Le Croisic Infos

La maison Chapleau sera restaurée

Un conseil municipal pour traiter du projet Chapleau avait été réuni ce mercredi soir.
Peinture d'Eugène Jean Chapleau
Peinture d'Eugène Jean Chapleau

Rappel: Michèle Quellard, maire, avait décidé de retirer la délibération concernant la restauration de la maison Chapleau, pour cause d'imprécisions. Dix jours plus tard, le projet  est présenté de nouveau au conseil réuni spécialement.
Le budget est de 858 K€ honoraires compris.
Les premières questions viennent de Bernard Cambier qui souhaiterait consulter le document du legs Chapleau, et qui regrette que la commission patrimoine n'ait pas pu travailler sur ce projet. Il remarque que le budget présenté est le double de celui nécessaire à la mise à jour des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite.(échéance 2015). Marie-Maryannick Rousset, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme, au patrimoine et à l'environnement) explique que « tous les travaux ne doivent pas être fini pour 2015, il y a des dérogations, il faut que cela soit commencé et avance régulièrement, ce que nous faisons ». Bernard Cambier reconnaît que «l'idée est bonne» mais s'inquiète « d'avoir les moyens ».
Pour Claude Verneau après des questions concernant l'état des murs de clôture, et la qualité de la conservation des oeuvres, trouve que ce projet « n'est pas raisonnable ».
Pour lui le coût est « exorbitant », les coûts de fonctionnement (dépenses 50 000 € environ selon Maryannnick Rousset, entrées payantes) sont élevés. Il ne conteste pas le choix du projet mais « on pouvait faire à moins de 500 K€). Réponse : « On aurait pu faire à moins, mais cela n'aurait intéressé personne, le projet a été choisi parce qu'il entre dans le budget et que cette maison sera un attrait de plus pour Le Croisic».
Jean-Michel Régent s'intéresse aux subventions, le maire lui répond dans le détail : pour l'instant 183 K€ sont acquises à minima.
Y aura-t-il une subvention de la fondation du patrimoine demande-t-on ? « Non, explique Michèle Quellard, parce qu'il faut une souscription et il y en a déjà une pour le moulin, deux auraient obligé les gens à choisir ».
Votent contre 9.
 

Auteur : LY | 13/12/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Finances communales la recherche de la vérité »
Article suivant : « La Mairie du Croisic modifie la hauteur des clôtures »

Vos commentaires

#1 - Le 16 décembre 2012 à 20h50 par Marc Secher, Le Croisic
Je me souviens que Mme le Maire a souvent répété que "la culture n'a pas de prix".
Mais cela a un coût pour les contribuables au détriment d'autres opérations bien plus urgentes et nécessaires aux croisicais. Je ne retiendrai qu'un exemple: la rénovation de la salle des fêtes. A moins que la majorité n'ait pas renoncé à vendre ce bâtiment comme elle en avait émis l'intention.
Merci aux élus qui ont eu le courage de s'opposer, non pas au projet, mais à son coût pharaonique pour une commune qui dépense déjà sans compter et bien plus que les communes voisines.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter