Le Croisic Infos

Le Croisic DECOS réclame un parking en entrée de ville

L'association réclame plus d'implication des élus du Croisic pour tenter de réduire les gaz à effet de serre et mettre en place des déplacements doux.

En application du Grenelle de l'Environnement, la communauté de communes – Cap atlantique – a dû élaborer un plan climat énergie territorial et s'est engagée à réduire très sensiblement les émissions de gaz à effet de serre sur tout son territoire. Ce plan a été validé par DECOS et l’association regrette un décalage entre la volonté de Cap atlantique et la volonté des communes. Pour Decos la circulation en Presqu'île « nous préoccupe depuis 5-6 ans, on nous prête des positions outrancières que nous n’avons pas ». Mais pour l’association forte de 250 adhérents il est grand temps de diminuer le flux de circulation automobile et il n’est pas question de désengorger certains secteurs pour en congestionner d’autres.

L’association souhaite sensibiliser les résidents et les élus du Croisic. DECOS demande en priorité et avant toute autre démarche :
la réalisation d'un grand parking en entrée de ville, afin d'alléger le flux de circulation entrant dans la commune - ceci conformément au PLU - À partir de ce parking, en saison et aux moments de forte affluence, seraient organisées des rotations de bus navettes électriques (comme cela se pratique en été dans beaucoup de communes touristiques, même très proches de chez nous) pour les visiteurs qui seraient aussi, bien entendu, incités à utiliser vélos (privés ou de location) et voies pédestres (itinéraire à améliorer le long de la voie ferrée).
Une fois ce parking réalisé, et seulement à cette condition il sera possible de mettre un certain nombre de voies en sens unique, afin de réserver l'autre moitié de la chaussée à la circulation des cycles et personnes à mobilité réduite.

Decos cite en exemple Le Pouliguen « a été dans les premières à valoriser sa côte sauvage avec une piste indépendante de la circulation automobile ; Batz-sur-mer est traversée par la piste Vélocéan et a d'autres projets en cours ou en attente. »

Pour DECOS on doit pouvoir aller chez soi en voiture, mais l’objectif est de réduire les gaz à effet de serre et de rendre le canton plus attractif. Decos a eu beaucoup de remarques de parisiens ou nantais maintenant habitués au vélo, qui s'étonnent que rien ne soit fait dans ce sens.

« À l'évidence, les intentions existent bien au niveau des diverses instances territoriales. Il faut maintenant passer à l'acte sur le terrain et là, nous avons quelquefois l'impression que nous en sommes loin » souligne DECOS qui précise qu’avec de la volonté et du dialogue « on peut aplanir les obstacles ».

Quelques chiffres d'un comptage réalisé par DECOS :
Entrées au Croisic entre 8 h 00 et 19 h 00  6050 vehicules et 1150 vélos sur l'avenue A. Briand
Côte sauvage entre 8 h 00 et 19 h 00  4350 véhicules et 1100 vélos devant Penn Avel

 

30/07/2013 | 5 commentaires
Article suivant : « Erika : fin de procédure pour Le Croisic »

Vos commentaires

#1 - Le 02 août 2013 à 16h54 par Choburat C, Le Croisic
Que ce vieux projet de parking d'entrée de ville ressorte, pourquoi pas ? Je trouve curieux que l'argument mis en avant soit qu'une action au Croisic ait une quelconque répercussion sur les émissions de CO2 à l'échelle planétaire. Je ne sais même pas si l'impact en est chiffrable tant qu'il y aurait de zéro derrière la virgule.
Avant de cautionner ce projet, il serait beaucoup plus sérieux de nous en apprendre beaucoup sur le dossier que vous avez dû monter, plutôt que d'avoir pris l'avis de quelques parisiens ou nantais. D'innombrables questions se posent par exemple. Demande-t-on en compensation la suppression d'autres parkings pour en faire des espaces verts ?. Qui financera cette opération ?. Pour faire plaisir aux « gentils touristes », les impôts locaux des croisicais sont déjà largement sollicités. Que fera-t-on de ce parking en dehors de la période 15 juillet 15 août ? Combien aura-t-il de places ? Quelles seront les règles pour obliger les voitures à utiliser ce parking ? Les navettes seront-elles payantes ? Ou seront-elles stockées entretenues ? Une étude de fréquentation a-t-elle été faite ? Comment seront organisées les locations de vélos ?.
Depuis des décennies, je pratique régulièrement le vélo tout au long de l'année sans aucun problème à quelque période que ce soit. Les gens savent que dans une ville comme la nôtre l'espace est partagé avec responsabilité même sans ces bandes au sol non seulement inutiles comme chacun a pu le constater mais pire; génératrices de confusion.
Ce qui me gêne également dans ce projet ce que l'on demande encore à poursuivre une politique qui dure depuis 20 ans à savoir le bétonnage en règle de Croisic. Et on va encore supprimer une zone de verdure au profit du goudron.
#2 - Le 03 août 2013 à 10h23 par A.DE MAUVES
Je suis pour cette initiative et notamment l'interdiction de circuler en ville et le long de la cote sauvage pour les camping cars ainsi que les bus.
Ayant été à de nombreuses reprises à 2 doigts de me faire chuter de mon vélo par ses engins qui en plus polluent notre bon air marin. Avec des raisonnements comme ceux de Mr ou Mme Choburat on avancera jamais sur la question de diminuer la pollution sur la presqu'ile. Quant à l'avis des parisiens et des Nantais il me semble tout aussi recevable que l'avis des Croisicais.
#3 - Le 07 août 2013 à 10h01 par Choburat C, Le Croisic
M. ou Mme A. de Mauves vous avez mal lu mon commentaire. A aucun moment je n'ai dit que j'étais contre, je l'ai même commencé en disant "pourquoi pas ?. Simplement je pense que:
1) il est préférable de ne se cantonner qu'a ce qui concerne Le Croisic et ce n'est déjà pas mal
2) que pour aussi bonne que soit cette idée elle demande à être étoffée d'un dossier circonstancié englobant tous les aspects du projet car les fausses bonnes idées existent aussi. En gros avant de cautionner le projet on aimerait en savoir un peu plus.
3) je n'ai non plus pas écrit que l'avis des nantais n'était pas respectable (décidément), simplement que l'on pourrait AUSSI parler de l'avis des croisicais et des l'avis des 250 adhérents de l'Association.
Il me parait important, si ce projet se concrétise, qu'une diminution de places de parkings au moins équivalente se fasse en centre ville au profit de verdure par exemple sinon ça n'aurait aucun sens.
Merci en tout cas aux Associations de Défenses de l'Environnement pour leur implication.
#4 - Le 08 août 2013 à 16h12 par Korrigan, Le Croisic
+1
#5 - Le 09 août 2013 à 10h15 par duchamps
Excellentes remarques que posent Choburat C. En d'autres termes, le jeu (nos impôts) en vaut-il la chandelle (1 mois de vélo par an pour les touristes et les résidences secondaires). Decos est muet sur le financement. A moins que cette association composée à 80 % de résidences secondaires ne financent elle-même ce projet. Pour ma part, je préfère que l'on garde le caractère marin et rural du Croisic sans gêner la vie des actifs et de l'économie locale.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter