Le Croisic Infos

L’association Batz citoyenneté solidarité dénonce une forte augmentation de la taxe d’habitation

L'Association Batz Citoyenneté Solidarité dénonce une « augmentation inadmissible » de la taxe d’habitation non seulement pour le caractère excessif et soudain, mais aussi pour une répartition complètement inéquitable.

L’association Batz citoyenneté solidarité gronde contre la hausse de la taxe d'habitation. Elle fonde son argumentation sur le fait qu’en 2010 et 2011 il y avait un abattement général à la base de 15 % sur la valeur locative ce qui représentait environ 450 € pour un T2, ceci pour les résidents à l’année. L’association qui n’a rien contre les résidents secondaires dénonce une injustice.

L’abattement n’a pas été reconduit pour 2012 et l’association explique que la valeur d’opposition d’imposition est reconduite pour une somme de 444 €. Elle fait remarquer que selon la valeur locative le différentiel à régler en plus pour le résident à l’année variera de 86 à 113 euros. « Ce n'est pas très gênant pour des gens aisés, mais ça le devient pour de faibles revenus. Ils ont supprimé la diminution mais ce qui compte pour le contribuable c’est le chèque » explique Bernard Bolo.

L’association dénonce cette suppression d’abattement uniforme comme « le plus injuste pour tout le monde » et considère que la hausse est inversement proportionnelle aux revenus. Elle considère que la commune a des finances saines et qu’il n’y avait aucune raison réelle et sérieuse d’augmenter cet impôt. « Ça aurait pu se justifier avec un projet en face » explique-t-elle.
 

Auteur : JBR | 15/11/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Batz : 853e marché de Noël ! »
Article suivant : « Batz : Ouverture de l'enquête parcellaire pour la ZAC de la Pigeonnière »

Vos commentaires

#1 - Le 17 novembre 2012 à 14h05 par £gyptien, Le Pouliguen
Hélas c'est le problème des résidences secondaires… S'il n'y en avait pas autant sur la presqu'île il n'y aurait pas ce problème d'"augmentation inadmissible"…
#2 - Le 20 novembre 2012 à 09h30 par Bernard Bolo, Batz-sur-mer
Il ne faudrait pas se tromper de cible, cher Egyptien du Pouliguen : ce ne sont pas les résidents "secondaires" qui ont décidé de supprimer l'abattement à la base. Le problème n'est pas qu'il y ait trop de résidences secondaires, c'est qu'il n'y ait pas assez de logements à des prix abordables pour les jeunes d'ici. L'augmentation de la taxe d'habitation ne fait qu'amplifier cette situation.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter