Le Croisic Infos

Le lundi soir, Place Dinan, on dresse les constats !

Effet secondaire indésirable de la manifestation « Un soir sur les quais », la Place Dinan et ses alentours se transforment en un véritable champ de bataille pour automobilistes en quête de parking, tous les lundis soirs. Tous les coups sont permis, et forcément, les accrochages se multiplient.

Nul besoin ici d’incriminer la manifestation estivale, indirectement victime de son succès. Non, c’est bel et bien le comportement des automobilistes qu’il faut mettre en cause. Coincés dans une situation de circulation délicate, ces derniers ont tendance à oublier toutes les règles de conduite, de prudence et de savoir-vivre. C’est l’anarchie : parking en double file sur la rue, parking pris en sens inverse, stationnements sauvages, manœuvres à l’emporte-pièce, avec en prime concert de klaxons et engueulades. Un « petit Paris » à l’heure de pointe, créé à toute vitesse. Un spectacle surprenant sous le regard de passants ébahis, obligés de slalomer entre les véhicules. Ajoutons au tableau les vélos, les personnes à mobilité réduite, et les commerçants et artisans toujours au travail, la superette et le cinéma.
Avec la fermeture des quais, la Place Dinan devient un véritable goulot d’étranglement avec deux flux de véhicules : ceux qui arrivent de la gare et ceux qui débouchent par la rue de Kervenel. Tout ce beau monde se retrouve sur le rond-point, car les parkings sont pleins depuis déjà longtemps.
Conséquence : les accrochages se multiplient et les constats sont de sortie. Ce dernier lundi, pas moins de deux incidents en une heure à peine. Et dans ce « chantier », il faut bien de la patience et de la diplomatie pour remplir les papiers d’assurances et définir les responsabilités, tout le monde étant plus ou moins en tort. Aussi, un couple de parisien, en 207 à la tôle froissée, s’est fait rentrer dedans par deux jeunes Rennais contraints de franchir le stop de la rue en sens unique pour avoir une visibilité correcte en raison d’une voiture garée en double file. Le temps de trouver à stationner, la voiture gênante était partie, au grand dam des gendarmes, un peu impuissants en de telles circonstances.
Certes, le phénomène ne dure que quelques heures, les lundis pendant l’été. Néanmoins, la municipalité est alertée, et certains riverains et commerçants souhaitent la présence de la police municipale pour réguler la circulation et le stationnement. L’été prochain, le parking paysager en entrée de ville devrait être aménagé, ce qui devrait désengorger un peu le cœur de ville. La meilleure des solutions ? Le civisme, tout simplement.
 

Auteur : YD | 09/08/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « Commission Patrimoine : « Plusieurs pistes seront à l’étude » »
Article suivant : « L’avant-projet de maison médicale présenté aux élus »

Vos commentaires

#1 - Le 17 août 2011 à 17h26 par Paulo, Le Croisic
Merci pour cet article passionnant. On apprend un tas de choses, vraiment. Bravo à vous pour ce travail d'investigation. J'ai vu un chat écrasé sur la route des marais salants, il est temps d'aller enquêter et de nous faire un bel article.
#2 - Le 06 septembre 2011 à 12h20 par pseudo, Quimper
Quel commentaire désobligeant ! il me semble pourtant que c'est le travail des journalistes de proximité de relater aussi les points noirs de votre jolie cité de caractère. Je ne trouve pas moins intéressant de lire cet article que celui de la fête de la mer ou celui du festival de Marée montante. Et cela nous empêchera au moins d'aller nous enquiller dans ce coin le lundi. Quant au chat écrasé il y en a qui aime lire ce genre d'histoire. Si vous n'aimez pas les infos locales contentez vous de lire Le Monde ou L'Equipe ou un Géo magazine et gardez vos réflexions désobligeantes pour vous.
#3 - Le 08 septembre 2011 à 17h59 par chineur.du.croisic, Le Croisic
Complètement d'accord avec Mr Pseudo...
#4 - Le 09 septembre 2011 à 00h27 par Seb
Pareil que pseudo et chineur du croisic. Premier commentaire à côté d'la plaque.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter