Le Croisic Infos

Des délibérations à la douzaine et un beau Chapleau

Long conseil avec 24 points à examiner et comme souvent au Croisic des échanges vifs, mais aussi des accords-désaccords entre majorité et opposition.

Comme dans de nombreuses communes depuis le 15 mai, ce premier conseil s'est déroulé « sans président dans la salle». «Il manquait quelqu'un » a-t-on entendu. En effet si le portrait de Nicolas Sarkozy avait été « décroché » celui de François Hollande, n'était pas encore arrivé à la mairie.
Autre particularité ce lundi soir, la présence des jeunes du conseil des enfants. Ils sont venus s'assoir tous ensemble à leurs places réservées dans le public (rare cette fois) et se sont présentés un à un impeccablement. Un peu plus tard un dernier interrompra le conseil en entrant, et présentant haut et fort ses excuses. Joli moment rappelant aux adultes que les usages varient selon les lieux.

Un compte rendu à revoir ?

Michèle Quellard propose de valider les comptes rendus du dernier conseil.
Claude Verneau fait remarquer que le 2 avril la délibération concernant le PLU n'est pas celle qui a été proposée. Il indique que « soit le compte rendu doit être corrigé, soit il faudra redébattre » . « Nous allons vérifier, vous aurez votre réponse le 2 Juillet » (date du prochain conseil) repond le maire.
Françoise Thobie fait remarquer à son tour que « le reste a disparu » concernant des fonds de l'office de tourime est une rédaction curieuse.
 

L'Office de Tourisme

Les comptes de l'OT sont le support de plusieurs questions de l'opposition :
- les télécommunications avec une augmentation de 2000 € environ : « on a installé une borne Wifi et une liaison OT mairie ».
- le poste des salaires qui chute de 6 000 euros environ : « le départ de la directrice ».
- un stock important de marchandises « on va décider de ce qu'on doit en faire ».
- les travaux : « une procédure est en cours ».
7 abstentions 1 contre.
 

Les comptes de la Ville : la strate !

Nouvelle occasion pour l'opposition de revenir sur les dépenses que la Ville devrait diminuer, de la dette « 1632 €/hab. », alors que les villes de même strate sont à 820 € en moyenne.
Pour Claude Verneau « On dépense bien trop ! ». « Et pour cela on augmente les recettes. »
« Si vous avez des méthodes radicales …, répond le premier adjoint. .Je n'ai pas l'impression d'avoir dépensé les deniers des Croisicais » rétorque Gérard Le Cam.

« On n'applique pas nos critères »

L’école de voile Valentin demande une subvention de 1 500 € pour l'achat d'un quad. le Conseil Général participe et Batz est d'accord aussi. Mais l'association n'a pas donné ses chiffres, « bottant en touche » en s'abritant derrière la structure nationale. Claude Verneau fait remarquer que des critères ont été posés pour donner des subventions. « On fixe des critères et on n'exige pas ce qu'on exige des autres associations » « On passe outre ! ». Michèle Quellard plaide pour l'école de voile.

Chapleau : « Je suis pour !»

En 1996 la commune avait reçu un legs de plusieurs bâtiments dont la maison et le mobilier de Eugène-Jean Chapleau. La municipalité souhaite réhabiliter ce bien en utilisant la partie chapelle pour des expositions, et conserver la maison dans son ambiance (très beau mobilier), utiliser le jardin, et faire un atelier « style serre ».
Si tout le monde autour de la table semble être d'accord pour réhabiliter le lieu, c'est dans la réalisation que les avis vont différer. Bernard Cambier soulève le problème du financement des travaux mais aussi celui du fonctionnement. Le maire annonce 35 000 à 40 000 €. Le montant des  travaux en budget s'élève à 960 000 €.
Mais pour Claude Verneau qui clame « Je suis pour !», il ne s'agit pas d'une rénovation mais d'une création (l'atelier) il se dit «effaré par le prix » et n'est pas d'accord ni avec les choix de travaux ni avec le budget de fonctionnement qui lui semble beaucoup plus élevé que celui annoncé.
Contre 6 – Absentions 3
 

Questions diverses

Parking bateaux
Claude Verneau revient sur le « parking illégal de bateaux sur le domaine public dans la zone artisanale ». Il a chiffré «450 m2 à 17 € (au prix des terrasses) soit 7 640 € par an de manque à gagner ».La surface est contestée par Babette Cassac, Françoise Thobie rappelle que « ça fait trois ans que ça dure ». Michèle Quellard indique qu'une « action est en cours qui va aboutir chez le procureur ».

Les égouts et le pouvoir de police

Au Croisisc de nombreuses maisons ne possèdent pas de liaison conforme au tout à l'égout, en 2009, 27 avaient été remarquées comme polluantes. « C'est Cap Atlantique qui contrôle cela, on ne sait pas combien il en reste actuellement ».
Claude Verneau indique que « c'est de votre responsabilité », il évoque « les pouvoirs de police du maire ». « Nous avons conscience, nous savons que Madame Rival et Cap Atlantique oeuvrent » répond le maire.

Et pour 45 863 € ?
Le recours concernant le port de plaisance a été déposé le 23.01.2012 (voir conseils précédents)

Un sas pas sensas

Le sas de l'ancienne criée présente des non-conformités.Les réserves ont été posées et les assurances seront appelées si necessaires pour que la commande soit honorée.

Un conseil de plus de trois heures avec une opposition présente, d'accord sur le fonds pour certains projets mais pas sur les choix. Dommage que les petits du conseil des jeunes aient dû quitter la salle avant la fin du film, ils auraient beaucoup appris en observant.

 

Auteur : LY | 22/05/2012 | 15 commentaires
Article précédent : « Batz-sur-mer, en visite contée ou guidée »
Article suivant : « Le conseil des lutins »

Vos commentaires

#1 - Le 23 mai 2012 à 13h34 par petit monsieur, Le Croisic
Pour le sas de l'ancienne criée, doit-on parler de non conformité ou d'erreur de conception proposé par un cabinet conseil mais approuvé par les responsables de la municipalité.
Il est facile de reporter sur les autres, ces ignorances!!
#2 - Le 23 mai 2012 à 14h28 par financier
je trouve un peu réducteur le commentaire sur le compte administratif

il s'agit de l'argent des croisicais

comme l'a précisé Mme Thobie les dépenses atteignent des sommets.
1 million 300 € de plus qu'à La Turballe pour un nombre d'habitants inférieur

D'après le 1er adjoint ce qui justifie la différence ce sont les algues vertes (environ 40 000€) et l'entretien du patrimoine.....à ma connaissance aucune somme n'est consacrée au patrimoine à part des èniemes études... mais rien de concret...
Cherchez l'erreur mais tout va bien les finances sont gérées par une ancienne bistrotière reconvertie en spécialiste de devis de WC et de bidets et qui s'est découvert une passion pour la culture et un 1er adjoint qui n'a pas toujours fait de bonnes affaires qui ne comprend pas tout malgré ses airs entendus et qui fait donner les explications par sa subdéléguée....

Si le sujet n'était pas aussi grave ce serait à mourir de rire mais le sujet ne passionne pas les foules sauf quand les feuilles d'impôt tombent
#3 - Le 24 mai 2012 à 09h25 par Catherine Fabre, Le Croisic
A lire ce compte-rendu, je constate qu'encore une fois les élus de la gauche n'ont rien à dire sur les finances de la ville.
Laissons les dépenses et les impôts augmenter mais ne disons rien sans doute pour faire cause commune avec l'équipe en place.
A moins qu'ils ne comprennent pas les chiffres!
C'est bien triste. Pourquoi ont-ils été élus?
#4 - Le 24 mai 2012 à 09h29 par François Tesson, Le Croisic
Je ne comprend pas la position des élus dissidents. Ils n'ont encore pas compris que quoiqu'ils disent, et même si leurs argumentaires sont souvent appropriés et étayés, la majorité en place continue à diriger avec des œillères. Ces derniers sont incapables d’écouter la moindre contradiction.
Les dépenses s'envolent, les impôts augmentent, contrairement aux communes voisines.Mais non, tout va très bien, Madame la marquise. Point barre.
#5 - Le 24 mai 2012 à 16h44 par Cyril Jumeau, Le Croisic
Dites-moi, je rêve? il doit y avoir une erreur dans les chiffres annoncés dans l'article sur Chapleau.
On n'entretient déjà pas les bâtiments existants et on va mettre des sommes astronomiques en travaux et coûts de fonctionnements, dans un musée, qui à part la première année, ne verra que quelques pèlerins.
Que de gabegies! Quel peu de respect des croisicais et de leurs impôts!
#6 - Le 25 mai 2012 à 02h09 par J.Bourglan, Le Croisic
@petit monsieur:votre commentaire vole à ras des paquerettes;On ne peut demander à des élus d'être experts en batiments ou de connaitre toute la législation en matière de sécurité (évacuation) et isolation des lieux;
Il est donc logique de faire appel à un cabinet conseil pour obtenir le meilleur résultat;Il y a eu une erreur de commise ?Alors c'est à ce dernier de mettre le sas en conformité avec les textes de sécurité en vigueur!!
@financier:
Vous faites preuve d'une agressivité non maitrisée dans vos propos;Tant pour le 1er adjoint que pour l'adjointe aux services financiers...Tout ceci frole l'outrance !!Vous prenez pour exemple les dires de Madame Thobie et vous omettez de préciser qu'elle fut,il y a peu de temps,un des piliers de la majorité actuelle et défendait avec fermeté la politique budgetaire qu'elle dénonce!! Mais on sent poindre chez certains élus dissidents ou de l'opposition une volonté de ralier des croisicais à leurs idées politiques;DEJA!!!!
Le reste de votre message est d'une bassesse des plus profondes qui ne mérite aucun commentaire;Comme votre Pseudo bien pompeux....
#7 - Le 25 mai 2012 à 10h56 par AntiRaleur
" les finances sont gérées par une ancienne bistrotière reconvertie en spécialiste de devis de WC et de bidets". Il fallait oser l'écrire. Il fallait oser le publier. Je vais vomir plus loin.
#8 - Le 25 mai 2012 à 11h04 par Hum hum
Selon un Arrêt de rejet de la Chambre criminelle de la Cour de cassation rendu le 10/05/2005, par cet arrêt, la Cour de cassation considère que le réseau internet constituant un moyen de communication audiovisuelle, la responsabilité pénale du propriétaire d'un site et de l'auteur des propos injurieux ou diffamatoires diffusés sur ce site peut être engagée dans les conditions prévues par la loi sur la communication audiovisuelle.
Le directeur de publication du site internet litigieux voit sa responsabilité pénale engagée comme auteur principal des infractions commises, peu important qu'il ne soit pas l'auteur des propos incriminés ou qu'il n'ait pas donné d'instructions pour leur mise en ligne.
#9 - Le 25 mai 2012 à 15h02 par UNO, Le Croisic
PARKING ILLEGAL:
L'occupation du domaine public, au Croisic est une chose récurrente, normale, habituelle pour peu que vous ne soyez pas un simple particulier. L’échafaudage - soi-disant - installé pour permettre le ravalement de la façade d'une demeure à Port-Lin, j'ai rien contre SAUF que l'arrêté municipal démarrait l'autorisation le 3 Mars pour 8 semaines; nous en sommes à 13 semaines et à part les 3 premières semaines nous n'y avons jamais vu le moindre ouvrier sur cet échafaudage.
Bien évidemment les feux installés sont régulièrement franchies au rouge (Normal je voie rouge), en cas d'accident, la commune sera responsable par négligence d'application de son propre arrêté.
Ce municipe nous prend vraiment pour des billes.

SAS VIELLE CRIEE:
J'ai été voir... Mazette! la commune est bien riche pour cet équipement auquel personne n'avait pensé auparavant... ah oui c'est vrai, avant la criée n'était fréquentée que par les marins-pêcheurs habitués aux rudesses des vents froids hivernaux ce qui n'est plus le cas des "fréquentateurs" actuels.

Bon, ça coûte combien? cette aimable plaisanterie? et était-ce bien nécessaire avec ce luxe des portes automatiques et du verre et de l'éclairage?
#10 - Le 25 mai 2012 à 15h04 par Plombier
C’est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde. A part cela, Financier, les plombiers sont aussi capables que vous, et pour se mettre à votre niveau, nous ne faisons pas les fonds de bidets à étaler nos sales turpitudes. Bef, les plombiers vous em.....
#11 - Le 25 mai 2012 à 17h39 par fofie
D'accord avec J.Bourglan. On peut être opposé sans tomber dans la haine, l'insulte et les attaques ad hominem. Je pense qu'un tel soutien de "financier" embarrasserait le couple Thobie-Verneau.
#12 - Le 26 mai 2012 à 12h41 par Hernandez, Le Croisic
Indigne "financier" de tenir de tels propos.
C'est le parfait reflet d'une grande vulgarité.
C'est une expression, empreinte de haine et de sectarisme. Ce n'est pas cela le combat politique.
De tels écrits se retourneront contre vous avec un effet inverse à celui que vous recherchez, attaquer le maire de la cité.

L'absence de modération de la rédaction est à signaler.
#13 - Le 26 mai 2012 à 16h22 par JC GUYARD, Le Croisic
Ce qui m'étonne, certains commentaires marquent leur désaccord avec l'article, soit sur le fond, soit sur la forme, c'est leur droit.
Ensuite, un certain nombre de commentaires, ont comme objectif de salir et éreinter les auteurs avant eux.
Chacun a le droit d'exprimer sa pensée, ses opinions, nous sommes en démocratie.
Par contre les propos injurieux, péjoratifs de quelque uns ne devrait pas avoir leur place. Je ne les citerai pas.
#14 - Le 29 mai 2012 à 11h03 par antiraleur
Vous parliez de Financier ? "Chacun a le droit d'exprimer sa pensée, ses opinions, nous sommes en démocratie.
Par contre les propos injurieux, péjoratifs de quelque uns ne devrait pas avoir leur place. Je ne les citerai pas."
#15 - Le 30 mai 2012 à 15h55 par osons
"Nous sommes en démocratie". La phrase tarte à la crème. Être en démocratie ne permet pas de dire n'importe quoi. Je me sens plus républicaine que démocrate. Vous saisissez ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter