Le Croisic Infos

Festival « Marée Montante » : grand bazar d’inspirations nouvelles

Le dimanche 14 août, la deuxième édition du festival Marée Montante a un peu pris l’eau. Pas de quoi décourager ni les spectateurs, ni les organisateurs qui n’envisagent pas d’annuler le festival, mais plutôt d’améliorer les solutions de repli pour 2012.
Twenty-one-cigarettes
Twenty-one-cigarettes

Cette deuxième édition du festival Marée Montante laisse un sentiment mitigé. Sur sept spectacles, deux ont été annulés. « Nous avons eu le pire temps qui soit : pas très beau mais pas complètement moche », commence Frédéric Sauton du service communication de la mairie de Batz-sur-Mer. L’équipe a dû prendre la décision de maintenir en plein air ou de déplacer les concerts le matin à 8 h 30 suivant la météo. Les deux premiers jours, les organisateurs ont pris les bonnes décisions : maintenir le vendredi et déplacer le samedi. Mais pas le dimanche, où les musiciens ont été obligés de s’arrêter de jouer car ils risquaient l’électrocution.

« Psychologiquement, c’est assez difficile, surtout après avoir passé plusieurs mois à tout organiser », ajoute Frédéric Sauton. Et ce d’autant que l’événement a bien démarré avec plus de spectateurs pour le premier spectacle « Le plus petit manège du monde » (animation musicale interactive pour petits et grands) que l’an dernier, soit entre 400 et 450 personnes. Une réussite qui encourage les organisateurs du tout jeune festival à s’accrocher et réinviter cet hybride technologique en 2012.

Le concert phare a été celui de Céline Mastrorelli le soir du vendredi 12 août à la chapelle du Mûrier. « Ce n’était pas aussi rempli que pour Delphine Coutant en 2010, mais il y a quand même eu du monde. Nous en étions très satisfaits », précise Frédéric Sauton. Une différence s’est nettement fait sentir le samedi soir avec le concert de Santa Macairo Orkestar qui s’est joué en intérieur au lieu d’être sur la grande scène du Parc du Petit Bois. Résultat : seulement 200/300 personnes au lieu des 500/600 de l’an dernier.

Il n’empêche que les organisateurs (Didier Hayère, adjoint chargé de la communication, de la culture, du tourisme et de la vie associative à la mairie de Batz-sur-Mer et l’équipe des Martins Pêcheurs) sont satisfaits car « les conditions météorologiques étaient difficiles, mais d’un point de vue technique et logistique, ça s’est idéalement passé », explique Frédéric Sauton.

Un bilan positif de cette rencontre évalué mutuellement par la Mairie et Les Martins Pêcheurs qui envisagent toujours de proposer un programme éclectique avec un week-end musical dédié plutôt les après-midi à un public jeune et le soir à un public plus enclin à faire la fête.

Muriel des Martins Pêcheurs ne manque pas de souligner que la particularité du festival tient aux lieux exceptionnels proposés aux artistes, notamment la Chapelle du Mûrier. Quand on lui demande les relations qu’elle entretient avec les organisateurs des Nuits Salines, célèbre et historique festival de Batz sur Mer, elle répond « On n’est tellement pas sur les mêmes choses que tout le monde a à y gagner ; le public assiste à des choses différentes et il y a de la place pour tout le monde. »

Pérenniser le festival est d’ores et déjà l’objectif de la Mairie et de l’association au regard des retours positifs qu’ils ont eus. Une programmation 2011 régionale à 99 % qui peut être l’an prochain sera plus locale et départementale et dont la technique prendra une place essentielle. Rendez-vous en 2012 !

Auteur : AP SD | 23/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « BATZ : Breizh Skouer 44 expose ses miniatures du 16 au 19 décembre 2011 »
Article suivant : « L’OGEC prépare un conte pour enfants »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter