Le Croisic Infos

Le conseil municipal reprend ses habitudes

Au Croisic les conseils sans coup de griffe ou éclat de voix étaient rares, durant le dernier municipe. L’ambiance des six ans à venir s'annonce aussi orageuse.

Si quelques figures ont changé autour de la table du conseil avec les dernières élections, la communication ne s'est pas améliorée entre la majorité et l'opposition. Ainsi, le conseil devait valider le compte administratif. Michèle Quellard s'apprêtant à sortir de la salle pour le vote, Françoise Thobie (opposition), lui demanda de rester, « pendant les débats », « je l'ai toujours fait, je ferai pareil !» réplique le maire. L'adjoint aux finances a présenté les résultats, les rapprochant de ceux du municipe. Ainsi les recettes ont augmenté globalement de 23 % de 2008 à 2013, tandis que les dotations se tassent et qu'il faut se préparer à les voir diminuer. La fiscalité directe a augmenté de 0,5 % en 2013, 4% sur le municipe, et sera stable pour les trois à venir selon Gérard Lecam. Bonne surprise, les droits de mutation que la commune peut maintenant percevoir directement (grâce au classement touristique de la commune) ont atteint plus de 200 000 € en 2013.
Les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 42 000 €, les charges à caractères général baissant de 2,6 %. Les charges financières sont faibles, il n'y a pas d'emprunt toxique et la dette est considérée comme maîtrisée, il faudrait théoriquement 1,6 an à la commune pour la rembourser. La question est posée par l'adjoint au finances : « faut-il rembourser par anticiaption ? »
Françoise Thobie (opposition) déplore une nouvelle fois l'augmentation de la part communale de l'imposition « pour un gain total de 24 000 €, on aurait pu s'abstenir de charger les ménages ». Pour l'adjoint aux finances, « nous n'avions pas alors de certitude sur les droits de mutation, et nous avons tenu nos engagements ».

Les frais de réception

Françoise Bally (opposition) s'étonne du montant des frais de réceptions et fêtes et cérémonies (227 k€) « c'est très élevé ! », « il y avait le 40e anniversaire du jumelage ». Françoise Thobie reconnaît qu'il y a de très bonnes animations au Croisic mais qu'il serait peut-être possible de réduire ces dépenses.

L'opposition votera contre, « l'effort est insuffisant ».

Vient ensuite le budget annexe du lotissement du Puigaudeau : 34 lots sont vendus, la majorité indique 7 nouveaux dossiers sur les 42 lots disponibles. Françoise Thobie répète une fois de plus qu'elle est favorable au projet, mais pas à la manière dont il a été mené : « terrain mal négocié », revient sur les 5 900 m2 valorisés à 255 €/m2... (Ceux qui devaient être revendus à Saint-Jean-de-Dieu) « Comment s'en sortir ? ». Pour l'adjoint « cela a une valeur, et on s'active à trouver des solutions ». Mais l'assemblée n'en saura pas plus. L'opposition annonce qu'elle sera « attentive sur les prix de ventes », mais pour le vote elle est distraite car seule Françoise Thobie vote contre la validation de ce compte annexe.

Une cloche

Plus léger, la maison Chapleau sera en portes ouvertes pendant 5 jours du 21 au 25 mai.
Et toutes les visites pourront être assurées pour le Cub Junior qui ira notamment à Vulcania.
Une cloche a été découverte, probablement celle d'un navire coulé pendant la Bataille des Cardinaux en 1759. Elle sera prêtée à la Commune, celle-ci acceptant de régler les frais de restauration pour 1 850 €.

La Ville indique avec l'aide aux ravalements qu'elle va étendre à tout son territoire l'obligation d'autorisation pour effectuer les ravalements pour éviter les « bleus, roses, verts flash ». Pour Françoise Bally c'est une nouvelle réduction d'espace de liberté , « les gens sont assez adultes ».

Questions diverses
« Où en est le dossier de l'Hôtel du Duc d'Aiguillon ? » demande l'opposition.
 « Chez le notaire, il faut que le cahier des charges soit respecté en tout point, et plusieurs allers-retours ont été nécessaires ».
Françoise Thobie s'apprète à intervenir, mais le maire l'interrompt : « cela n'apporte pas débat ».
L'élue de l'opposition souligne «  un bel exemple de démocratie ».

Et la séance est levée avec la déclaration du maire, en voyageur de commerce : « nous allons vous distribuer Le guide de l'élu local édité par Ouest France, c'est très bien fait ».
Les élus y trouveront-ils le moyen élégant et légal de voter une délibération pour faire prendre en charge par la Commune des erreurs de versements d'indemnités aux conseillers pour un total de plusieurs dizaines de milliers d'euros sur le municipe passé comme c'est le cas au Croisic ? Pas si sûr.
Pour l'instant, la délibération sur ce sujet, retiré à la dernière séance n’a pas été représentée à la table du conseil.

Auteur : LY | 18/05/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Les élus devront rembourser les trop-perçus d'indemnités »
Article suivant : « Indemnités des élus : entre max et miettes »

Vos commentaires

#1 - Le 19 mai 2014 à 18h24 par ploga44, Le Croisic
Lors de l'étude des comptes administratifs 2013 de la commune,une élues de l'opposition fait remarquer qu'une augmentation de 2000euros pour la ligne des réceptions lui paraît être concéquante.le premier adjoint détourne la réponse en évoquant les festivités avec laufemboug et que la commune doit savoir s'ouvrir sur l'extérieur par ses animations.Une augmentation de 0,5% de la part communale sur la taxe d'habitation rapporte 24 000euros. Eh bien faites le calcul 24000 moins 20000 il ne reste que 4000 euros.Avec une gestion un peu plus rigoureuse sur les réceptions la municipalité pouvait ne pas prélever ces 0,5¨% sur les ménages croisiçais.Cette part communale de nos impôts sert -elle à alimenter la caisse des réceptions pour ces chers élus.N'oubliez pas mesdames et messieurs les élus que nous sommes en périodes de crise.
Les 5900 mètres carré de terrains que le centre de ST JEAN DE DIEU n'a pas achetés à la commune devaient être vendus 255 euros le mètre carré est transformé en réserve foncière pour la commune.Celle ci va peser lourd dans les budgets 2014 de la commune avec un manque à gagner de 1 5040500 euros pour la municipalité."CHERE RESERVE FONCIERE"
On continue les hostilités pour la première fois je vois que des questions diverses n'amènent pas aux débats mais une simple réponse de la majorité.Alors que justement celles ci devraient être débattues largement entre les différents membres de l'assemblée
Comment peut on cautionner de tels faits ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter