant ou du grossiste ;Les marges liées à la vente de ces produits frais sont faibles et vos renseignements sur cet aspect du marché sont erronés;La mondialisation est passée par là;
Autre sujet:l'absence des acheteurs en criée dès la moitié des produits vendus (fin de vente aux enchères avec 5 ou 6 acheteurs maximum);Oui les autres sont à La turballe pour 2 raisons:
1/plus d'apports
2/les "côtiers"croisicais y sont présents
Derniere petite rectification:je n'ai pas écrit que la gestion de la criée était municipale ,mais EN CAS DE GESTION MUNICIPALE; A ce titre vous savez très bien que La Turballe a décidé de rompre avec cette forme de gestion.
Débatez avec mes amis pêcheurs,poissonniers ,mareyeurs ;Mais évitez de confondre échanges de points de vue pour faire renaitre la criée et promesses futiles à but préélectoral
Salutations
MR Bourglan
#11 - Le 08 mars 2010 à 16h54 par Cyrano
De grâce, cessez cet argument fallacieux du « Refus du dialogue » lorsque l'on n'est pas d'accord avec vous. Vous m'avez apostrophé le premier, et je vous ai répondu.
Si je ne l'avais pas fait, là, pour le coup, il y aurait refus de dialogue. Vous saisissez ?

Dès que 'on n'est pas d'accord avec votre personne, vous en appeler à la démocratie ou refus du dialogue, c'est un peu usant comme système de défense. Que diable, je ne vous reproche pas de vous exprimer : je ne suis juste pas d'accord avec vous. Vous aimez m'attaquer, et j'approuve car vous êtes plutôt drôle (à votre corps défendant). Et je vous encourage à continuer.

Ou voyez-vous de la virulence, alors que je reprends point par point vos arguties ? Mes arguments ont du faire mouche, à en croire votre réaction.

L'avenir de la criée vous préoccupe, pourtant à vous lire, si je ne me trompe pas, la criée du Croisic n'est pas viable (prix trop cher, infrastructures vétustes, besoin de lourds investissements, qualité douteuse des produits, etc.). Donc inutile de se battre à vous lire.

« Plus le prix est haut à l\'achat plus il fait le bonheur du poissonnier détaillant ou du grossiste ;Les marges liées à la vente de ces produits frais sont faibles et vos renseignements sur cet aspect du marché sont erronés;La mondialisation est passée par là; »

Relisez ce que j'ai déclaré. Plus le prix est haut, plus le pêcheur est heureux, et non le POISSSONNIER ni le MAREYEUR.


« Vos amis pêcheurs ». Hum, je ne serais pas étonné que vous en ayez perdu quelques uns après vous avoir lu.

« En cas de gestion municipale ». Mais qui a parlé de gestion municipale le premier, si ce n'est vous. Même sur le plan hypothétique.

J'ai bien compris votre position : la criée au Croisic, c'est foutu, on devrait passer à autre chose. J''ai bon ou j'ai bon.

« Promesse futiles à but pré-électoral. ». Dois-je vous rappeler vos citations sur le futur pilier de la vie politique de la commune ?

Et pour finir, pas de commentaires de votre part sur la CCI gestionnaire de la criée ? Non, toujours rien.

Bonne soirée, et continuez. J'adore vous lire.
Ps. C'est mademoiselle.

Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès ! Non, non c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
#12 - Le 08 mars 2010 à 20h48 par J.BOURGLAN, Le Croisic
Melle Cyrano,
Personnellement j'ai relu votre dernier message et je note au paragraphe 3:
"Sachez que pour les acheteurs:plus le prix est élevé:mieux c'est.Loi du marché oblige";(08mars à 09h15)
Ancien marin j'ai toujours ressenti une certaine satisfaction lorsque les cours des enchêres étaient à la hausse;Mais en tant qu'acheteur j'avais l'obligation de me procurer des produits à des prix compétitifs pour la vente en europe;
Pêcheurs(vendeurs),poissonniers et mareyeurs(acheteurs)sont tous tributaires les uns des autres et vous avez fait un choix.
Sachez malgrès tout que de faibles tonnages en apports et prix trops élevés ne font pas bon ménage.
Les distributeurs ne dégagent plus des marges suffisantes et font appel à des grossites achetant dans d\'autres régions;
Ces solutions masquent de très grandes difficultés de trésorie et parfois l'annonce de fermetures des entreprises;
Moins d'acheteurs en criée (dès l'ouverture de la vente)et des prix en chute libre;Qu'importe que ma vision du problème vous fasse sourir,malheureusement elle est conforme à la réalité.
Votre tort,c'est de ne pas vouloir admettre que pour résoudre la situation actuelle vous devez rester à l'écoute de toutes les parties concernées et pas seulement en privilégiant les marins;Car dans un tel cas vous ne leurs rendez pas service;
Bonne semaine
#13 - Le 09 mars 2010 à 09h03 par Cyrano
M. Bourglan,

Mea Culpa. Lorsque j'ai écris acheteur, je pensais vendeur. Je comprends que vous ayez trouvé de l'incohérence dans ce propos.
Ce n'est pas votre vision du problème qui me fait sourire. Non, pas du tout. Votre point de vue n'est pas dénué d'intérêt, dès que vous passez du commentaire facile et acide à l'argumentation logique. Ce qui me fait sourire, c'est lorsque vous semblez perdre votre sang froid.
Je prends donc acte de vos remarques (baisse des tonnages/prix trop élevés) que je dois vérifiezr avant de vous répondre sur le fond.

Toujours pas un mot sur le rôle de la CCI dans cette catastrophe ?
#14 - Le 09 mars 2010 à 10h27 par J.BOURGLAN, Le Croisic
Conforter ses idées et promulguer ses avis ne sont en rien des signes de perte de sang froid;
D'ailleurs l'âge aidant,c'est avec beaucoup plus de recul et diplomatie que j'aborde tous ces sujets;
Mon avis sur le rôle joué par la CCI dans les années passées ,il rejoint le votre et celui de nombreux croisicais;
Mais maintenant nous sommes dans une autre histoire ;Qui va écrire le bon scénario?
Bonne journée
#15 - Le 09 mars 2010 à 23h59 par J.BOURGLAN, Le Croisic
n'ayant pas relu mon message précédant,je rectifie une grosse erreur;bien évidemment:je ne promulgue pas mes avis,mais je les donne !
Merci
JB
#16 - Le 10 juillet 2013 à 15h32 par duchamps
à ce propos, trois après, elle est coulée cette criée ou pas ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter