Le Croisic Infos

La municipalité et la politique de la courte échelle

A l’issue des trois premières réunions publiques de proximité, organisées dans des quartiers du Croisic, le sentiment est mitigé chez les participants et les observateurs.

Entre frustrations et déceptions, encouragements et dialogues, ces rendez-vous où la majorité consigne scrupuleusement les doléances d’une population trop peu représentative, sont assez symptomatiques d’une commune en perte d’identité et de repères.

On ne pourra plus reprocher à la municipalité son manque de dialogue direct avec ses administrés. Chose promise, chose due. Les premières réunions publiques sont une réussite en terme de participation. Après un démarrage timide au Mont Esprit (une quarantaine de personnes), les Croisicais sont venus plus nombreux à la chapelle du Crucifix (sur le lieu du futur parking paysager) et près du complexe sportif. Mais la manière et le fond interpellent et laisse perplexe quant à l’efficacité de ces rendez-vous.
La manière d’abord : en extérieur et dans un confort somme toute relatif, en tout cas peu propice au débat. C’est certain, les interlocuteurs ne seront pas confrontés à une salle surchauffée. Le problème technique rencontré à la chapelle du Crucifix reste anecdotique (pas d’électricité, donc pas de sonorisation), mais bien d’autres éléments n’aident pas à la compréhension des échanges. Manière aussi surprenante prise par Michèle Quellard : l’invitation à débattre en tête à tête de certains sujets avec certains intervenants.
Pour le reste, la majorité municipale semble faire bloc et participe activement aux réunions. La volonté de faire taire les rumeurs sur une prétendue désunion de l’équipe majoritaire est très clairement manifeste.

Mais, ils sont où les Croisicais ?

Sur le fond, il y a beaucoup de choses à dire, mais deux axes retiennent plus particulièrement l’attention : l’âge des participants et leur filiation avec Le Croisic.
L’assistance est à l’image de la commune : 63 ans de moyenne d’âge à n’en pas douter ! Mais le plus frappant, c’est sans doute l’absence totale des jeunes actifs. Et pour cause, les sujets abordés, et surtout ceux délibérément écartés, ne correspondent pas du tout à leurs préoccupations. Lors de la seconde réunion, l’une de ces perles rares rageait en quittant le débat après 30 minutes : « C’est bon, j’ai compris qu’ici on ne parlerait pas des problèmes importants du Croisic. L’emploi, le logement, le développement, franchement, les gens qui sont venus ici n’en ont rien à foutre ». Même analyse pour le second et dernier « jeune » présent : « A les entendre avec leurs problèmes de trottoir et de circulation, de bruit et de confort, j’ai l’impression d’être un criminel ! Ils veulent un Croisic où personne ne vit plus. Le travail, les entreprises, les commerces, la criée, la vie nocturne, l’hiver, tout ça, ce n’est pas leur problème ». Avec fatalisme, il conclut en disant ce que beaucoup pensent déjà : « Le Croisic, ça n’existe plus. Il n’y a plus de Croisicais, ça n’a rien plus rien à voir avec il y a 20 ans. Regardez ! Il y a ici 80 personnes, je suis Croisicais de naissance, 30 ans que je vis ici, et au total, je ne connais que cinq personnes dans le public. Ils virent les Croisicais pour installer des retraités, et ceux-là ne se gênent pas pour dire qu’on les emmerde ».
Le second point découle naturellement du premier. Et pour ceux qui osent s’aventurer à évoquer les « grands dossiers » de la commune, Michèle Quellard rappelle à l’ordre : « Je ne vous répondrais pas. Nous sommes ici en réunion de proximité, pour parler de vos problèmes quotidiens, des trottoirs et de la circulation ». Du bruit des mobylettes aux vitesses jugées excessives, en passant par l’éclairage public, Babette Cassac a tout noté. Mais il sera parfois difficile de faire le tri dans la somme des petits intérêts… Contradictoires.
Nul doute que la municipalité va tirer les premiers enseignements de ces réunions, avant d’en organiser d’autres d’ici à septembre. Néanmoins, des voix s’élèvent déjà pour réclamer au moins un débat pour parler de ces petits dossiers qui pourraient changer la vie : le PLU, les éoliennes offshore, le forum, la criée et la pêche, l’environnement, l’intercommunalité, l’hôpital, la politique sportive, le plan de circulation, la construction de logements, les impôts, la politique touristique, la vie nocturne, le soutien aux associations, les investissements, la police municipale et la sécurité, et tant d’autres. Bref, monter sur les trottoirs, histoire de prendre un peu d’altitude.

Auteur : YD | 05/07/2011 | 23 commentaires
Article précédent : « L’avant-projet de maison médicale présenté aux élus »
Article suivant : « Réunion de quartier : un traict d'esprit au Croisic »

Vos commentaires

#1 - Le 05 juillet 2011 à 18h20 par Traict, Le Croisic
Tout commentaire est inutile puisque tout est dit par le journaliste.
Le journaliste va rejoindre la "liste noire" de ceux visés par le premier adjoint...Aïe Aïe Aïe !
#2 - Le 05 juillet 2011 à 22h36 par chineurducroisic, Le Croisic
Franchement, je trouve cet article très réaliste... Autre point important, le moment qu' à été choisi cette réunion??? Pourquoi en pleine saison, ou les croisicais sont soit au travail, comme les actifs, ou en vacances (actifs, ou retraités croisicais). Pourquoi ne pas l'avoir en hiver, là où les croisicais s'ennuient à mourir dans leur magnifique ville ??? Au moins cela aurait été une belle animation hivernale qui aurait réchauffer la municipalité !!!!!
#3 - Le 06 juillet 2011 à 10h20 par la vaticinatrice, Le Croisic
Pourquoi parler des difficultés importantes :le PLU, les éoliennes offshore, le forum, la criée et la pêche, l’environnement, l’intercommunalité, l’hôpital, la politique sportive, le plan de circulation, la construction de logements, les impôts, la politique touristique, la vie nocturne, le soutien aux associations, les investissements, la police municipale et la sécurité.
Ceux-là sont réservés à une élite qui sait tout (suivez mon regard..).
Il reste pour le vulgus populi, les déjection canine, les vélocipèdes et le confort de ceux qui viennent 15 jours par an et entendent tout régentés.
Où va t-on?
#4 - Le 06 juillet 2011 à 11h29 par François Tesson, Le Croisic
C'est bien là le drame de cette municipalité: aucune hauteur de vue sur les sujets essentiels pour le devenir du Croisic. Par contre lorsqu'un Croisicais souhaite débattre de projets pour l'avenir de notre commune, on le fait taire.
Cette municipalité applique à la population ce qu'elle pratique au conseil municipal, le refus du débat démocratique et l'exclusion.
#5 - Le 07 juillet 2011 à 13h47 par Hernandez, Le Croisic
Le site lecroisic-info.fr nous apporte l'information locale que nous ne connaîtrions pas sans son action. Le détail des réunions de proximité, affaire Birker, etc...A poursuivre.
#6 - Le 08 juillet 2011 à 17h44 par MARION Dominique
Un retraité actif peut-il avoir des idées pour retenir les jeunes au Croisic
Exemple: octroyer à ceux-ci une allocation logement aux mêmes conditions que la CAF et d'un montant identique. En clair si nous voulons retenir 20 ménages, cela coûterait 150 €uros x 12 x 20 soit 36000 €uros par an..! Le budget de la municipalité pourrait-il s'offrir ce luxe..? Cette proposition n'impacte en rien les prix de l'immobilier trop élevé pour eux.
Cette estimation " à la louche " pourrait-être affinée et judicieusement défalquée de dépenses surfaites Celles-ci ne devraient pas être trop difficile à identifier.
#7 - Le 08 juillet 2011 à 22h41 par Marianne, Le Croisic
à MARION Dominique:Votre requète tombe à pic et pourrait trouver un accueil favorable auprès des élus de toutes tendances politiques très rapidement;
Prenez rendez-vous dés le 10 juillet avec le maire ou un de ses adjoints ,voir un élu d'opposition afin que ce sujet fasse parti des questions diverses du conseil municipal du 12 juillet;
La ville vient de signer un protocole d'accord avec la société RINA pour le versement d'une indemnisation de 700000€;Somme dont l'utilisation future reste inconnue
#8 - Le 11 juillet 2011 à 22h42 par MARION Dominique
Je viens de revenir au Croisic, je bouge beaucoup. Je serai absent à nouveau du 14 au 24 juillet. Désolé!
je ne laisse pas tomber le sujet. J'essaie de rameuter des jeunes autour de moi. cela semble mes intéresser. Pas question de politique dans ma démarche j'ai des idées bien arrêtées mais ne les mettrai pas en avant. Le sujet est trop important. Merci de l'intérêt que vous portez à ma démarche. Reste à la pousser jusqu'à la mairie. Aidez-moi.
#9 - Le 12 juillet 2011 à 20h51 par MARION Dominique
Réponse à Marianne: Mon emploi du temps ne me permet pas en ce moment de me tourner vers le conseil municipal Je ne refuse pas que cette idée soit relayée.
Je constate que ma réponse d'hier n'a pas été validée. Quoi qu'il en soit j'en reparlerai à mon retour de voyage, après le 24 juillet.
#10 - Le 24 juillet 2011 à 09h48 par yoann
dés que j'ai vu l'article sur ces rendez-vous dans le buletin municipal, j'ai trouvé l'idée plutôt sympa.Mais étant un jeune actif du Croisic les horaires et la saison ne m'ont pas permis d'assister à ces rencontres surement très conviviales.Enfin je l'éspère.
#11 - Le 27 juillet 2011 à 22h20 par un croisicais triste
je vis , travaille et fais vivre le croisic , j ai 32 ans . Quand les municipalités respectives auront assez de cran pour balayer d' un revers de main toutes ces plaintes futiles découlant de tous ces arrivistes qui veulent faire du croisic un musée , le croisic revivra ... en attendant la colère gronde chez les derniers croisicais .
PS Que les vrais croisicais prennent les associations d'arrivistes d'assaut, ainsi , nous pourrons les démanteler. Tant que nous laisserons brailler ces néo croisicais , nous ne serons pas libre . Quitte à leur pourrir la vie comme ils pourrissent la nôtre .
#12 - Le 30 juillet 2011 à 17h55 par pffff
Entièrement d'accord avec le "Croisicais triste". J'en peux plus de ces plaintes de nantis et de retraités. Regardez le monde associatif : des vieux et des bobos pleurnichards. J'ai 35 ans, et j'en crève de cet immobilisme. Ils aiment pas les jeunes, le bruit, la circulation... Leur plaintes, ce sont : mon trottoir, ma rue, mes poubelles, ma gueule d'abord. Ils n'aiment qu'eux et leur nombril. Ils viennent mourir ici, faisant du Croisic une musée à ciel ouvert. Leur prière : surtout que rien ne change. Et, ceux qui donnent le change en déclarant, il faut garder nos jeunes, ce sont les pires. Des vieux schnocks, aigris et amers.
#13 - Le 31 juillet 2011 à 08h06 par Traict, Le Croisic
Bravo les jeunes de râler contre l'immobilisme des vieux.
C'est l'immobilisme de la municipalité qui conduit une politique au ras des pâquerettes pour écouter les jérémiades des vieux :  ...mon trottoir, ma rue, mes poubelles, ma gueule d'abord. Ils n'aiment qu'eux et leur nombril. Ils viennent mourir ici, faisant du Croisic une musée à ciel ouvert...
Le débat : surtout pas.
C'est une politique municipale, comme le disait un article de ce média, qui peinera à prendre de la hauteur pour prendre la mesure des vrais problèmes de la petite cité du bout de la presqu'île.
Permettez-moi, seulement de vous reprendre pffff, pas un musée à ciel ouvert mais un « cimetière à ciel ouvert ».
Nous verrons à partir de la mi-octobre, jusqu'à fin mars, le vrai visage du Croisic !
En attendant, tout va bien au Croisic puisque la municipalité nous l'a dit – en dialoguant, bien sûr - avec son « remarquable bilan ».
#14 - Le 31 juillet 2011 à 10h51 par Laurel et Hardy
Bravo les "d'jeunes"..., vous me faites penser à Laurel et Hardy mais plutôt à Laurel , le pleurnichard !!!
N'oubliez quand même pas que tous ces "vieux c..." de retraités, que nous sommes, à 30 ans ne se souciaient que de travailler pour élever une famille. Ne croyez pas qu'ils sont tous "parigots", en fait la majorité vient, comme vous, de la Province mais eux n'ont pas hésité à se déplacer pour trouver mieux que chez eux.Ils ne sont pas restés les deux pieds dans le même sabot ni dans les jupes de "maman" ni attendu que le "peuple" les prenne en charge...Et ce n'est qu'après avoir travaillé et cotisé "qu"ils" ont pu se "payer" ce que vous voudriez avoir à 30 ans sans faire d'effort.Et n'oubliez pas non plus que ce sont les "croisicais" qui leur ont vendu terrains et maisons, au profit de qui ?... Alors au lieu de pleurer sur votre sort, n'hésitez pas à faire comme nous, bougez et allez voir ailleurs si ce n'est pas mieux. Cela vous permettra, dans trente ans (comme nous) de vous payer une maison au Croisic (si ce n'est déjà fait???) et de rentrer dans les associations en devenant, à votre tour des "vieux c..." à qui des "d'jeunes" tiendront le même dialogue.Un éternel recommencement...
Mais tout ceci n'est peut-être qu'une provocation orchestrée par la même personne en mal de communication...avec les retraités et associations ???
#15 - Le 01 août 2011 à 06h41 par Traict, Le Croisic
C'est qui de Laurel ou Hardy qui nous a livré ce morceau d'anthologie de la pensée économique moderne ?
En cette période de chômage des jeunes la compétence d'un tel spécialiste n'est pas à négliger.
De plus, brillante leçon de morale; toutes mes félicitations.
Après tant d'efforts avant le réconfort croisicais, j'espère que vous avez reçu la croix du mérite ou les palmes académiques.
Nous comptons sur vous pour assurer l'avenir du Croisic.
#16 - Le 01 août 2011 à 14h40 par l'exilé, Le Croisic
au début du 20 iéme siècle Laurel et Hardy ont beaucoup fait rire !Mais celui qui signe un texte en usurpant ce pseudo n'est pas drôle du tout!!! vous oubliez cher "pseudo"que comme moi vous devez être un enfant des trente glorieuses! et comparez un jeune de trente ans en 2011 à vous est complétement loufoque.Ce jeune2011 soit il a fait des études pour avoir un bon job? alors à 30 ans il vient de démarrer ds la vie active en étant resté chez papa et maman même avec une petite copine et pas question de faire un enfant .(pas comme vous y avait pas la pillule)ou alors il n'a pas un bagage extraordinaire et il galère pour trouver un boulot fixe .( plus de pêche,plus de chantier etc...) Contrairement à vous et sur à moi avec un certificat d'étude on rentrait ds une boite et on bossait de suite et tout s'apprenait sur le tas et on montait en grade à la force du poignée ou (j'espère que ce n'a pas été votre cas) par piston.Certes vous n'êtes pas parigot! vous voulez envoyer ce jeuneoù? ds votre ancienne province la Sarthe la Mayenne ?... croyez vous qu'il trouvera du boulot de là où vous êtes parti?Merci d'avoir écrit un tel papier vous êtes le symbole et personnifiez très bien la mentalité du Croisic actuellement et n'en déplaise je suis retraité mais pas vieux c...et je dis à pfff et croisicais triste je suis d'accord avec vous foutez les dehors et surtout faites péter les banques qui préfère garder au chaud le pognon des d'jeunes d'après guerre au lieu de prêter des sous à Mademoiselle ou Monsieur Jeunes 2011 qui eux aussi ont le droit de vivre et surtout de travailler et d'habiter dans le joli pays de leur naissance.Préparez votre avenir aux prochaines élections je suis certain que vous aurez le soutient des vieux retraités croisicais et les moyens dire adieu aux bobos et aux charlots qui régissent ce joli pays
#17 - Le 02 août 2011 à 20h33 par un croisicais triste
eh laurel et hardy , tu nous prends pour des assistés mais ici , si a trente deux ans j'arrive à vivre au croisic sans aucune aide ni parentale ni sociale et que je suis proprietaire c que j' ai deja trente ans d avance sur toi au croisic je me suis donc mieux demmerdé que toi. Vous les arrivistes, vous venez avec votre amertume et votre envie de vérouiller tout ,vous ne tenez pas compte des gens qui ont fait du croisic ce qu' il est , ces vieilles familles de pêcheurs qui ont construit ce port que vous avez plaisir à montrer a vos amis, oui, ces gens ont des descendants , c nous .si ta ville est merdique ,pas de chance pour toi mais c pas parce que tu payes tes impots fonciers ici ,que tout t'est permis ...Il y aura toujours du bruit ,de la vie , et des gens pour écorcher ton paradis qui pour nous est tout simplement notre quotidien , notre ville PS Je n' ai rien contre les nouveaux arrivants tant qu'ils n 'imposent pas leur règles à grands coups de plainte à la mairie , à la PM,à la gendarmerie , aux affaires maritimes etc...
#18 - Le 02 août 2011 à 20h59 par un croisicais triste
Nous savons que nos anciens sont avec nous ... Le débat n' est pas JEUNES / ANCIENS
#19 - Le 05 août 2011 à 14h19 par antiraleur
L'éxilé et le Croisic triste ont raison. Marre de tous ces gens venus d'ailleurs et qui nous impose leur visions de nantis.
#20 - Le 10 août 2011 à 10h14 par L'égyptien, Le Pouliguen
Je suis en total accord avec les dires de "L'éxilé" et "Le Croisic triste"…

L'évolution du logement sur la Presqu'île est ce qu'il y a de plus abérent sur les communes comme Le Croisic ou Le Pouliguen (deux des plus vieilles communes de France, en âge des habitants évidemment).
Je n'ai rien contre les personnes âgées, loin de là. Mais quand il s'agît de personnes venant juste finir leurs jours et empêchant les autres de vivre, ce n'est plus le même débat.

Comment peut-on garder des jeunes lorsque l'immobilier les obligent à s'installer dans les terres (Saint-Molf, Herbignac, Saint-André des Eaux, etc…) ?! De plus en plus de paludiers se retrouvent à 20 min (30-40min l'été donc) de leurs salines, demandent-on à un agriculteur/éleveur de vivre à 30min de son exploitation?

Les logements ils existent: si je prends les chiffres du Pouliguen, c'est 53% de résidences secondaires, plus de la moitié des logements qui ne servent que 2mois par an… Mais des résidents de 2mois qui imposent des choix aux résidents à l'année.
#21 - Le 11 août 2011 à 06h56 par Crabe, Le Croisic
L’égyptien est d’accord avec les dires de "L'éxilé" et "Le Croisic triste"…
Et moi, je suis d’accord avec l’égyptien.

Ainsi, la solution au problème du logement au Croisic – parfaitement réel et fort sérieux - serait assurée par la construction de pyramides sociales pour faciliter le logement…
D’ailleurs, je pense par ricochet qu’une pyramide aurait plus d’allure qu’un Forum.
Querelle de civilisations ?
Egyptienne ou romaine ?
Néfertiti ou Jules César ?
Forum ou Pyramide ?
Logements sociaux ou bâtiment de prestige ?
Le bien être des citoyens ou les grandes dépenses improductives dévoreuses de dette pour les banques ?
L’endettement ou les leviers du développement local ?
La vie ou la tristesse ?

J’ai trempé ma plume dans l’encrier de l’ironie pour aborder un sujet fort grave.
#22 - Le 12 août 2011 à 01h35 par Marianne, Le Croisic
Tout est un problème d'adaptation;Forum ou Pymamide??Gros dilemne MODERATEUR******************
#23 - Le 12 août 2011 à 09h12 par l'exilé, Le Croisic
les moments difficiles et les deficits abisaux que nous vivons actuellement devraient faire réfléchir la municipalité.n'oublions pas que les déficits régionaux sont cumulés avec ceux de la sécu etc... au niveau national.Il est donc IMPERATIF de ne dépenser que pour de l'utilité publique soit: logements et non construction de prestige comme le dit si bien "crabe tambour".Le temps de la futilité est révolu.Revitaliser le Croisic hors saison rajeunir la population doivent être le grand credo des prochaines années repasser la ville au dessus des 5000 hbts resterait comme un exploit et une belle chose alors qu'un forum ???????

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter