Le Croisic Infos

Eric Le Cam, invité d’honneur à l’exposition d’Art et Animations

Du 16 au 29 juillet, l’association Art et Animations propose une nouvelle exposition au Centre artisanal de la BPA. Sept artistes y présentent leurs œuvres, avec Eric Le Cam en tête d’affiche, peintre bien connu au Croisic. Ses toiles colorées et ses « petits bonnets » ont déjà séduit les amateurs lors du vernissage, samedi.

Du 16 au 29 juillet, l’association Art et Animations propose une nouvelle exposition au Centre artisanal de la BPA. Sept artistes y présentent leurs œuvres, avec Eric Le Cam en tête d’affiche, peintre bien connu au Croisic. Ses toiles colorées et ses « petits bonnets » ont déjà séduit les amateurs lors du vernissage, samedi.

Depuis le mois d’avril et jusqu’en septembre, Art et Animations enchaîne les expositions dans les deux plus beaux sites que Le Croisic puisse consacrer aux arts : l’ancienne criée et le centre artisanal de la Banque Populaire. Samedi dernier, à l’occasion du vernissage de ce quatrième événement de la saison, la présidente, Michèle Coïc, se réjouissait du succès rencontré auprès du public. « Il y a déjà une quarantaine d’artistes qui ont exposé. Entre le 1er juin et le 14 juillet, nous avons accueilli plus de 1 450 visiteurs », indique-t-elle.
Michèle Coïc a présenté tous les artistes présents, dont quelques-uns sont des habitués des étés croisicais. Les amateurs d’art et les visiteurs en quête de sorties culturelles pourront découvrir ou redécouvrir D. Guais, Maeri, C. Goillandeau, M.L. Ferréol, N. Choupis et M.F. Martinez. La plupart du temps, les peintres et sculpteurs sont présents sur place et font preuve d’une très grande disponibilité pour expliquer leur travail et partager un moment avec le public.
 

« Un souffle de pixels colorés »

L’événement de cette quatrième exposition, ce sont les toiles d’Eric Le Cam. L’artiste de 41 ans, originaire de Saint-Nazaire et dont le père était marin pêcheur au Croisic, jouit d’une très belle renommée dans le milieu. Professeur d’art graphiste, il partage sa vie entre Paris et la Presqu’île. Il a été très souvent primé à la capitale et en province.
Dans ces nouvelles compositions, ses fameux « petits bonnets » sont toujours très présents, dans des environnements portuaires, bien entendu, mais son pinceau s’aventure aussi sur des territoires urbains. Comme l’a félicité la critique, c’est « un souffle de pixels colorés ». Mais Eric Le Cam délivre aussi un message : « Je mets en avant mes racines, l’esprit des années 70-80, mais je ne veux pas tomber dans la nostalgie. J’essaie de surprendre en prenant le contre-pied. C’est le cas pour les petits bonnets. Qui portent aujourd’hui des petits bonnets et des vareuses sur le port du Croisic ? Les touristes. Dans mes toiles, ce sont les locaux qui les portent, même si l’environnement est contemporain. C’est la même démarche pour les scènes en agglomération. Je travaille beaucoup sur la typographie des personnages ». La discussion avec Eric Le Cam est enrichissante et subtile dans sa description du contexte de la pêche et de la vie de la cellule familiale, héritage de sa propre histoire.
Eric Le Cam, c’est aussi un véritable performeur, capable de peindre une toile en « live » et sur scène le temps d’un concert, comme il l’avait fait l’an passé lors de la semaine « Au rythme du Traict ». Une performance qu’il rééditera lors du festival des Nuits salines. Dimanche, il proposait une démonstration d’aquarelle. Personnage attachant, sociable, disponible, Eric Le Cam est un peu l’antithèse de l’artiste maudit, en retrait et mélancolique. Il ne gratifie pas non plus son auditoire d’envolées métaphysiques et de philosophie de salon. Il vit dans la vie de sa cité. Ses toiles sont à son image, elles sont chaleureuses quand il fait un petit peu froid, ça fait toujours du bien.

Exposition Art et Animations, Centre artisanal de la BPA : du 16 au 29 juillet, tous les jours de 14 h 00 à 19 h 00, entrée libre.
 

Auteur : YD | 18/07/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-mer : une exposition savoureuse »
Article suivant : « « Maman, les P’tits bateaux » : Exposition de maquettes au Croisic »

Vos commentaires

#1 - Le 19 juillet 2011 à 08h03 par Joël FAOU, Le Croisic
C'est stupéfiant de constater qu'en quelques mois, le style, le graphisme, les couleurs...et les petits bonnets d'Eric, fruits d'une longue maturation, ont tout d'un coup éclaté pour notre plus grand bonheur artistique mais aussi, et c'est important, d'amitié partagée.Ils iront très loin ces petits bonnets!
Mais aussi les superbes toiles du Croisic, de bateaux, de quais. Et les aquarelles délicates et débordantes de sensibilité.
Merci à Michèle Coïc de nous permettre ce beau voyage culturel et merci à tous les autres artistes qui participent cette belle exposition.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter