Le Croisic Infos

Fête de la mer : après la pluie, la belle bleue

On a craint un moment, dimanche matin, que la fête de la mer ne tombe à l’eau compte tenu des conditions météo. Déjà, la messe célébrée en plein air, avait miraculeusement évité l’arrosage des cieux. Et finalement, le temps s’est montré plus clément. La foule a pu déferler sur les quais jusqu’à la place du 8 mai pour apprécier le spectacle folklorique et le cortège des bateaux. Une journée qui était également placée sous le signe de la SNSM et du souvenir aux marins disparus en mer.

La Fête de la mer

C’est donc avec les cirés et les parapluies que les touristes ont commencé à affluer vers le centre-ville et le port, dès potron-minet. À la messe, on a sonné les cloches bien sûr, mais aussi les binious khoz, car en ce jour de Sainte-Marie, la fête de la mer est aussi une célébration religieuse.
 
Et heureusement, le ciel était avec les organisateurs. Pas de grand soleil, certes, mais assez pour convaincre des milliers de personnes de se masser sur la Place du 8 mai pour assister à l’embarquement sur les bateaux. Le cortège est allé immerger des couronnes de fleurs, au large. Les marins Croisicais étaient présents, très nombreux, pour marquer l’événement. Très impliquée et appliquée, la SNSM a procédé à une quête tout au long de la journée. Ses bénévoles, qui tenaient un stand, et ses sauveteurs, comme des sentinelles sur les quais, ont répondu aux questions et sollicitations des visiteurs. L’Office de Tourisme n’a pas non plus manqué l’occasion de faire la promotion du Croisic, en installant son petit chapiteau devant la scène.
 
Comme d’habitude, le public a beaucoup apprécié la prestation des groupes folkloriques, et particulièrement des locaux Korollerien ar Mor, spécialement en verve et très dynamique pour cette grande représentation à domicile. Tout autour embaume la mer, jusqu’aux sardines grillées qui ont régalé les gourmands.
 
C’est avec une certaine impatience que la foule a attendu le feu d’artifice, avec un soleil couchant imprégnant une lumière toute particulière. Chacun cherche sa place et l’on regarde les derniers bateaux gagner les pontons d’amarrage. En apéritif illuminé, une vue sur les trois feux d’artifices de Piriac, la Turballe et Batz-sur-Mer. Et puis, une détonation, une belle bleue qui monte dans un ciel dégagé et se reflète dans l’eau, sur fond musical. Un beau moment, un p’tit goût de « trop peu » pour certains…
Auteur : Y.D. | 16/08/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « On mange, on chine, on s’affaire et l’on négocie, de la Place Dinan aux rues piétonnes. »
Article suivant : « La traditionnelle Fête de la Mer, dimanche 15 août »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter