Le Croisic Infos

Festival Anne de Bretagne : Est-ce que ça valait 15 000 euros ?

Ce n’est pas vraiment lecroisic-infos qui pose cette question, mais c’est bien le contenu de nombreuses conversations entendues au coin du zinc, qui a attisé notre curiosité et fait ce titre un tantinet provocateur. Car passé le charme, reste l’addition : 15000 euros de subventions, la mise à disposition de locaux, de matériels et de personnels de la commune. Le tout sans que cela ne soulève plus d’indignation que cela au sein des oppositions politiques, pourtant promptes à s’émouvoir sur les subventions accordées dans d’autres domaines culturels. Voici quelques éléments, non-exhaustifs, pour alimenter le débat .

OUI ! C’est bon pour la commune !

Depuis 1994, le Festival Anne de Bretagne tourne chaque année sur les communes de la Loire-Atlantique : Châteaubriand, Ancenis, La Turballe, etc. Station de tourisme, revendiquant sa culture et sa tradition Bretonne, Le Croisic ne pouvait pas rester à côté d’un tel événement. Cela participe de sa renommée et assoit sa position dans sa politique touristique. Le rayonnement du festival dépasse les limites du département.
Le festival Anne de Bretagne propose l’ensemble de ses animations en gratuité, ce qui est rare pour ce genre de manifestations. C’est de la culture populaire à portée de tous.
Le rappel à la culture Bretonne, pour tous ceux qui sont attachés à ce patrimoine, est une bonne chose dans une région qui s’éloigne culturellement de ses racines. Les anciens retrouvent un peu de leur jeunesse, les jeunes découvrent un univers souvent inconnu. Des vocations peuvent naître…
L’exposition sur les costumes et les coiffes est d’excellente qualité, réalisée par des spécialistes et des passionnés. Elle nous en apprend beaucoup quant à l’histoire de notre Presqu’île.
Le festival Anne de Bretagne a permis de mettre en valeur le célèbre Croisicais, Pierre Bouguer : sa vie, ses travaux, son héritage scientifique.
Le Cercle celtique du Croisic, Korollerien Ar Mor, a été impliqué dans le festival et a défilé, dimanche, avant de passer sur scène.
L’afflux de milliers de spectateurs n’a pas été sans conséquences sur l’activité économique, notamment dans les hôtels, restaurants et cafés. On peut également penser que le festival, bon prétexte pour déambuler dans les charmantes rues Croisicaises ensoleillées, fera revenir dans la cité quelques-uns de ces visiteurs en d’autres occasions.
Ce genre de festivals permet à de nombreux groupes, ensembles de danseurs, cercles, de s’exprimer et montrer leur travail. Les scènes et ce genre d’occasions ne sont pas si nombreuses, surtout dans les plus petites catégories.
Cela lance la saison estivale au Croisic et donne le ton dans une station touristique qui a besoin de renouveler ses animations, et d’en proposer de plus en plus nombreuses.

NON ! C’est un mauvais rapport qualité-prix !

       •     Force est de constater que le Festival Anne de Bretagne est pour le moins… Restrictif. D’abord, on se demande encore où se trouve la place de notre chère Duchesse dans tout ça. Pas un mot, rien, mis à part son visage « marketing » sur les flyers. Aussi, de nombreux spectateurs ont été surpris que la Bretagne se résume à la Loire-Atlantique, les autres « Pays Bretons » et leurs propres folklores étaient bien absents. Une philosophie bien éloignée de celle prônée par Anne de Bretagne.
Le cortège, bien que composé de plus d’une vingtaine de groupes, manquait singulièrement de puissance, ce qui est pourtant une caractéristique essentielle de ces manifestations. Manque : un ou deux gros bagadous, un ou deux gros cercles. Pour le Breton, le plateau fait pâle figure, malgré toute la bonne volonté et le travail remarquable des participants. A 100 lieues de n’importe quel festival organisé en Bretagne.
Mise à part leurs noms  et leurs origines sur le programme, et lors de la présentation sur les podiums, aucune information sur les groupes : que représentent leurs costumes, que disent leurs musiques, est-ce contemporain ou traditionnel ? A vous de mener l’enquête.
Le Festival est livré « clé en main », difficile donc d’y imposer sa marque, son originalité. La mécanique est bien huilée et très peu interactive. Le public est complètement spectateur, comme derrière la vitrine d’un grand magasin.
Samedi soir, le fest-noz est venu directement en concurrence avec la fête de la musique. Le public et les Croisicais se sont donc dispersés dans les bars où il y avait des concerts, rue de la marine, et sur la Place d’Armes.
Enfin, les organisateurs ont fait appel à de très nombreux bénévoles, en plus de tout ce qui a été mis à leur disposition par la commune. Avec de tels moyens, on peut penser qu’une solide association culturelle locale pourrait faire aussi bien. Rappelons que le Festival Anne de Bretagne, c’est un peu « Un petit tour et puis s’en va ».
22/06/2010 | 12 commentaires
Article précédent : « Voyage en Atlantique et escales en musique avec « Les mâles de mer » »
Article suivant : « Heol ha kalz tud (du soleil et beaucoup de monde) pour fêter la Bretagne Ligérienne au Croisic »

Vos commentaires

#1 - Le 23 juin 2010 à 07h12 par anonymepuisquilparaitquecestlaregle
15000 euro, pourquoi pas ! puisque le conseil municipal l’a voté à la majorité et que, comme chacun sait, les finances de la commune le permette, c’est la juste continuation de l’effet « bling bling » A noter tout de même que les bénévoles qui ont assuré la surveillance de l’exposition au Foyer Municipal, n’ont même pas eu le droit à une bouteille d’eau, c’était peut être trop cher pour 10 visiteurs par jour. Par contre je me suis laissé dire que le cocktail d’inauguration, au frais de la municipalité, personnel compris, était très bien !!!. 15000 euro qui vont s’ajouter aux 5000 euro pour la recherche du Thésée dont une liste d’opposition réclame à chaque conseil municipal les justificatifs de l’emploi de cette subvention, auquel il va falloir ajouter la participation municipale, directe et indirecte, à une exposition sur la BIBLE en juillet, dont il serait bon de rechercher les motivations profondes de l’association organisatrice « Alliance Biblique Française » Un petit tour sur internet est édifiant. Continuez comme ça vous êtes sur la bonne voie de garage.
#2 - Le 23 juin 2010 à 12h30 par Le gendarme
Le Croisic Info se fait maintenant le rapporteur des conversations de comptoirs. Pourquoi pas. Au moins, l'information est bien sourcée. Calomiez calomiez, il en restera toujours quelque chose. Quant au commentaire ci-dessus, je vous le résume : j'aime pas cette municipalité quoiqu'elle fasse. Je me dépêche d'en rire...
#3 - Le 23 juin 2010 à 13h17 par petit poisson rouge
Pour répondre au commentaire "d'anonyme" (finalement, cela l'arrange bien le pseudo) : la vulgarité, ce n'est une question ni de moyens ni de culture, c'est un état d'esprit. Bingo.
#4 - Le 23 juin 2010 à 21h26 par Patrick Lehmann, Le Croisic
A tous celles et ceux qui s'abritent derrière un pseudo et manie la critique avec constance:

A chacun sa manière de voir, pour moi ce festival était cohérent et bien monté. Est ce si important ces 15000 euros? pas vraiment l'évènement de ce week end était croisicais à la plus grande sarisfaction d'un certain nombre de commerçants qui ont démultiplié leur chiffre d'affaire suivant leurs confidences. que faut-il faire finalement qu'ils me font volontiers? Rester passif ou tenter de créer l'évènement? Force est de constater que Le Croisic bouge et c'est bien pour chacun d'entre nous! Quand bien même il faut toujours remettre sur le métier son travail. Ceux qui n'adhèrent pas ont le droit de dire leur opposition mais il faut aussi se rendre à l'évidence,la mayonnaise festival a bien pris suivant d'autres nouvelles recueilies sur d'autres zincs. Personnellement j'approuve cette initiative et le courage ainsi que l'esprit d'initiative qui caractérise cette municipalité uniquement motivée par sa ville et la valorise de manière continue. Les avis contraire ont droit de cité au pays de la liberté et je ne verserai pas dans la critique du contraire. Seul le résultat compte et le résultat est positif. Qui peut dire le contraire?
Je concluerai par cette phrase désormais célèbre : "Je ne suis pas d'accord avec vos idées mais je me battrair pour que vous puissiez les exprimer" cela s'appelle la tolèrance, êtes vous capable de l'être : tolérant?

enfin remarquez que je m'exprime sous ma véritable identité: Patrick Lehmann, j'en suis le seul capable apparamment. Dont acte

Une dernière chose à tous ceux qui vomissent cette muicipalité, j'affirme que ceux qui la compose sont des gens honnêtes, corrects, francs et loyaux et qu'au delà des oppositions ils savent reconnaître le mérite de chacun pour une ville qui le vaut bien. A méditer.
Aussi que ceux qui s'opposent (ils en ont le droit) ne proposent rien, que mettent-ils sur la table? rien! Et pourtant dans une ville comme le Croisic on a bien besoin de tout le monde pour faire avancer, évoluer les choses, les idées et propositions en s'additionnant pourrait faire avancer les choses (si tant est qu\'elles soient réalistes et réalisables).

Sachez les uns et les autres qui critiquent ces élus que seul un avenir juste et collectif est leur moteur, c'est pas si courant, croyez moi, je vous le dit très librement car mon vote n'a pas été vers eux, il le savent très bien mais l'honnêteté force à dire qu'ils travaillent et obtiennent des résultats évidents

Mais bon je sais aussi qu'il n'est pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et reconnaître le mérite de ces élus qui travaillent pour le bien collectif avec un certain succès
#5 - Le 24 juin 2010 à 08h19 par anonymepuisquilparaitquecestlaregle
Cher gendarme et cher petit poisson rouge
Vu vos pseudos, le mien ne dénote pas dans le paysage
Mon but n’est pas de démolir systématiquement les actions de la mairie, mais d’analyser leurs réalisations et de m’intéresser à leurs projets, puis de porter à la réflexion des lecteurs de ce site des éléments qui me choquent c’est ma seule ambition.
-Si je remarque que le budget de 15000 euros a été voté régulièrement par le conseil municipal ce n’est pas une critique, c’est une constatation, et que pour quelques euros de plus les bénévoles auraient pu avoir une bouteille d’eau, c’est aussi une constatation. La critique est que l’on fait peu de cas des bénévoles, surement par négligence, mais ils ne méritent pas.
-Si je remarque qu’une subvention de 5000 euros, c’est évaporé dans la nature sans explication du bénéficiaire, ce n’est pas une critique puisque cette subvention a été votée régulièrement, mais une constatation que la loi sur les subventions n’est pas respectée.
-Si je fais des recherches, simples d’ailleurs, c’est que le nom « LA BIBLE » éveille immédiatement la curiosité dans un pays laïc, résultat je lis à la fin du compte rendu de l’assemblée générale de l’association organisatrice « avec l’aide du saint esprit nous avons toutes nos chances » Je ne critique pas systématiquement, mais les deniers publics ne sont pas fait pour la propagation de la foi.
Si vous jugez qu’en faisant remarquer aux lecteurs de ce site, trois points qui m’interpellent, je suis un suppôt de SATAN VULGAIRE et un opposant systématique, libre a vous, mais vous vous trompez lourdement sur mon compte
#6 - Le 24 juin 2010 à 09h22 par Cyrano
Tout ce que retiens Anonyme, c’est une continuation effet « bling bling », je vois pas le rapport avec cette manifestation, sa seconde critique : les bénévoles de l’expo n’ont pas eu de bouteilles d’eau... Navrant. Bref : 15 000 € , des expos, une soirée cinéma, 2 jours de fête. Voilà, ce qu’il a retenu. A vous dégouter d’entreprendre quelque chose…
#7 - Le 25 juin 2010 à 14h50 par Cyrano
Chère Anonyme, je m'exprimais que sur vos remarques conçernant le festival. Les 2 autres points abordés par vous, je ne connais pas. Et, puis, je ne vois pas le rapport entre vos commentaires et l'article en question. Il traite du festival, pas de vos histoires de bible ou du Thésée... Mais libre à vous de faire du hors sujet. Ce fut le prétexte d'attaquer la ville. Et, puis j'ai relu encore votre première intervention sur ce festival. Et encore une fois voici vos critiques a propos du festival Anne de Bretagne : bling bling et pas de bouteilles d'eau (ce qui reste à vérifier). Voilà résumer la qualité de votre intervention sur cet article. Je pense que vous avez utilisé l'alibi de ce papier pour discourir sur d'autres sujets de votre mécontentement. Bref, je vous laisse juge de votre procédé. Mais j'ai des hauts de coeur. Sans moi.
#8 - Le 28 juin 2010 à 06h44 par Petitmoi, Le Croisic
C'est bien ce que je pensais et voilà pourquoi je resterai anonyme. Ce municipe, basé sur "La pensée unique" (Et donc stalinienne) cristallise autour d'elle ce qui ressemble de plus en plus à de la haine. Je n'avais jamais vu ça!
Ce festival, que personnellement j'approuve, est une réussite. Il faudrait peut-être en remercier les vrais promoteurs qui organisent ce festival depuis 2003 je crois. Pour une fois, ce municipe à eu raison mais il ne faudrait tout de même pas qu'elle en tire la couverture tout à elle et qu'elle n'oublie pas de remercier les autres et surtout les bénévoles avec qui elle est si maladroite habituellement.
Finalement je préfère et de beaucoup voir dépenser 15000€ pour ça qui intéresse un très large public plutôt que pour une pièce de théâtre sans intérêt et n'intéressant qu'une petite élite même si "...ça frise le génie".

Ah "mon cher Patrick" le ton dithyrambique voire emphatique de ta prose habituelle, assaisonnée de louanges, oh combien excessives, me fait un peu rire au point que je me suis demandé si tu n'était pas le plus grand moqueur du Croisic. une double face en somme.
"Les louanges excessives font plus de mal que les critiques".


Ceci étant la tolérance n'est pas aveuglement et si la critique est de l'intolérance, selon Patrick (J'ai un doute sur ton esprit de tolérance), alors je suis intolérant et je m'en félicite.

Quand à l'exposition sur la bible je trouve scandaleux de dépenser les deniers publics pour une activité religieuse cela est contraire à la laïcité républicaine. Il s'agit bien là d'un prosélytisme rampant "http://www.la-bible.net/index.php\".
Je n'aurais rien dit, bien que le sujet ne m'intéresse pas, pour une exposition présentant à caractère scientifique et non supporté et organisée par une association biblique, sur ce qui est, parait-il, un livre ancien.

Quand aux animations au Croisic, elles existent depuis belle lurette et ce n'est pas une invention récente.
#9 - Le 29 juin 2010 à 09h57 par Groucho
Cher Petit-Toi,
J’ai lu et relu les divers commentaires sur différents sujets. Chacun défend ses positions, ses choix, mais je n’ai trouvé aucune haine dans les propos des protagonistes. Que les débats sur la vie municipale soient passionnées, rudes, âpres, je le conçois. Après tout, c’est le jeu de la démocratie auquel tout le monde se réfère. De là, à déclarer que cette municipalité est stalienne, je trouve que vous y aller un peu fort. Ne serait-ce qu’en comparaison de ceux qui ont vraiment subis la terreur bolchévique. La mairie n’est pas le polit bureau et vous n’êtes pas Soljenitsyne. Cette municipalité applique son programme. L’opposition la combat. Rien de neuf sous le soleil. A lire vos déclarations, je pense avoir trouvé ou se situe la haine.
Quant à vos choix culturels, ils sont respectables mais n’engage que vous. Je ne parle jamais au nom des Croisicais. J’exprime mon point de vue, et c’est déjà bien suffisant.
Amicalement,
#10 - Le 29 juin 2010 à 13h38 par Oursin du Croisic, Le Croisic
Contrairement à ce qu'affirme M. Lehmann, de nombreuses propositions ont été mises sur la table lors des conseils municipaux, notamment à l'occasion des questions diverses. La liste est trop longue pour la détailler ici mais les lecteurs pourront le constater en lisant, comme moi, les compte-rendu des conseils municipaux, en ligne sur le site de la mairie.
Mais bien sûr, ce correspondant de presse, très honnête comme il l'affirme, n'en fait jamais état dans ses articles et ceci depuis deux ans!
N'est-ce pas une preuve évidente de sa partialité?
La brosse à reluire est encore de sortie et le petit valet Lehmann a encore frappé!!!!!!!
Autant de révérence frise la malhonnêteté ou l'intérêt (voir mon commentaire n°13 suite à l'article "recadrage en mairie".
Quelle chance que ce site existe sinon nous en serions encore à écouter la seule bonne parole du prêcheur Lehmann.
#11 - Le 30 juin 2010 à 12h09 par Groucho
« Quelle chance que ce site existe sinon nous en serions encore à écouter la seule bonne parole du prêcheur Lehmann. ».

Si j’ai bien compris votre déclaration Cher Oursin, "Hippocampe" pour la municipalité, "Le Croisic info" pour l’opposition. Un peu réducteur comme point de vue. Mais, bon grâce à vous, cela a le mérite de la clarté pour tout le monde. Personnellement, j'ai toujours pensé que la vie était plutôt grise que noir et blanc. Enfin, chacun ces raccourcis dans ses réflexions. Ce ne sont pas les miens.
#12 - Le 02 juillet 2010 à 21h43 par Duffay Eric, Nantes
lecroisic-infos pour l'opposition ? Je veux croire que ce site et son journaliste font le travail le plus équitable possible. Il y a du bon et du mauvais dans chacun d'entre-nous. Ce que j'aime bien dans ce site, c'est qu'il invite au débat. Profitons-en, c'est assez rare à l'échelon local. Enfin, il ne s'agit de critiquer tel ou tel organe de presse, mais bien de se féliciter de la pluralité de l'information où chacun peut se faire son opinion.
J'en profite pour saluer le sérieux de ce site et son professionnalisme, et je met tout le monde au défi de savoir vers qui (de droite ou de gauche) il penche. Libre et indépendant, tout simplement, non ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter