Le Croisic Infos

Le Croisic accueille Joshua le bateau de Bernard Moitessier

Les associations "Les Amis du Kurun" et le Club de Croisière Croisicais en partenariat avec les responsables du port et de l'office de tourisme recevront jeudi prochain Joshua.

Bernard Moitessier a fait le tour du monde en 1969. Le bateau restera au Croisic les 25,26 et 27 août.

« Cet accueil s'inscrit dans une démarche de renforcement de l'image maritime du port en développant l'accueil des bateaux historiques. » soulignent les associations.

Bernard Moitessier

Bernard Moitessier naît à Hanoï (Indochine) mais il passe son enfance à Saïgon. Il est le fils de Robert Moitessier, diplômé d'HEC, et de Marthe Gerber, artiste, ancienne élève des Beaux-Arts.

Bernard Moitessier navigue durant son enfance avec les pêcheurs du golfe du Siam. A 27 ans, il part en solitaire à bord d'une jonque, Marie-Thérèse, dans des conditions de précarité propres à effrayer les plus téméraires, avec à bord un simple compas et un sextant. Il affronte durant 85 jours la mousson, avant de faire naufrage aux îles Chagos. Il sauve sa vie, mais son bateau - toute sa fortune - sombre. Accueilli à l'île Maurice, il met 3 ans à reconstruire un bateau et reprend la mer avec Marie-Thérèse II, en direction de l'Afrique du Sud et des Antilles. 

Passé la quarantaine ce sera la "Longue Route", stupéfiante navigation de six mois sans escale en solitaire, dont il sortira différent pour toujours. Alors largement en tête de cette course étrange, la plus incroyable épopée de toutes les aventures maritimes en solitaire, qui n'a épargné ni les bateaux, ni la santé physique et morale des concurrents, non seulement il renonce à la formalité du franchissement de la ligne d'arrivée, mais il décide de modifier son cap et de poursuivre. Son contrat avec la liberté, son pacte avec Joshua (baptisé ainsi en hommage à Slocum) et sa quête intérieure sont d'une autre importance à ses yeux.

Après la "Longue Route", Moitessier passe une dizaine d'années dans le Pacifique entre Tahiti et les Tuamotu, se partageant entre les amis, les enfants et une vie tropicale rustique aux allures rurales. Durant les 16 années qui suivront, il s'efforce de transmettre (en Polynésie, en Amérique et en Europe) ce que la vie lui a enseigné d'essentiel : participer à l'évolution du monde par la transformation de nos rêves en actes créateurs.

20/08/2017 | 0 commentaire
Article précédent : « Le Club de Croisière Croisicais fait le point de ses activités et projets »
Article suivant : « Le Croisic : Belle fréquentation au marché Pirates et Corsaires »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter