Le Croisic Infos

Le FC Côte Sauvage entretient l’espoir d’un joli mois de mai

La phase « aller » des championnats de district vient de s’achever sur une meilleure note pour le FC Côte Sauvage. Depuis notre dernier point sur le club, l’équipe fanion a inscrit trois victoires au compteur. Pas de quoi décoller au classement, mais suffisant pour se redonner un peu de moral et rester dans la course au maintien.

Si le football est aussi populaire et passionnant, c’est sans doute parce qu’il permet toutes les interprétations. Ainsi, selon que l’on soit pessimiste ou optimiste, joueur ou supporter, dirigeant ou journaliste, chacun fera sa propre lecture du bilan du FC Cote Sauvage à la mi-saison.
La froide analyse des chiffres n’est pas très convaincante : avec trois victoires et 20 points (-17 pour 11 buts marqués et 28 encaissés), l’équipe A est avant-dernière de son groupe (quatre relégations sont attendues). Avec 21 points, le bilan de la réserve est mitigé et l’équipe s’accroche au wagon dans le ventre mou du championnat. Il lui faudra néanmoins retrouver son dynamisme du début de saison. Enfin, l’équipe C est antépénultième et devra puiser dans ses ressources pour éviter de descendre.
Des chiffres peu encourageants qui traduisent bien les difficultés qu’a connues ce nouveau club pour ses premiers pas sur les pelouses du district. « On savait bien que ça n’aurait pas été facile, mais que ce soit pour Le Croisic ou Batz-sur-Mer, les difficultés ne datent pas de cette saison. Il faut se reconstruire, accepter de travailler à l’entraînement et avoir l’esprit d’équipe. Les critiques ont été faciles », commente le coach, Jean-Marie Decorte. Mais l’entraîneur ne se résigne pas et la tendance semble lentement s’inverser, en témoigne la victoire arrachée face à Crossac (2-1) dimanche dernier.
De plus, les équipes A et B ont un match en retard. Avec un point de plus, le FC Côte Sauvage rejoint un peloton de 6-7 équipes qui luttent pour éviter les quatre dernières places. Si la victoire sourit lors de ce match reporté contre le CS Montoir (battu dernièrement par Guérande), alors le club aura effacé son lourd handicap d’un début de saison catastrophique. Comme quoi. En attendant, les hommes du président Charbonneau iront défier le leader nazairien, dimanche.
Jean-Marie Decorte prévient : « Je ne lâcherai rien ! C’est vrai, il faut bien reconnaître que durant cette première partie de championnat, on a souffert d’un manque de réussite devant les buts. Il faut donc continuer à travailler avec sérieux. J’ai confiance, je pense que les joueurs ont pris conscience que ce sont eux qui jouent sur le terrain et qu’il faut du sérieux et de l’envie pour avoir des résultats ».
C’est bien connu : au printemps, l’herbe est plus verte. Le FC Côte Sauvage aimerait bien reverdir lui aussi.

Auteur : YD | 28/01/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Pas de « choc psychologique » pour le FC Côte Sauvage ! »
Article suivant : « FCCS : Thierry Ganthier répond »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2011 à 01h21 par thibault, Pornichet
se reconstruire laisser moi rire je suis venu jouer avec mon frère (Sébastien) avec le plus grand plaisir au Croisic mais ont nous a directement mis de coter alors que je pense nous avions le niveau de jouer en A alors ne parler pas de reconstruction sachant que lorsque de nouveaux joueurs viennent vous leurs barrer directement la route et je vais etre gentil en vous laissant un pti conseil ;) prenez jordan de magalhaes en A avec ptichat thomas leberche et antoine cairic et déja vous aurez de meilleur resultats

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter