Le Croisic Infos

Didier Charbonneau, président du FC Côte Sauvage : « Le club doit travailler dans la sérénité »

L’article consacré au début de saison du FC Côte Sauvage, paru sur notre site le dimanche 21 novembre « Les cartons du FC Côte Sauvage sont rouges et vides » a suscité de vives réactions au sein du nouveau club. Quel que soit le niveau, le football déchaîne les passions et se fait le catalyseur d’émotions souvent exacerbées. Didier Charbonneau ne partage pas l’analyse faite dans ces quelques lignes, mais c’est avec courtoisie et pondération qu’il a reçu lecroisic-infos pour livrer son sentiment sur la situation du club, sa ligne de conduite et ses espoirs quant à la suite de la saison. Il conforte son entraîneur à son poste, met les joueurs en face de leurs responsabilités, et surtout demande du temps.

Profondément agacé par les critiques, le président du FC Côte Sauvage monte en première ligne pour défendre son club, qu’il juge trop sévèrement attaqué dans l’article et blessant pour les dirigeants. « Nous travaillons tous ensemble dans une bonne ambiance. Il n’y a pas de problème entre nous. C’est sûr qu’au niveau des résultats, on a des difficultés, mais le club n’a pas besoin de ces propos tendancieux et polémiques en ce moment », explique Didier Charbonneau. Il se veut également très clair sur la fusion : « Le Stade Croisicais suivait Batz-sur-Mer sur la voie du déclin. On allait disparaître ! C’est facile de critiquer, mais il faut tenir compte de l’ensemble du contexte. Les mentalités ont changé ! Le Stade n’est plus en DH où on payait les joueurs et on leur trouvait du travail. C’étaient des mercenaires qui ont abandonné le club du jour au lendemain. Aujourd’hui, Le Croisic a une population vieillissante, c’est difficile de garder les jeunes ».
Didier Charbonneau revient sur le début de saison : « On s’est retrouvé avec 55 joueurs d’un niveau sensiblement homogène. On les a tous mis sur le terrain pour construire une nouvelle équipe. On a fait complètement abstraction de ce qui s’est passé la saison dernière ». Le président est solidaire de son encadrement technique, surtout il met en avant la compétence de Bruno Baronchelli, « que beaucoup nous envient dans la région ». Il ajoute : « C’est la personne idéale pour encadrer Jean-Marie Decorte et Mathieu Charbonneau. L’organisation du trio est bonne ».
À ceux qui souhaitent un changement sur le banc de touche, Didier Charbonneau répond catégoriquement : « Quand on me dit d’aller chercher un entraîneur extérieur, ça me fait doucement rigoler. Depuis que je suis président, j’en ai pris quatre en six ans ! Ça n’a jamais fonctionné ! Quand à Thierry Ganthier, inutile de rappeler comment ça s’est terminé au Croisic ou dans d’autres clubs comme au Pouliguen ». Pour le moment, Didier Charbonneau se concentre sur les problèmes de communication et de compréhension vis-à-vis des joueurs. « Il faut faire passer notre message auprès des joueurs. Ça demande du temps. Ce n’est pas en cinq matches que l’on va réaliser nos objectifs. Si on nous laisse le temps de travailler, alors on va y arriver », précise-t-il.
Le président pointe directement la responsabilité des joueurs dans ce début de saison gâché. « On a eu des problèmes de comportements, c’est vrai. Mais petit à petit, l’écrémage est en train de se faire. Il faut que les joueurs prennent conscience qu’ils ont des qualités et qu’ils se soumettent aux consignes. Les résultats, ça passe par l’écoute et le respect des dirigeants. Je mets les joueurs en face de leurs responsabilités, ce sont eux qui jouent ! » Aussi, avec une trentaine de joueurs susceptibles de jouer en A, l’équipe fanion a eu du mal à trouver un équilibre, d’autant qu’il a fallu compter avec une préparation où l’effectif n’était pas au complet, et faire avec les blessures, absences et suspensions. Et pour ce qui est des problèmes défensifs : « Je fais confiance aux entraîneurs et aux joueurs, mais il est certain que quelques-uns doivent se remettre en cause ».
Didier Charbonneau est persuadé que les résultats positifs sont proches et que son club n’est pas menacé par la descente. Il conclut : « Tout le monde doit donner un peu plus. Les critiques, je les accepte et je reste à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire des propositions. Mais on ne peut pas laisser dire certaines choses sur l’incompétence supposée de Jean-Marie Decorte et Mathieu Charbonneau, ainsi que sur les autres dirigeants. Je voudrais que l’on arrête toutes les polémiques autour de ce club qui n’a pas besoin de ça pour s’épanouir ».

Auteur : Y.D. | 26/11/2010 | 3 commentaires
Article précédent : « FCCS : Thierry Ganthier répond »
Article suivant : « Les cartons du FC Côte Sauvage sont rouges et vides »

Vos commentaires

#1 - Le 26 novembre 2010 à 20h33 par tony vairelles
bon ba jcrois que la c'est sur on va descendre lol...et c'est bien la 1ere fois kon voit autant de joueurs ayant le meme niveau!!!genre 55,apres 30..au croisic koi!!!pfff pour lui ya ke les joueurs ki sont fautifs alors kil ya eu une forte assiduité aux entrainements..quand on change la compo a chaque match parce ke ya un mek ki pete dans le vestiaire c bon koi..kan jvoi ls commentaires la gagne le collectif l'etat desprit pff kan on a pa de talent c bon de se refugier derriere ca.genre a ls entendre yen a pas 1 ki est meilleur ke ls otr c pas possibl dans le sport.des mercenaires au croisic ??mais oui c connu tou ceux ki partent de la ba i son blindés apres.; c trist tt ca kan mm on a a faire a une serieuse brochette la ;yen a pas un pour rattraper l'autre,je trouve ca affligeant de sa part et jespere ke je me ferais pas censurer par le moderateur..22 buts encaissés et il parle comme si ya un truk enorme ki se preparait..lisez entre les lignes vous verrez a quel point lui et ses potes (inutile d'appeler ca un staff")ne sont pas fait pour ca..a par critiquer ganthier (ki etait apprecier de bcp de joueur)le pire c ke mm si son club descendait au mois de mai il pourrait dire exactement la mm choze l'ambiance est pourri la bas et c clairement a cauz des dirigeants pas des joueurs koike ceux ci devraient faire front ensemble face a la triplette de tous les temps(deja decorte et charbonneau c enorme) demissionez les gaaaars lol..boon a pres ces kelk phrases ca sent la censure pas vrai mr le modo?
#2 - Le 26 novembre 2010 à 22h53 par tony vairelles
bon ba si j'ai bien compris on est sur de descendre alors!!!lol!!excellente prestation du president qui a l'intelligence de ne pas se voiler la face......lol ps;signé tony l'anguille
#3 - Le 27 novembre 2010 à 07h52 par Redaction
Précisions de la rédaction

L'article de MW mis en cause par le président Charbonneau n'avait évidemment pas pour objectif de blesser les dirigeants et l'ensemble des bénévoles du FC Côte Sauvage et nous recevons bien volontiers le droit de réponse du FCCS.

Les réactions disproportionnées qu'il a entraînées laissent perplexe la rédaction de Media-web. Nous réaffirmons être parfaitement dans notre rôle et dans la conduite de notre ligne éditoriale. Il n'est pas question de demander l'autorisation à qui que ce soit avant de faire paraître nos articles. Nous proposons notre point de vue sur l'actualité, dans l'esprit de la pluralité des opinions, contre la pensée unique et les dogmes locaux. C'est ce qu'apprécient nos 64000 lecteurs en Octobre, chaque jour plus nombreux.
Le football est un sport populaire, omniprésent dans les conversations quotidiennes. N'en déplaise aux « puristes », il se joue aussi bien dans les stades que dans les milliers de Cafés des Sports, Bar du Stade et autres Pénalty que compte l'hexagone. Difficile de rester muet à la lecture des résultats sur un tableau, de ne pas s'enflammer avec le match diffusé dans les estaminets. C'est aussi ça qui remplit les stades.

Nous continuerons donc à rendre compte, sans concession, de l'actualité locale du football (une vingtaine de clubs sont couverts par nos sites) parce que son poids socio-économique dans la cité concerne tous les administrés.

Il nous tarde également de célébrer les victoires du FC Côte Sauvage.

Enfin, pour ce qui est des commentaires, nous serons encore plus vigilants à ce qu'ils ne soient pas diffusés lorsqu'ils portent atteintes aux personnes.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter