Le Croisic Infos

Le Hublot au rendez-vous de la 3D et du cinéma du 3e millénaire

S’il n’est pas « dynamique » comme au Futuroscope, le cinéma associatif « Le Hublot » n’a rien à envier aux multiplexes modernes quant à sa réactivité aux évolutions technologiques du 7e art. Avec l’installation, cette semaine, du numérique 3D, une programmation de sorties nationales avec les plus gros événements, une salle confortable au niveau sonore et visuelle, et des tarifs accessibles pour toute la famille, le Hublot va ravir tous les cinéphiles Croisicais.

C’est clair, pour ne pas voir le public du cinéma s’en aller vers d’autres salles, l’adaptation aux nouvelles technologies est indispensable. C’est ce qu’a fait le Hublot avec le numérique 3D. « On y réfléchissait depuis un moment, mais c’est avec la sortie d’Avatar que nous avons mûrit la décision. C’était un gros succès mais un échec pour les salles qui n’étaient pas équipées en 3D », explique Mickaël Gauthier.
C’est lourd investissement pour le Hublot, mais les finances et un nombreux public, ont permis de faire ce pari sur l’avenir. « C’est un coût de 100 000 euros avec la machine, l’installation, la librairie électronique, les PC et la maintenance », ajoute le responsable. Aussi, le cinéma a fait l’acquisition de 300 paires de lunettes.
Fidèle à sa politique d’accessibilité à la culture pour tous, les tarifs qui seront pratiqués au Hublot sont très intéressants. Avec un ticket plein tarif à 5,70 euros et la location des lunettes à 1,30 euros, le spectateur pourra suivre en sortie nationale, « Alice au pays des merveilles », le dernier Tim burton (dès le 24 mars), « Dragons » (par les créateurs de Shrek et Madagascar), « Le choc des titans », « shrek 4 », « Toy Story 3 », pour 7 euros, soit 3 euros de moins que dans un multiplexe.
Au-delà de l’aspect « relief », le Hublot pourra diffuser une grande majorité de ses films en qualité numérique. L’acquisition des droits de diffusions sera également plus facile.
Pour les bénévoles du Hublot, c’est une nouvelle ère qui commence et il va falloir s’adapter. « Les salariés vont être formés pour l’utilisation de la machine. Il faudra ensuite former les 17 projectionnistes bénévoles. C’est un gros changement, la transition n’est pas évidente », indique Mickaël Gauthier.
Sur l’aspect technique, le projecteur numérique est un « Christie CP 22-10 », installé par la société Ciné Service de La Chapelle-sur-Erdre, avec les techniciens Olivier Bouchaud et Bruno Chatelier.  Mise à part un réaménagement de la pièce de projection, la salle de cinéma n’a subi aucun changement, cette dernière étant déjà performante.
Le Hublot donne rendez-vous aux spectateurs pour sa première en 3D, le mercredi 24 mars, pour « Alice au pays des merveilles », un véritable événement.

Auteur : Yoann Daniel | 19/03/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Jouez et gagnez des places de cinéma avec Le Hublot »
Article suivant : « « Drôles de parents », un événement théâtral le samedi 3 avril »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter