Le Croisic Infos

Le moulin de la Providence se refait une beauté

Après 15 ans de travail, l’association Les Amis du Croisic permet au Moulin de la Providence de jouir d’une nouvelle toiture. Une convention avec la ville du Croisic, passée le 12 janvier 2010, a autorisé l’association à démarrer les travaux de rénovation le 6 juin dernier.
Montage charpente
Montage charpente

Sur les dix moulins qui ont pu exister au Croisic, seuls deux sont encore visibles aujourd’hui dont le Moulin de la Providence. Si certains historiens de l’éolienne avancent que les moulins à vent existeraient depuis plus de 3 000 ans, celui de la Providence constitue un véritable patrimoine historique pour la commune du Croisic. Situé sur un point haut de la commune ouvert aux vents, le moulin est aujourd’hui entouré de chênes de plusieurs siècles dans le parc de Penn Avel, créé de toutes pièces à la fin du XIXe siècle.
Pendant 15 ans, les priorités des municipalités successives n’étaient pas dans la restauration du bâtiment, raison pour laquelle aujourd’hui l’association se félicite du démarrage des travaux de la première tranche. Le projet consiste à réhabiliter le moulin en le restaurant entièrement à l’identique et en le mettant en valeur par un aménagement paysager mesuré de la clairière dans laquelle il se trouve. Cette rénovation a permis à l’association d’avoir le soutien de la Fondation du Patrimoine qui a financé les travaux de la première tranche à hauteur de 10 000 €. Elle a également donné la possibilité d’ouvrir une souscription publique apportant 16 000 € à l’association. Les subventions publiques atteignent un budget de 37 000 € répartis :
-    Ville du Croisic : 15 000 €
-    Conseil Général : 12 000 €
-    Région : 10 000 €
L’association des Amis du Croisic de son côté a réuni 72 000 € pour financer cette première phase de travaux. Parallèlement, la Banque Populaire du Croisic a présenté le dossier pour Les trophées de la Fondation d'Entreprise Banque Populaire Atlantique ; par cet intermédiaire, l’association des Amis du Croisic a reçu le trophée de la Culture et du Patrimoine et bénéficié de 2000 € supplémentaires.
À ce jour, les travaux de maçonnerie, pris en charge par la société croisicaise Lamballe, sont presque terminés. Le charpentier amoulageur est l'entreprise Croix de La Cornouaille. Cette petite entreprise du Maine et Loire existe depuis 1850 et vient de terminer intégralement la charpente refaite à neuve et à l’identique. Le 28 novembre prochain, une équipe de couvreurs spécialisés posera, sur la charpente, la couverture en bardeaux de châtaignier.

Arbre et rouet
Arbre et rouet

Dans la continuité du projet de réhabilitation, les entreprises Lamballe et Croix travailleront de concert pour reconstruire dans la tour les planchers capables de supporter les 2 grandes meules de 1,80 m de diamètre, pesant chacune 1 800 kg. Croix les a récupérées en région lyonnaise et offertes gracieusement aux Amis du Croisic.
Néanmoins, reste une épine à ce projet ambitieux. Si la qualité du projet de restauration réside autant dans le soin apporté à sa conception qu’à sa réalisation, il faut cependant une assise financière pour aboutir. Aujourd’hui, l’association n’a pas les moyens d’assurer la maîtrise d’œuvre des travaux de la seconde tranche qui concerne :
-    Les ailes du moulin
-    Les voilures
-    L’électrification
-    Les menuiseries intérieures

La Ville du Croisic et le Conseil Général ont déjà promis qu’ils pourraient subventionner le projet à hauteur de 27 000 €. L’association doit donc aujourd’hui trouver près de 115 000 € pour que le Moulin de la Providence renaisse et serve enfin à la valorisation du patrimoine touristique croisicais. Ce moulin pourrait à l’échelle intercommunale s’intégrer dans un circuit proposant aux visiteurs la découverte de différents types de moulins. Un témoignage direct de l’évolution technique et architecturale du patrimoine de la Presqu’île guérandaise.

Comme le souligne Christian Biaille « Un moulin comme ça, en activité c’est un vrai spectacle. En plus nous sommes dans une actualité moderne, on parle beaucoup d’éoliennes mais le Moulin de la Providence est un ancêtre de l’éolienne puisque c’est un moulin à vent ».

Reconnue par la Fondation du Patrimoine, l’association a ouvert une souscription publique. Il est possible de faire un don déductible d’impôt. Pour toute information, rendez-vous sur :
http://www.fondation-patrimoine.org/fr/pays-de-la-loire-18/tous-les-projets-851/detail-moulin-de-la-providence-au-croisic-3033
 

Chemin de roulement
Chemin de roulement
Auteur : SD | 24/11/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « La deuxième Marche du Goémonier entretient la tradition, le dimanche 21 »
Article suivant : « L'association Défense de l'Environnement de la Côte sauvage cherche « des solutions mesurées et progressistes » »

Vos commentaires

#1 - Le 25 novembre 2011 à 14h07 par antiraleur
Excellent projet. Ou pour une ce n'est pas le moulin de la discorde entre ville et association. Pourvu que cela dure. Cela nous repose.
#2 - Le 27 novembre 2011 à 21h04 par Pierre-Jean PAIN, Batz
Tres beau projet, félicitations.
Pour la deuxième tranche , il existe la possibilité de confier certains travaux à des lycées sous couvert de conventions. Avec un suivi judicieux de la part d' entreprises, c'est tout à fait faisable et surtout cela se fait. Les lycées sont toujours à la recherche de projets concrets pour les formations d'élèves, voir d'étudiants (TS); le coût est moindre et la formation est assurée. De plus, les travaux qui restent ne sont pas des plus plus compliqués. C'est aussi, valorisant pour les élèves.
Voilà une idée.
#3 - Le 27 novembre 2011 à 21h48 par petitmoi, Le Croisic
A antiraleur
Désolé mais moi j'aimerais savoir combien de centaines d'arbres devront être abattus pour permettre à ce moulin de tourner. Son environnement est théoriquement très peu propice au fonctionnement en vrai. Je suppose que l'association a pris l'avis de spécialistes des moulins? C'est bien une drôle d'idée de faire tourner un moulin en pleine forêt, les meuniers d'autrefois n'y avaient pas pensé. Bizarre non? Ce moulin n'a été implanté là autrefois que pour le décorum non? ou me trompe-je?
#4 - Le 21 mars 2012 à 16h44 par ROBERT , Les Echelles En Savoie
je suis ravie de voir que ce moulin va revivre car etant petit le tour etait un terrain de jeux, tout comme les ruelles et autre l'estaquade qui etait en face du patronnage la ji ai perdu un doitg en 1945, mais la ville a bien changer surtout les quai ou maintenant ses degeulase grace a la protection des oiseaux pierre

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter