Le Croisic Infos

La zone artisanale requalifiée pour une meilleure attractivité économique… Et touristique !

Le 27 septembre, les élus croisicais ont assisté à la présentation synthétique, par le cabinet Ouest-AM, des réflexions et projets de la commission urbanisme pour le réaménagement de la Zone Artisanale. Elle est située derrière la gare et comprend la zone d’implantation des entreprises, mais aussi la partie conchylicole. Les objectifs des futurs travaux sont de permettre le développement et l’implantation d’entreprises dans de meilleures structures, mais aussi de mettre en valeur les espaces délaissés pour permettre la promenade et la découverte d'un site remarquable par les touristes.

Le 27 septembre, les élus croisicais ont assisté à la présentation synthétique, par le cabinet Ouest-AM, des réflexions et projets de la commission urbanisme pour le réaménagement de la Zone Artisanale. Elle est située derrière la gare et comprend la zone d’implantation des entreprises, mais aussi la partie conchylicole. Les objectifs des futurs travaux sont de permettre le développement et l’implantation d’entreprises dans de meilleures structures, mais aussi de mettre en valeur les espaces délaissés pour permettre la promenade et la découverte d'un site remarquable par les touristes.

La Zone Artisanale est exsangue et par certains côtés, obsolète. Ce constat, c’est le premier adjoint, Gérard Le Cam, qui le fait. C’est pourquoi la municipalité a débuté cette réflexion pour mieux exploiter le potentiel du site. La présentation est séduisante, mais on le sait, au Croisic plus qu’ailleurs, il faut tenir compte des espaces naturels protégés et des activités orientées vers le tourisme qui grignotent sur l’artisanat et la petite industrie.

Toutefois, l’implantation d’un « village artisanal » permettra l’accueil de nouvelles entreprises sur un espace organisé et facile d’accès. Les bâtiments des services techniques, dont l’état est détérioré, seront rénovés et requalifiés. La place des conchyliculteurs sera réaffirmée en étoffant leurs installations à terre.

Les actions prévues sont multiples :

Requalification des espaces publics et zones non occupées (environs 2 hectares) avec mise en place d’un itinéraire piéton et implantation de bassins, pour un coût estimé à 2 millions d’euros.

Mise en place d’une signalétique à l’extérieur de la ZA et dans l’environnement de la gare.

Dépollution des sols sur les terrains non-bâtis de la commune.

Élaboration d’une chartre associant la commune, les entreprises et la chambre communautaire.

Une meilleure gestion du foncier.

L’intégration du projet dans le futur PLU.

Traitement paysager et continuité piétonne.

Les enjeux sont importants et doivent tenir compte des ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêts Écologique Faunistique et Floristique), du réseau Natura 2000, de la loi Littoral et des risques d’inondations et de submersions.

Gérard Le Cam conclut : « Pour les entreprises, il ne nous reste pas grand-chose sous la main, d’où l’intérêt de revoir l’aménagement de la Zone d’Activité. On sait également qu’aujourd’hui les professionnels préfèrent acheter plutôt que de louer des bâtiments. Il faut également créer une association sur la zone pour faire des demandes de subventions auprès de Cap Atlantique notamment ».

Auteur : Y.D. | 14/10/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Différent financier Municipalité – Association Office de Tourisme : « L’argent public doit revenir à la commune » »
Article suivant : « Centre Médico-Social et ancien Office de Tourisme : A vendre ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter