Le Croisic Infos

La criée du Croisic est sauvée !

Le conseil portuaire qui se tenait hier, au Croisic, a débouché sur une bonne nouvelle pour les 150 familles Croisicaises qui sont liées à l’activité de la criée. Grâce aux discrètes négociations menées entre les deux mairies du Croisic et de La Turballe, le Conseil Général et la CCI, Michèle Quellard a pu annoncer le sauvetage de la structure Croisicaise. En échange, la commune cède la gestion du port de plaisance au Département.

Nul doute que tous les acteurs du dossier sont parvenus au meilleur compromis. Reste à mettre en place le processus vers la création de la Société d’Economie Mixte qui prendra officiellement le relais en Janvier 2011. Ce ne sera pas sans d’autres négociations car l’accord conclu hier ne règle pas tous les problèmes.
Il faudra trouver des solutions quant aux déficits chroniques des deux criées. Le maintien d’un outil de travail performant au Croisic passe également par une rénovation en profondeur de la criée. Bref, l’avenir de la criée reste encore suspendu aux décisions qui seront prises dans les prochaines semaines. Soulignons toutefois, la part active prise par les professionnels au sein des négociations et dans la future SEM, ainsi que la mobilisation de la population.

Auteur : Yoann Daniel | 11/03/2010 | 6 commentaires
Article précédent : « Patrick Hamon : « Pour la criée, tout le monde sort par le haut ! » »
Article suivant : « Le Croisic n'est toujours pas déclaré en état de catastrophe naturelle ! »

Vos commentaires

#1 - Le 11 mars 2010 à 17h49 par Totot
Soulignons toutefois, la part active prise par les professionnels au sein des négociations et dans la future SEM, ainsi que la mobilisation de la populationt

Et la part active de la municipalité... Pas un mot sur ce site objectif ?
#2 - Le 11 mars 2010 à 20h24 par louise rollando, Le Croisic
que du bonheur...même pour les Croisicais qui ne travaillent pas à la criée !
et tout cela grâce à qui ? merci Madame la Maire pour avoir si bien négocié en coulisses le sauvetage de la criée !
Une criée que vous certifiez viable, contre vents et marées...mais ce sera à quel prix ?
Ce mercredi 10 mars, en conseil portuaire, après des années de tergiversations, il n'y avait rien à négocier, plus qu'à signer...
Bientôt, nous aurons 2 criées à renflouer
sauf à croire aux miracles ! à suivre....
#3 - Le 12 mars 2010 à 06h36 par Totot
Et oui la solidarité a payer. Cela en énerve quelques uns
#4 - Le 16 mars 2010 à 11h15 par alain
Petite reflexion sur le devenir de la Criée et la défense de ses intérets.
Un élu, armateur de son état dont le navire au nom évocateur d'un célebre caillou Croisicais, a soudainement déserté ce port en crise.
Pourtant, ce courageux pêcheur, est à la tête du mouvement de défense du port de pêche, il est de toutes les réunions, mobilise ses troupes, s'en suit un projet de reprise par une coopérative, puis un audit sur la faisabilité du projet est commandé(peu importe le coût, c'est pour la cause), bref, la révolution est en marche, puis....
Patatras !!! Mais ou est il passé notre héro ? Il est parti aux Sables d'Olonnes me dit-on. Ah bon ! me dis je, là bas aussi le port est en danger? Ils ont besoin de notre héro ? Mais Super Gaston est à nous!!!
Que nenni, il est parti vendre son poisson là bas le traitre. Parait que le poisson se vend mieux la bas et puis comme a dit son rejeton à la télé, "le Croisic , c'est un port de merde"!
Alors, Mr le conseiller, la mobilisation de la populace pour votre cause, celle de la profession, des élus, c'était juste pour défendre vos propres interets?
La criée est "sauvée", mais pas grace à vous.
Encore merci pour tout

AD
#5 - Le 16 mars 2010 à 17h31 par J.BOURGLAN, Le Croisic
Cher Alain,
J'ignorais cette épisode de la vie maritime locale,mais ceci n'est pas surprenant.
Il n'est pas le premier à snober la criée du Croisic pour un autre port avec pour seul but :vendre mieux ses produits;Beaucoup de côtiers fréquentent assidûment le port de La Turballe pour les mêmes raisons;
Sauvée la criée? je voudrais bien le croire mais pour se faire il faudrait que de nombreux paramêtres soient au vert;Parmis ceux ci ,la présence régulière des navires croisicais .Leur futur comportement dans les mois à venir sera un élément primordial pour le maintien effectif de la criée dans notre port
Bonne soirée
JB
#6 - Le 17 mars 2010 à 07h24 par alain
Bonjour,
C'est vrai que nombre d'entre eux vendent dans d'autres ports, notamment Lorient, et d'ailleurs ces mêmes pêcheurs étaient en tête des manifestations de défense de la criée (voir photos Ouest France, La Presqu'Ile,...). N'as t on pas voulu, avec ce pseudo sauvetage, amadouer les élécteurs parce qu'on sait que cette criée est de toute façon condannée? Il ne restait guere que la saison de langoustine pour maintenir les quelques bateaux au port, mais je crois savoir que le port voisin va organiser une vente de langoustines aux même heures qu 'au Croisic !!! Si il n'y a pas une volonté d'en finir avec le Croisic, c'est bien imité...

AD

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter