Le Croisic Infos

Le CPIE crée son fonds de dotation

C’est à l’Océarium du Croisic que le fonds de dotation du CPIE Loire Océane a été annoncé. Son but : aider à la réalisation de projets environnementaux et de développement durable.

Le CPIE Loire Océane a annoncé ce vendredi la création d’un fonds de dotation. « Le CPIE développe et assemble des compétences ; il fait des actions au service du territoire », commence Lionel Lemerle, président du CPIE. Totalement indépendant, il est géré par un conseil d’administration mixte : le Parc National de Brière, l’entreprise Charier et l’association des Alguistes du Castelli (Piriac). Ce fonds, à but non lucratif, va être financé par des dons. « C’est le conseil d’administration qui va statuer sur les entreprises à démarcher pour avoir des dons. Dans un premier temps, nous allons sans doute nous tourner plus vers les PME et PMI qui ont des attentes », ajoute Samuel Dufresne, directeur du CPIE. Des dons particuliers peuvent aussi être faits (66 % de déduction fiscale ; elle est de 60 % pour les entreprises et les associations).
L’argent récolté sera ensuite redistribué pour aider à la réalisation de projets. Les champs d’actions du fonds sont le soutien aux actions d’éducation et de sensibilisation à l’environnement, les actions favorables à la biodiversité locale, des actions de « recherche-développement » dans les domaines de l’environnement et du développement durable… Les dons et les subventions du fonds sont cantonnés aux territoires de Cap Atlantique, la CARENE et le Pays de Pont-Château/Saint-Gildas-des-Bois. Parmi les structures ayant déjà fait des dons, se trouve l’Océarium du Croisic pour qui il est « évident de participer à la démarche ; il y a encore beaucoup de choses à faire », commente Stéphane Auffret, directeur de l’Océarium.

Paroles du CA

Germain Charier, directeur du développement durable de l’entreprise Charier explique sa présence par une forte implication de l’entreprise dans le développement durable. Pour l’entreprise, « notre but est l’échange et l’amélioration des bonnes pratiques. Nous pouvons évoluer en échangeant avec les acteurs de l’environnement ». Pas question donc de greenwashing (en français ecoblanchiment) pour Charier, ni pour les autres entreprises, ce n’est pas le but du fonds.
Le Parc National de Brière travaille à sa relabelisation (elle se termine à la fin de l’année) pour 2013 avec un bilan des dix dernières années et un projet du territoire. Parmi ses actions, se trouve un partenariat avec le CPIE (un exemple ici : http://www.media-web.fr/vers-un-jardinage-plus-bio-80-86-576.html). « Là nous sommes intéressés et très favorables au projet, d’ailleurs la Fédération Nationale des Parcs Naturels Régionaux est en train de mettre en place un fonds dans le même genre », explique Bernard Lelièvre, président du parc.
Quand on a proposé à Jean-Claude Julien, président de l’association des Alguistes du Castelli, de faire partie de conseil d’administration du fonds de dotation, « nous n’avons pas réfléchi longtemps car c’est ce que fait déjà l’association à son échelle ». À noter tout de même que c’est l’association, qui ne reçoit aucune subvention et qui a une petite trésorerie, qui est la seule des trois (pour le moment) à avoir fait un don…


En savoir plus sur…
Le CPIE : http://www.cpie-loireoceane.com/
Le Parc de Brière : http://www.parc-naturel-briere.fr/
L’association des Alguistes du Castelli : http://algastelli.free.fr/
 

Auteur : AP | 13/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Grandes marées, grosses vagues et embruns : on respire Le Croisic à pleins poumons ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction 06 67 10 27 00  |   Nous contacter