Le Croisic Infos

Le Croisic : l’association des Amis de la Côte Sauvage interpelle la ville sur la fermeture de la plage du Sable Menu

Pourquoi prolonger la fermeture de la plage du Sable Menu ?

" La fermeture de la plage du Sable Menu est prolongée car la mairie n’a jamais suivi les préconisations du CEREMA faites en 2014 puis en 2017.

L’étude de 2014, demandée par la commune du Croisic, démontrait les risques d’éboulement sur la plage et préconisait des travaux de sécurisation que la mairie n'a que très partiellement suivi. Pire, en Juillet 2017, alors que la saison d'été bat son plein, une deuxième étude étendue à la falaise Est met en évidence des zones à risques toujours non sécurisées en partie haute de la falaise et au pied de celle-ci. La mairie attend le mois de Septembre 2018 pour prendre un arreté de fermeture de la plage sans événement majeur durant la saison, le dernier éboulement grave ayant eu lieu plus tard, en Décembre 2018. Pendant plus de 4 ans, la mairie a accepté de laisser la plage ouverte sans la sécuriser totalement, en mettant délibérément en danger toutes personnes se promenant sur la côte et tous les vacanciers restant sur la plage à l’aplomb de zones dangereuses. L’étude précise l’étendue des zones à sécuriser en pied de falaise. Si les travaux préconisés avaient été fait par la commune dès 2014, nous n’en serions pas là !"

Ou en est ce dossier ?

" Alors que l’association se bat pour que la commune sécurise la côte, la plage et les habitants, la mairie a décidé de fermer entièrement l’accès à la plage en l’obstruant avec des rochers. Si l’érosion de la côte est indéniable, on sait que plus le temps passe plus l’addition sera lourde. En 2014 le montant des travaux pour sécuriser la plage était estimé autour de 30 000 euros. En 2017, à moins de 50 000 euros selon les rapports du CEREMA que la mairie nous a transmis.

Aujourd’hui la mairie préfère encore attendre un hypothétique financement de l’Etat pour financer une nième étude de faisabilité à plus de 92 000€. Autant dire que les baigneurs les plongeurs et les plaisanciers habitués de la plage des Sables Menus peuvent attendre encore des années avant de retrouver leur lieu de détente.

Il existe des solutions pour sécuriser la falaise et la mairie les connait depuis 2014. Il est urgent d’agir. Une telle inertie ne peut se cacher plus longtemps derrière un vide juridique.

Sécuriser le lieu maintenant en effectuant les travaux nécessaires nous semble bien plus constructif que de fermer l’accès arbitrairement et de mobiliser les forces de l’ordre pour faire évacuer une plage. La prochaine étape sera-t-elle de grillager toute la côte et de laisser s’écrouler la côte sauvage ?

Des baigneurs continuent de fréquenter la plage malgré l’interdiction. "

Qu’allez-vous faire ?

" Face à l’absurde, l’interdiction a ses limites. L’étude, et le simple bon sens montrent que seule une petite partie de la plage est dangereuse, le reste, disons 80%, étant sain et sans risque. De nombreuses communes voisines ont géré le problème de façon intelligente et responsable, comme par exemple la plage de la mine d’or à PENESTIN. L’Association ACSC44490 a proposé à la mairie le 12 Juin dernier un aménagement du même type balisant sur la plage même des zones dangereuses interdites en pied de falaise, avec un affichage explicatif renforcé, et laissant donc l’accès libre à la partie saine de la plage.

Personne ne souhaite mettre sa vie ou celle de ses enfants en danger. Nous demandons à la mairie de garantir la sécurité des personnes en balisant sur la plage les zones de danger avérées, et d’entretenir la côte sauvage qui fait partie de son patrimoine naturel, et pas uniquement le centre-ville et son patrimoine bâti..

Nous espérons des réponses de la mairie lors de la réunion de quartier du 11 Juillet 2019 sur le parking du sable menu."

21/06/2019 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 24 juin 2019 à 13h38 par Claude Decker, Le Croisic
Avant de publier un article entendre les divers parties me semble un minimum pour une information objective et non partiale .

Rédaction : Chaque fois que l'on demande un avis à la ville ils ne nous répondent pas. Donc c'est leur problème pas le notre. Ainsi on a décidé de s'en passer. Cette remarque a été faite à un adjoint voilà un an qui s'étonnait que l'on ne fasse pas la promo de certaines manifestations.
#2 - Le 24 juin 2019 à 22h13 par Nicolas L.B.
Dommage de voir cette plage fermée pour une durée indéterminée, pour moi la plus belle plage du Croisic.

Bizarrement, d'après l'article, débloquer une somme à 5 chiffres, cela semblerait plus compliquée que pour débloquer des millions pour des salles toutes neuves (Salle Jeanne d'Arc et médiathèque).
Le monde à l'envers !!!

Et tant que l'on y ait Monsieur Decker, restons dans l'environnement et parlons par exemple du golf du Croisic qui a récemment été aspergé par des produits pas très naturels, sur cet sujet pourtant important, on ne vous entend pas ou peu.

Vous pourriez pourquoi pas proposer de décréter l'interdiction des produits phytosanitaires sur la commune du Croisic.

Par ailleurs, quand il s'agissait d'interdire les camping-cars (pardon, les véhicules h+5m et l+2.2m) à certains endroits de la commune sous prétexte que quelques-uns sur des milliers déversaient leur eaux usées au mauvais endroits, à ce moment là, vous n'avez pas tardé à trouver des solutions rapides, ridicules, un peu radicales et à la limite de la discrimination de véhicules !!!

N'y aurait-il pas 2 poids, 2 mesures ?

Et tant que l'on y ait à parler d'environnement, vous étiez moins regardant quand il s'agissait d'autoriser l'assassinat de l'arbre remarquable centenaire en 2017!!!

Et la dernière en date, vous donner des graines pour fleurir les rues de la commune, excellente idée, sauf que quelques semaines plus tard, au moment de la floraison, la machine de nettoyage municipal passe dans certaines rues et détruit ces plantes en floraison.
Bravo l'environnement !!!

Cette destruction est ce que j'appelle jeter de l'argent par les fenêtres d'autant plus que, ces graines, c'est la commune qui les a payer donc les citoyens.

Donc en matière de leçons de morale, Monsieur, il y a matière quelques fois à rester discret, n'est-ce pas ?

Vivement 2020 !!!
#3 - Le 28 juin 2019 à 15h13 par Pimprenelle
"Vivement 2020 !!!". Cher Nicolas L.B., si le maire actuel est réélu, allez-vous manger votre chapeau ?
#4 - Le 12 juillet 2019 à 22h25 par Jacques BOURGLAN, Le Croisic
Nicolas L.B,difficile de s'y retrouver dans ton post;Mais les éléments de rancoeur envers la majorité actuelle montre combien tu es persévérant dans tes combats !!
-Camping-car:ça passe mal pour le stationnement (pas grave ce n'est pas le tien !)
-Dommage pour le jardinier en herbe que tu es ,des employés de mairie travaillent chaque jour pour nettoyer les bas cotés...zut alors !!
-Salle Jeanne d'Arc/Médiatheque:qui payent quoi et combien ?On se renseigne avant de crier au loup......
De même ,une plus grande connaissance du dossier de la plage des sables menus serait la bien venue avant toutes critiques (PS:% payé par la ville)
2020 approche :quels seront les listes présentes pour ce scrutin municipal ?
Peu de candidats seront volontaires en France pour supporter pendant six ans les foudres de citoyens désirant beaucoup et critiquant en permanence les projets de chaque majorité.
Profites en bien car avec Macron bien des choses vont changer dans les prochains mois .
Salut

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter