Le Croisic Infos

La troupe de théâtre Ad Hoc victime du syndrome du « Baby blues »

Le théâtre Ad Hoc tenait son assemblée générale, vendredi soir, à la salle des fêtes. La troupe doit gérer l’après « Dame de chez Maxim’s » et l’incroyable succès de ses représentations. Un événement dur à digérer pour des comédiens partagés entre fatigue et envie d’un nouveau projet.

Mise en scène par Aline Masselin, jouée par 19 comédiens, « La Dame de chez Maxim’s », c’est le bébé de la troupe Ad Hoc. Mais comme l’a souligné le président, Jean Fontanier, la gestation fut difficile. « Que cette année 2010 a été dure ! Il y a eu des grincements de dents, des portes qui claquent, des crises, mais pour quelle récompense ! Le théâtre, c’est vraiment magique et le spectacle a fait un triomphe », indique-t-il. L’accouchement, à la salle des fêtes du Croisic pour le festival organisé par la mairie, « Théâtre en automne », fut un moment merveilleux. Une apothéose.

Pour l’association, la pièce représente un investissement de 1946 euros. Mais avec quelques 600 spectateurs, Ad Hoc peut s’enorgueillir de n’avoir pas coûté d’argent à la municipalité. D’ailleurs, la troupe aurait bien aimé que les organisateurs du festival lui adressent un petit bilan moral et financier de la manifestation.
L’association et ses 38 adhérents (en sensible hausse avec le succès de « La Dame ») doivent désormais apprendre à vivre et évoluer avec leur bébé sur les bras. D’abord, la pièce de Georges Feydeau sera rejouée par la troupe croisicaise à Donges, les 25 et 27 février prochains, puis au Croisic, les 21 et 22 mai.
L’association est soumise à un dilemme qu’elle n’a pas su résoudre lors de cette assemblée. Ce sera à son conseil d’administration, fortement renouvelé, de prendre les décisions. D’abord, quelle sera la durée de vie de « La Dame » chez Ad Hoc ? L’association hésite à débuter des démarches pour une programmation en 2012. D’autant que plusieurs comédiens demandent à ce qu’un nouveau projet d’envergure soit mis en place. C’est le résultat d’un référendum interne proposé par le président. Et certains adhérents ont clairement dit leur intention de quitter la troupe si ça n’était pas le cas. De nombreuses autres troupes leur tendent les bras.
Le metteur en scène, Aline Masselin n'est pas de cet avis. Elle propose de monter une petite pièce à effet comique, mais avec seulement quatre comédiens sur les planches. « Comme beaucoup, je suis fatiguée par l’année qui vient de s’écouler. En 2011, nous devons récolter les fruits de notre succès et faire des choses plus calmes avec pour objectif de présenter quelque chose en automne », explique-t-elle. Ce point de vue n’est pas partagé par Jean Fontanier qui refuse de laisser certains adhérents en marge pour 2011. Un débat qui va certainement nourrir quelques frustrations et qui a eu pour conséquence de voir 6 membres sur 8 du CA donner leur démission, le président et le trésorier, Pierre Baudin, hésitant un temps avant de reprendre un nouveau mandat.

Le théâtre Ad Hoc repart donc sur une nouvelle dynamique. Mais il devra encore apprendre à vivre avec le succès, gérer les enthousiasmes et les envies des uns et des autres. La rançon de la gloire, en quelque sorte.
À noter que l’atelier souhaiterait voir ses effectifs se renforcer, en réunissant anciens et jeunes talents dans l’apprentissage du théâtre. La cotisation est de 30 euros.

Auteur : YD | 22/01/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Cinéma Le Hublot : le Larzac a réuni ! »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2011 à 14h26 par PSEUDO, Quimper
Les grands succès font de beaux souvenirs et les projets font de beaux enthousiasmes. Bonne route à votre troupe, je passerais vous voir quand je serais dans votre pays. Théâtralement votre. Une théâtreuse du Finistère.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter