Le Croisic Infos

Gérard Deslandes décoré de l’Ordre National du Mérite : Droite et Gauche unies dans un émouvant hommage

À l’heure où l’État a parfois tendance à distribuer des breloques à tout va, il est réconfortant de voir l’Ordre National du Mérite accroché à la veste de Gérard Deslandes, devant une salle du Soleil Royal, remplie à craquer de ce qui fait le monde politique et social de la Presqu’île. De Michèle Quellard, maire UMP du Croisic, à Pierre Le Berche, ancien maire communiste de Batz-sur-Mer, en passant par son député et complice, Christophe Priou, tous ont salué le parcours de cet homme engagé, militant politique et syndical, grande gueule aux allures de nounours, solide comme un roc face aux assauts répétés des crabes de la pire espèce. Car c’est bien à titre posthume que ses camarades pensaient voir Gérard Deslandes honoré. Aujourd’hui encore, c’est contre l’amiante et les injustices qu’il poursuit son combat. Toujours avec sa faconde légendaire, sa modestie son sourire.

On aura rarement parlé à ce point de politique, avec autant de conviction, de décontraction et de convivialité, lors de pareilles cérémonies. Rarement aussi on aura ressenti tant de respect et d’émotion chez les politiques de tous bords. Rarement enfin, un homme aura autant fait l’unanimité. Rien que pour cela, Gérard Deslandes mérite bien une médaille. Mais l’Ordre National du Mérite qui lui a été décerné par la déléguée Départementale de l’institution, Madame Barbare, et par son fidèle camarade, Pierre Le Berche, récompense une vie professionnelle irréprochable, son parcours politique et syndical, et son combat auprès des victimes de l’amiante au sein de l’association ADDEVA 44 dont il dirige l’antenne Croisicaise.

L’émotion de Quellard, les rires de Priou, le sérieux de Le Berche

• Unis dans l’hommage, les élus qui ont pris la parole ont exprimé de façons bien différentes leurs sentiments. Dans la salle aussi où l’on note la présence de son compagnon de route, Patrick Hamon, du maire de Batz-sur-Mer et conseillère Régionale, Danièle Rival, de l’ancien maire du Croisic, Marcel Laurent. Et bien d’autres sont présents.

• Michèle Quellard a rappelé que l’Ordre National du Mérite a été créé en 1963 par le Général de Gaulle. À l’évocation de l’ancien chef de l’État et de la France Libre, on devine déjà un premier sourire sous la moustache de Gérard Deslandes.« Je suis heureuse que l’on vous témoigne cette reconnaissance bien légitime », poursuit-elle. Après avoir retracé le parcours politique et syndical de ce militant entré au PCF en 1970, impliqué dans de nombreuses batailles électorales locales, le maire ajoute : « La modestie que chacun vous connaît, vous honore. Vous avez toujours défendu vos convictions avec honneur et respect. Maintenant, à l’ADDEVA, vous réparez les dégâts des vies brisées. Vous êtes un homme qui ne lâche jamais, qui ne lâchera jamais ! ». Difficile pour Michèle Quellard de dissimuler ses larmes en écoutant le « retour-hommage » du récipiendaire : « Je tiens à vous saluer à mon tour, Madame le maire. Merci pour ce que vous fait pour nous à l’ADDEVA, merci pour notre local ! ».

• Puis Christophe Priou et Gérard Deslandes, que tout oppose sur le  plan politique, mais amis de longue date, ont offert un véritable  numéro à l’assistance. L’occasion pour le député de revenir sur les dernières années, extrêmement difficiles, vécues par Gérard Deslandes : « Il est des personnages qui marquent une vie politique. Gérard peut vivre plusieurs vies dans une seule vie ! Je peux vous assurer que certains lancements de campagnes électorales ont réuni bien plus de monde qu’aujourd’hui. Qui aurait pu dire, il y a deux ans, lorsque tu étais étendu sur ton lit d’hôpital, dans le coma, que tu te tiendrais debout devant nous aujourd’hui ! C’est une leçon de courage, et je suis bien heureux que cette médaille ne te soit pas remise post-mortem. En plus, tu avais promis d’aller à Lourdes si tu t’en sortais, et tu l’as fait, c’est incroyable ! ». Le député partage quelques souvenirs communs avec Gérard Deslandes et poursuit : « Dans la circonscription, il n’y a que 3-4 personnes comme lui. On peut les entendre avant de les voir ! Moi, je te conseille de te présenter aux primaires à Gauche comme mon collègue communiste Chassaigne. Nous sommes complices depuis très longtemps, malgré nos convictions différentes. Et en ce jour de manifestations contre la réforme des retraites, je suis bien heureux qu’on ait enlevé quelques manifestants, ici présents ». L’assemblée est hilare devant ce dialogue : « Gérard, c’est comme un institut de sondage ! Il sent bien les choses. C’est quelqu’un auprès duquel j’ai pris de nombreux conseils ».

• Avant la dernière allocution, Gérard Deslandes prévient : « Attention, c’est mon camarade Pierre Le Berche, ça va redevenir sérieux ». Effectivement, mais l’ancien maire de Batz-sur-Mer, dans sa sobriété est également très ému. Il fait très court, citant quelques paroles de la magnifique chanson de Jean Ferrat, « Ma France ». Tout est dit.

• Papier en main, le décoré a été fidèle à lui-même, rappelant l’urgente nécessité de l’engagement politique et militant, dans les luttes aux côtés des plus démunis, et tant pis si ça froisse un peu sur la Droite… Plus que jamais, il fait part de son engagement auprès des victimes de l’amiante. Il sera présent et actif dans les prochaines actions, vigilant sur la réforme des retraites avec le régime accordé aux malades et victimes de l’amiante. 

• Même avec une vie en sursis, il restera Gérard Deslandes tel que tous le connaissent. Jusqu’au bout. Félicitations Camarade !

Auteur : Y.D. | 05/10/2010 | 8 commentaires
Article précédent : « « Vivre Le Croisic » décide de souffler pour mieux respirer la campagne »
Article suivant : « Gérard Le Cam battu par René Le Roux à la tête de la SEM Loire-Atlantique Pêche et Plaisance : un pavé dans la mare ! »

Vos commentaires

#1 - Le 05 octobre 2010 à 13h52 par DESLANDES gérard, Le Croisic
Merci pour cet hommage qui m'a profondément touché, je te savais quelqu'un de bien aprés notre rencontre dans notre local de l'addeva 44, avec mon camarade Patrick Hamon, aujourd'hui je te remercie pour cet article qui exprime bien, ce que les gens présents ont ressentis,aprés les courriers de sympathie multiple que j'ai reçus de tout bord.Amitié,reçois mon salut fraternel, merci encore. Gérard
#2 - Le 05 octobre 2010 à 13h54 par Nieto Annita, GrÉoux Les Bains (04)
Toute mon admiration a Gérard et aussi a Monique sa compagne qui l'a soutenu pendant de durs combats pour les autres et pour la maladie, de nature modeste Gérard a un coeur en or
Bravo Gérard et merci pour ton exemple
#3 - Le 05 octobre 2010 à 15h25 par deslandes michelle, Epinay Sur Orge
toujours tres fière de mon cousin ;une nature super de force et d'honneteté
c'est un honneur d'etre de ta famille et de défendre nos citoyens pour la bonne cause ::bravo gerard c'est la larme a l'oeil que je t'embrasse avec affection michelle
#4 - Le 07 octobre 2010 à 06h42 par Vaucant Monique, Le Croisic
Trés bel hommage rendu à mon mari,bravo au journaliste Yann D qui à su traduire l'émotion générale ce jour là,et retracer le combat de mon époux, j'en sais quelques choses étant avec lui depuis 28 ans, aprés avoir élevé nos 5 enfants, famille recomposée,je suis fier de lui également, et malgré son caractére pas évident lors de sa longue maladie.
Merci à toi ma cousine Michéle, et à ma vieille copine Annita pour vos messages de soutien et d'encouragements, également à toi, Martine merci pour ton soutien,j'espére que Gégé pourra continuer le combat qui est le sien auprés de moi et de notre famille. encore longtemps.
#5 - Le 08 octobre 2010 à 08h30 par HAMON PATRICK, Le Croisic
Encore bravo à toi Gérard pour les différents combats que tu mènes depuis toutes ces années, aujourd'hui,à peine sorti de la maladie, c'est toi qui me soutient quant le morale n'est plus la.Merçi mon camarade.
Ton compagnon de route et de combats
Patrick Hamon.
ps. Gérard on se retrouve samedi à Paris pour manifester et obtenir enfin un procès pénal de l'amiante
#6 - Le 10 octobre 2010 à 14h22 par regis, Le Croisic
Beau parcours, bel hommage et cérémonie très réussi !! continu ton combat !
#7 - Le 10 octobre 2010 à 18h21 par GRELARD DOMINIQUE, Saint Nazaire
Merci Gérard de nous avoir fait vivre ce moment avec toi lors de ta remise d médaille, tu as su nous faire passé du rire aux larmes avec tes mots qui te sont propre.
Samedi à Paris à la manif, j'ai vu en toi l'homme le plus heureux du monde, pouvoir retourné à Paris pour faire entendre ta voix ! ! ! !
Bravo GG
Ton trésorier
Domi
#8 - Le 14 octobre 2010 à 21h44 par Colin, Plescop
Chapeau Gégé pour ton courage, ta générosité et ta tenacité!
Avec des mots vrais et l'humour complice, cette journée nous a réconciliés avec les discours et les cérémonies.
Merci pour cette belle leçon!
Jean Yves

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter