Le Croisic Infos

Le Croisic la mouette rieuse est de retour

Après un long silence la mouette rieuse a repris sa plume.

Le blé d’or de Penn Avel !

Lettre de mon moulin

« Ma chère petite sœur Sarah,
Passant par hasard au-dessus du parc de Penn Avel, je viens de découvrir que des ailes ont été montées sur l’unique moulin, celui de la Providence, qui a survécu à cet endroit.
M’interrogeant sur la difficulté qu’auraient ces ailes à tourner, compte tenu des arbres emprisonnant le moulin, arbres qui ne peuvent être supprimés, on me fit savoir qu’il serait équipé d’un moteur électrique… Le monde est ainsi fait que l’on ne sait pas bien remonter le temps et Maître Cornille serait effaré par une telle nouvelle : oui, un moulin électrique au Croisic !
Au fond, en y mettant un peu de puissance, on pourrait transformer ce souvenir du temps passé en ventilateur pour les journées de fortes chaleurs !
En consultant notre cousin Jonathan le goéland, éminent spécialiste des ailes marines, j’ai recueilli quelques idées que je te livre ici :
Il est difficilement admissible pour les contribuables croisicais que l’on prélève à leur charge de l’électricité sur le réseau. Simple question de saine gestion des finances communales, et pour éviter cela, le cousin Jonathan m’a indiqué trois solutions miracle :
- La première consisterait à équiper les ailes du moulin de panneaux photovoltaïques de troisième génération. L’électricité produite serait suffisante pour faire tourner les ailes, par tous temps, et moudre au moins 1 kg de farine par jour.
- La deuxième solution serait de construire à côté du moulin, une turbine éolienne de 40 m de haut, allant chercher le vent bien au-dessus de la cime des arbres. La production pourrait alors atteindre 5 kg de farine par jour !
- Une troisième solution, la moins coûteuse pour la collectivité, serait de placer à côté du moulin un « tronc de la Providence ». En y mettant 1 €, les ailes feraient 1 tour (10 tours pour 5 €) et le moulin pourrait ainsi payer ses propres factures d’électricité, et moudre à la demande !
Après le moulinthon organisé récemment avec succès par une association croisicaise pour financer la restauration du moulin, nous aurions le plaisir, par la mise en œuvre de l’une de ces trois solutions de le voir fonctionner sans frais supplémentaires ! Et pourquoi pas un moulin « trois en un » !
 La farine obtenue serait labellisée «produite au Croisic », ferait l’objet d’une vente annuelle, aux enchères, et l’argent ainsi récolté serait distribué aux associations caritatives locales.
À bientôt, ma chère sœur, à tire-d’aile… »

Auteur : la Mouette rieuse | 26/06/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « La pêche de loisir est interdite dans le traict »
Article suivant : « Vigilance tempête : attention sur la côte »

Vos commentaires

#1 - Le 30 juin 2014 à 12h20 par G. Pastoutvu, Le Croisic
Amusant et que de bonnes idées.
Il est vrai qu'à 250000 EUROS la richesse de la commune du Croisic peut se permettre une telle gaminerie.
Ce n'est pas le moulin de la providence mais celui des gogos croisicais.

AMUSANT ???? Que nenni.
AFFLIGEANT ???? juste appréciation.

Strictement parlant, ce moulin n'a aucun style ni charme, il est stupide.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter