Le Croisic Infos

L’Office de Tourisme attend à une « grosse saison » pour Le Croisic

Transféré rue du Pilori depuis l’année dernière, l’Office de Tourisme est désormais bien installé dans ses murs. Depuis de longues semaines, Françoise Thobie, la présidente, M. Severin, en charge de la communication, et les trois conseillères à plein-temps, travaillent pour préparer la saison. (Précision : entretien réalisé avant que le maire ne retire sa délégation à Françoise Thobie).

Doucement mais sûrement, Le Croisic semble pouvoir étirer sa saison et attirer sur son territoire une clientèle plus hivernale. Ainsi, 200 personnes ont franchi la porte de l’Office de Tourisme le 12 mars dernier. « Mais la fréquentation dépend surtout de la météo. Et les gens débarquent souvent du train ou prennent leur voiture pour venir ici sur un coup de cœur. Il faut gérer cela avec le plus d’efficacité possible ce qui n’est pas toujours facile car les hôtels en basse saison affichent souvent complets, nombre d’entre eux étant encore fermés », explique Catherine Chevalier, conseillère en séjour. Car l’Office de Tourisme note que seuls trois mois de l’année sont vraiment creux : novembre, janvier et février.
Soleil, mais aussi tempêtes, phénomène des grandes marées avec les amateurs de pêche à pied, randonnée et marche à pied, et puis aussi l’Océarium qui reste un point d’attraction charnière, Le Croisic peut mettre en valeur de nombreux atouts pour séduire cette nouvelle clientèle. Si La Baule a gagné sa renommée avec son luxe, son casino et sa plage, Le Croisic joue la carte de l’authentique et de la culture. C’est le cas avec les nombreuses expositions qui y sont proposées et qui attirent de nombreux visiteurs.
Le Croisic, c’est donc la détente et la tranquillité. Trop calme même. Et c’est dans ce domaine que la commune devra encore fournir de nombreux efforts. « Au niveau de l’hôtellerie restauration, ça pose parfois des difficultés. Certains soirs, sur les quais, c’est un peu triste. Mais petit à petit, on a le sentiment que les commerces s’adaptent. Ce qu’il faut savoir, c’est que très souvent un petit séjour en hiver entraîne un retour pour les vacances d’été. Il faut savoir appâter les touristes », indique Françoise Thobie. Autre exemple : de nombreuses personnes espèrent trouver au Croisic une embarcation pour de petites croisières sur les îles, ou une liaison avec le port de La Turballe, et ils s’étonnent parfois de devoir rester à quai au printemps et en automne. « Nous avons bien conscience de ce besoin, mais il se pose le problème du remplissage », ajoute la présidente.

L’été sera beau, l’été sera chaud !

Le malheur des uns fait bien souvent le bonheur des autres. C’est vrai aussi pour le tourisme. Crise dans les pays arabes, flambée des coûts de l’essence, crise économique : les prévisions sont très optimistes pour le tourisme de proximité dans l’hexagone. Un tourisme qui est aussi à la recherche de qualité et d’authentique. Des vacanciers qui cherchent à allier le soleil à la découverte du patrimoine, des paysages, de la flore et de la faune. Le Croisic, quoi ! Reste à la commune d’en profiter et de la faire savoir.
Par le biais d’opérations et de partenariats, la ville entreprend et se montre plus ambitieuse. Ainsi, elle a soutenu deux commerçants croisicais qui sont allés exposer et faire déguster leurs produits du terroir au dernier Salon de l’Agriculture : Valérie Cottel pour « La route du cacao » et Christian Burlandy pour « L’espace escargots ». Certes, les 700 000 visiteurs ne s’y sont pas arrêter, mais les deux ambassadeurs de la commune ont fait un tabac. Tout bon pour eux, tout bon pour Le Croisic. « Nous allons renforcer ce partenariat l’année prochaine en élargissant sur d’autres activités comme la conchyliculture. Nous développerons le stand avec des écrans pour projeter des films et images sur Le Croisic », annonce Françoise Thobie.
Aussi, le dossier de surclassement démographique qui devrait aboutir avant la fin de l’année apportera des possibilités de subventions pour financer des projets. La présentation du site internet va évoluer vers plus de dynamisme. Le comité de direction de l’O.T a également programmé une campagne dans le dossier « Escapade » de nos confrères de Ouest-France. Enfin, l’Office de Tourisme s’est fixé pour objectif d’obtenir le label « Tourisme et Handicap » en 2011.
Difficile pour le moment de faire des projections sur la fréquentation estivale en 2011, l’Office de Tourisme, contrairement à d’autres dans les communes voisines, n’ayant pas de centrales de réservations pour les hébergements. Toutefois, il édite un « Guide Hébergement » où sont référencés une centaine de propriétaires en meublés, et les établissements Maëva (139 locations) et Port au Roc (77 chambres et 30 appartements). « Pour tous, nous effectuons des contrôles de l’offre de logements et nous donnons des conseils aux propriétaires », ajoute Catherine Chevalier. Les coups de téléphone affluent à l’Office de Tourisme, ce qui laisse augurer de bonne nouvelles, d’autant que de plus en plus de vacanciers ont tendance à s’y prendre en dernière minute.
Reste la grande question : Et la météo ? Eh bien, les prévisionnistes de Météo-France sont très optimistes en annonçant un été très chaud.

Auteur : YD | 11/04/2011 | 5 commentaires
Article précédent : « Résidences Plein Air : Un concept en vogue »
Article suivant : « Au Comptoir de la mer, la collection automne-hiver est arrivée »

Vos commentaires

#1 - Le 11 avril 2011 à 19h21 par Clyde, Le Croisic
Connaissant le talent de Mme le Maire pour reconnaitre les efforts de chacun, j'espère que la récompense pour Mme THOBIE sera à la hauteur des efforts fournis à l'office de tourisme.
Le suspens reste entier et nous attendons avec impatience la position de Mme le Maire qu'elle ne pourra cacher malgré certains artifices employés.
#2 - Le 12 avril 2011 à 00h21 par l'exilé, Le Croisic
un peu décalé cet article!!!! je pense que Mme Thobie ne mérite pas ce qui lui arrive et que la municipalité se prive d'une personne sensée et qui était très bien à l'OTSI.quant au conseil municipal à huis clos on ne peut que déplorer la démocratie au Croisic de plus en plus "peau de chagrin". Pourquoi s'enfermer ds cette politique là?Ou cela va t il vous conduire?cela devient de la parano!
#3 - Le 12 avril 2011 à 21h19 par Daniel Yoann, Le Croisic
@ l'exilé,
Vous avez bien raison l'exilé ! Pan sur mes doigts. L'actualité va parfois plus vite que les plannings de parution. Ca m'apprendra à jouer les "épiciers" avec mes reportages. Avouez tout de même que ça aurait été dommage de le mettre à l corbeille !
Au delà du cas "Thobie", j'espère vous aurez noté quelques infos.
Très cordialement,
Yoann Daniel.
#4 - Le 15 avril 2011 à 08h55 par l'exilé, Le Croisic
ne vous inquiétez pas Monsieur Daniel je ne fais pas que polémiquer sur votre site je lis ttes les infos la preuve j'avais bien lu le petit encart sur la droite de l'écran indiquant le conseil à huis clos.Et quand on voit la réaction de Mme le maire au courrier de Mme Thobie on comprend bien qu'elle voudrait que le Croisic infos soit "aux cent diables"!!!!et si j'écris souvent c'est peut être que je suis un peu provocateur et qu'étant sur la touche on ne m'empêchera pas de parler.Abon entendeur Salut !
#5 - Le 18 avril 2011 à 17h59 par courdiere, Le Croisic
Une "grosse saison" est attendue, mais va t-il nous falloir revivre les bouchons qui s'installent de 17 h à 19 h jusqu'au coeur du croisic. Personne n'a l'air de penser à une solution de traffic plus fluide ou au moins à prévenir ces malheureux touristes qui restent bloqués 1 à 2 heures, certains soirs d'été ! pourquoi ne pas mettre des panneaux leurs expliquant la durée d'attente pour sortir et les inviter à différer leur retour au lieu d'attendre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter