Le Croisic Infos

Le Croisic : 300 personnes pour le débat sur le futur parc éolien du banc de Guérande

Le Croisic recevait les partisans du parc éolien du banc de Guérande, les opposants, les associations environnementales, le maître d’ouvrage, et la commission très indépendante CNDP qui organisait la concertation et le débat de main de maître.

Béatrice Buffon EDF et Jean Philippe Pajot maître d’ouvrage présentèrent le projet après avoir rappelé l’intérêt du développement des énergies renouvelables. Un programme de 6 000 MW éoliens en mer permettra d’éviter l’émission de 16 millions de tonnes de CO2 par an. La France souhaiterait que ce développement couvre 23 % de la consommation d’énergie en 2020.
L’emplacement du projet de parc éolien en mer au large de Saint-Nazaire a été déterminé par l’Etat par rapport aux vents forts et réguliers de la zone et de la proximité des espaces industriels adaptés. C’est une opportunité économique en terme d’emplois et de formation explique Jean Philippe Pajot. Le parc éolien sera implanté à 12 km de la côte.  Il sera composé de 80 éoliennes de 6 MW espacées de 1 km pour une puissance totale de 480 MW. Ces éoliennes vont pouvoir fournir l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de plus de 700 000 personnes. « Cela contribue à la lutte contre le réchauffement climatique » souligne Béatrice Buffon adjointe EDF France.
À l’issue des réunions d’information, un compte rendu du débat  sera réalisé et le maître d’ouvrage devra dire la suite qu’il compte donner au projet.

Si le maître d’ouvrage décide de continuer le projet, viendra le temps des autorisations et enquêtes publiques. Ensuite la construction pourrait débuter entre 2015 et 2020 avec une mise en service dès 2018 (pour le spremières machines) pour une durée de 25 ans. Près de 5 000 emplois seront créés plus 400 emplois supplémentaires pour la fabrication, l’installation et l’assemblage en mer. Le port de La Turballe a été retenu pour l’exploitation et la maintenance.

D’un point de vue technique les éoliennes ne seront pas fixées au sol par du béton. Elles seront tenues par un pieu enfoncé dans le sol. Sur la question du devenir des gravats Jean-Philippe Pagot explique : « si l’on devait forer, on réutiliserait ces matériaux pour les stocker dans les pieux. On utiliserait un tunnelier en forant dans un tube. L’appareil a des dents suffisamment écartées pour ne pas créer de sédiments fins, et les gravats ne seront pas rejetés en mer».

Les opposants et les questions

La commission particulière du débat public avait invité Alain Doré Président de PRO.SI.MAR afin qu’il explique la position du collectif de la mer.
Pour PRO.SI.MAR qui présente à nouveau des photomontages critiquables où l’on voit les éoliennes comme si elles étaient à 1 km de la côte, le problème de la visibilité est important. La présentation de plusieurs photos par le maître d’œuvre montre des éoliennes à peine visibles de la côte. « Nous avons pris les mêmes logiciels photos qui ont servi dans d’autre pays ou la réalité de la vision était légèrement inférieure aux photomontages une fois les éoliennes posées », souligne Jean-Philippe Pajot.

Rémy Gautron de Guérande environnement demanda quelles ont été les études environnementales réalisées ? « Toutes les études de courantologie, hydrauliques, et de transports sédimentaires » a répondu Jean-Philippe Pagot.

Pour beaucoup d’associations environnementales la solution alternative passe par un recul plus au sud du banc de Guérande sur des fonds sablo-vaseux. Mais cela ne semble pas satisfaire le maître d’ouvrage.

Les prochains débats publics

Vendredi 3 mai Saint-Brevin-les-pins à la salle de l'Étoile de Jade
Vendredi 17 mai Guérande à la salle polyvalente de Saillé
Mardi 4 juin Nantes à la salle de conférence de la manufacture
Mardi 11 juin La Turballe  à la salle des fêtes de Kerhuel
Mercredi 3 juillet Le Pouliguen à la salle des fêtes André Ravache
Mercredi 10 juillet La Baule à la salle des Floralies
Mardi 16 juillet  Saint-Nazaire au complexe Agora 1901. Réunion de clôture

Auteur : JBR | 22/04/2013 | 6 commentaires
Article précédent : « Plus de langoustines vivantes le dimanche »
Article suivant : « Winflo flottera au large du Croisic en 2014 »

Vos commentaires

#1 - Le 23 avril 2013 à 14h26 par collas, Jans
il est évident que les Opposants n'ont pas le même poids que ces industriels qui nous offrent des plaquettes d'un grand luxe et que l'on reçoit à domicile de la part de cndp sans qu'on en fasse la demande, il suffit de poser une Question sur leur Site www.debatpublic-eolienmer-saint-nazaire.org... Il serait temps de mettre fin à cette erreur de vouloir présenter ce Projet éolien au large de St Nazaire Ville et Port industriel, alors qu'il sera planté dans les fonds marins face à Pornichet, La Baule, le Pouliguen, Batz sur Mer et Le Croisic... des lieux de vacances et de tourisme tout au long de l'année avec nos anciens du 3 éme age qui profitent du calme hors saison... Des éoliennes j'en vois tous les jours du Hameau de Jans où je peux observer les Parcs éoliens qui attendent le vent gratuit de Soudan, Erbray, Sion les Mines, derval, Lusanger, issé et depuis quelques jours le Parc de Nozay-Puceul des 4 Seigneurs... Les Machines de 146 m de issé se trouvent à 11Km de chez moi et je peux comparer avec les Photomontages présentés qui n'ont rien à voir avec la réalité, surtout que celles de la Baule vont mesurer 176 mètres... Ce Projet, ou ce Chantier va coûter 2 milliards d'Euros, non compris le coût de la liaison en Câbles Haute Tension 225 000 volts depuis le Parc à 12 Km en Mer et enfouis dans les fonds marins, puis sur terre vers la ligne HT entre Pontchâteau et Cordemais avec le création d'un Poste électrique de raccordement dont le prix ne peut nous être communiquer (Secret...) les 5 000 emplois créés vont-ils être pris en priorité dans le lot de ceux qui vont perdre leur emplois dans le tourisme et la pêche...? Il est fort dommage de vouloir clore ce Débat public avant l'arrivée des Aoutiens qui ont le droit de donner leur Avis sur cette destruction des fonds marins, de la pêche et du tourisme... j'ai demandé que sur le Banc de Guérande soit mis en place des Ballons captifs afin de montrer l'impact à horizon comme cela se fait pour les Parcs Terrestres...REFUS
#2 - Le 23 avril 2013 à 22h48 par DORE Alain, Pornichet
Encore un article non signé où l'auteur critique notre travail, sans rien y connaître, et surtout sans même prendre la peine de me contacter. Une éolienne de 175m à 1km serait vue sous un angle de 9°43' d'arc: 19 fois la hauteur du soleil ou de la lune sur l'horizon!!! Monsieur le rédacteur, tournez votre crayon avant d'écrire de telles inepties! Et de citer M. JP Pagot qui se retranche derrière son prestataire Géophom, dont "l'expertise en photomontage éolien terrestre et offshore est reconnue par de nombreux acteurs de la filière éolienne" (voir le document sur la Méthodologie sur le site de la CPDP "www.debatpublic-eolienmer-saint-nazaire.org") Vous avez dit expert indépendant ? Il n'empêche qu'on ne voit sur aucune photomontage le phare de La Banche ou celui du Four: pourquoi ? alors qu'ils sont visibles à l'oeil nu!
Que les lecteurs qui recherchent la réalité se reportent aux présentations téléchargeables sur le site de la CPDP St Nazaire, et visite aussi notre site "www.prosimar.org/DLM1.htm".
Rendez-vous en juillet à la réunion CPDP de La Baule sur les paysages de ce projet...
#3 - Le 24 avril 2013 à 10h48 par £gyptien, Le Pouliguen
"le lot de ceux qui vont perdre leur emplois dans le tourisme et la pêche...?"

Et pourquoi cela ferait perdre des emplois dans l'activité touristique ?? Il faut arrêter avec cette idée de la pollution visuelle. Est-ce que les éoliennes vont empêcher les gens de se baigner ? De visiter la presqu'île ? Non !
Sinon autant interdire le passage de supertankers au large, bah oui ça pollue le paysage dis donc ! Certaines maisons secondaires (construites sur la côte) de ces touristes dégradent bien plus le paysage. Détruisons les alors !

Après pour ce qui est de l'impact écologique, je ne sais pas, je ne connais pas assez le dossier, même s'il semblerait que ce ne soit pas forcément génial… Une autre solution à trouver peut-être.
#4 - Le 24 avril 2013 à 17h59 par DE MAUVES
Vous savez bien que le petit peuple inculte et idiot que nous sommes n'avons pas notre mot à dire. Ces messieurs savent tout, étudient tout et pourtant à la fin on constate bien souvent un fiasco technique et un bilan financier catastrophique que ces messieurs bien entendu n'assument pas de leur poche.Mais cela, chut... faut pas leur dire ça les fachent ....
#5 - Le 07 mai 2013 à 12h16 par LAMOUREUX, Paris
EOLIEN INDUSTRIEL = SOLUTION ???
la fin d'un mythe
http://www.epaw.org/documents.php?lang=fr&article=d2&

un quizz très intéressant sur le site de l'epaw
consultez aussi les documents dans le menu de droite (santé...)
#6 - Le 23 septembre 2013 à 10h14 par Mérouze, Le Croisic
Ne résidant pas au quotidien au Croisic on aurait aimé, en tant que croisicais résidant-concerné en secondaire, pouvoir participer et assister aux débats via au moins une réunion en août.
Pas sympa.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter