Le Croisic Infos

Le premier jet du Plan Local d’Urbanisme, présenté aux élus du Croisic

Débutée avec la présentation du Plan d’Aménagement et de Développement Durable, la procédure qui mène vers l’adoption du PLU est désormais bien engagée. Lors du conseil municipal qui s’est tenu ce mardi soir, les élus ont pris connaissance du projet. Le PLU vient remplacer le Plan d’Occupation des Sols, avec un zonage parcellaire stricte, il définit les axes de travail pour l’évolution économique, sociale et environnementale de la commune pour les quinze prochaines années.

Comme dans chaque commune, l’adoption du PLU est un enjeu fondamental pour l’avenir des territoires. A l’issue des débats, qui ont duré deux heures, Michèle Quellard est consciente de la responsabilité qui incombe à sa mandature : « C’est normal qu’il y ait des débats et de la contradiction. Le PLU, c’est l’avenir de la commune. Quand il sera adopté, chacun saura vers où on veut aller ». Le PLU, c’est aussi très clairement des choix politiques. Maryannick Rousset, adjointe en charge de cet important dossier, et Michèle Quellard, le maire, ont parfaitement assumé et revendiqué les orientations prises.
Le PADD donnait quelques orientations : faciliter la mixité sociale en favorisant le logement des jeunes, développer les activités touristiques, maintenir le commerce et l’artisanat local. Le PLU fixe des objectifs : poursuivre la mise en valeur et renforcer le centre-ville, aménager et valoriser l’entrée de la ville, accueillir en priorité les jeunes actifs par des programmes de logements, valoriser les espaces naturels, revaloriser la Zone Artisanale. Pour M. Schmidt, en charge de l’étude, et une nouvelle fois présent au conseil municipal pour cette présentation, la philosophie du projet se résume ainsi : « Eviter que Le Croisic ne devienne une ville musée ou une ville de retraités. Le PLU doit apporter des réponses aux générations futures en insistant sur les transports et le logement ».

Se concerter n’est pas accepter

Maryannick Rousset, avant le débat avec les oppositions municipales, a fait le bilan des concertations et remarques formulées lors de cette phase de réalisation du PLU. L’Etat a fixé des règles strictes de façon à ce que chacun, élus, institutionnels, associations et citoyens, puisse s’exprimer, proposer, contester. Mais ce sont bien là les limites de la concertation, même si le projet doit être soumis à enquête publique une fois qu’il sera arrêté par les élus croisicais. Car, mis à part quelques détails, le PLU est un vrai choix politique. Ainsi, en faisant la lecture des remarques, Maryannick Rousset n’avait que deux options concernant les justifications : un auto-satisfecit pour le projet présenté par la majorité, ou signaler des observations n’entrant pas dans l’établissement du PLU.
Aussi, les élus de l’opposition sont un peu logés à la même enseigne, ce qui a soulevé quelques contestations sur la nécessité d’un tel débat, « si on ne tient pas compte de nos remarques et qu’on ne peut pas changer le PLU ».
 Cette question s’est posée dès la première intervention de Françoise Thobie. L’élue s’est interrogée sur une disposition qui interdit aux commerçants de vendre leurs biens immobiliers pour les transformer en habitations, et ce dans un périmètre au cœur de ville, et qui s’arrête en bordure de la Place Dinan. « Cela pénalise les Croisicais qui souhaiteraient vendre ! Et aussi, pourquoi ce périmètre s’arrête-t-il à la Place Dinan et n’est pas prolongé ? Pourquoi n’avoir pas mis de limite dans le temps ?», interpelle l’ancienne adjointe au tourisme. Unies, les oppositions ont demandé une modification immédiate de cette disposition. Premier couac dans la « concertation ». Maryannick Rousset explique : « Il n’y a pas d’erreur, c’est un choix ! Si quelqu’un a des remarques, nous en prenons note aujourd’hui, mais le PLU, c’est un choix politique. Toutefois, le PLU n’est pas un document figé, il peut évoluer dans le temps. Pour information, on ne peut pas limiter ces dispositions dans le temps ». Mais l’adjointe n’hésite pas de rappeler les réticences de la majorité : « Cette observation a été faite pour le PADD, mais elle n’a pas été retenue ». Michèle Quellard ajoute : « Nous n’avons pas assez de commerces, aussi, si nous acceptons que les commerces vendent en habitation… Il faut être raisonnable ». Plus globalement, la réalisation du PLU amène à se poser des questions inédites : « C’est quoi le cœur de ville ? Où il commence, où il s’arrête ? »
L’adjointe à l’urbanisme, au patrimoine et à l’environnement, a montré une grande compétence dans son exposé du projet. Mais Maryannick Rousset et M. Schmidt ont trouvé un sérieux interlocuteur face à eux : Claude Verneau. Le conseiller est arrivé au conseil, se plaignant de n’avoir pas reçu des documents, et avec trois pages de questions très précises sur le zonage. En une heure, il a concentré toutes les questions des oppositions, Eric Mahé laissant la main à celui qui a décortiqué le PLU.  Seul Patrick Hamon est revenu sur le point qui tient particulièrement à cœur au groupe de Gauche. « Vous devriez faire marche arrière sur votre projet de forum et lancer sur ce terrain un programme de logements sociaux, d’autant que vous nous indiquez qu’une des zones prévues pour la réalisation de logements risque de se retrouver en zone inondable », indique-t-il sans trop d’espoir de voir la majorité reculer sur ce point.

30 logements tout de suite

La bonne nouvelle de ce PLU, c’est l’ouverture à projets immédiats pour la construction d’une trentaine de logements en accession et  location, et de quelques logements sociaux, sur le secteur 2. Cette zone, à l’Est de Kervaudu, bordée au Nord par la rue du Moulin Bâtard et au Sud par la rue Henri Dunant, accueillera un nouveau quartier, bâti selon des normes environnementales et des règles contraignantes pour le futur aménageur. Les secteurs 1 et 3 seront proposés à la construction successivement à moyen et long terme.
Mais rien n’est définitif pour ces projets. En effet, la commune reste suspendue à la décision du Préfet et à l’établissement du futur Plan de Préventions des Risques d’Inondations. Michèle Quellard a néanmoins fait part de son optimisme.
Au chapitre environnemental : « La coupure verte reste protégée de l’urbanisation », assure M. Schmidt. Ce dernier précise les orientations particulières d’aménagements : protection des linéaires commerciaux, aménagement du secteur de la gare, protection du périmètre de la Chapelle du Crucifix, projet du Forum. Il indique une nouvelle orientation avec l’aménagement de la Zone Artisanale. Enfin, il résume sur le plan de zonage et le règlement : « Cela s’inscrit dans une continuité assez forte du POS actuel pour la hauteur, les implantations, l’emprise et les espaces verts ».
Ce projet de PLU a été voté avec une voix contre (Claude Verneau) et sept abstentions.

Auteur : YD | 11/05/2011 | 20 commentaires
Article précédent : « Gérard Le Cam attaque et met le feu au conseil municipal »
Article suivant : « Ambiance glaciale pour un conseil municipal expéditif »

Vos commentaires

#1 - Le 12 mai 2011 à 06h50 par Clyde, Le Croisic
En ce 10 mai, 1er étape de moyenne difficultés, dont l'itinéraire passé par le col du P.L.U.
Les formations de l'opposition se sont présentées au départ avec un effectif au complet, à l'inverse de l'equipe réduite gagnante de 2008 qui affichait encore un effectif réduit de l'ordre de 30% d'absence. Cela devient courant commentaient certains spectateurs sur la ligne de départ.
Dés les premiers lacets du col du P.L.U, l'equipe vainqueur de 2008 a fait appel d'une façon répétée à des renforts exterieurs, compte tenu de leurs difficultés à suivre le train imposé par son opposition, notamment par d'ancien membres de l'équipe qui avaient facilité la victoire en 2008.
Le leader de l'équipe de 2008, à garder sa bonne humeur avec sa voisine,visiblement pressée d'en finir avec l'ascension de ce col.
Cela s'explique peut être par des signes de nervosité à l'approche d'étapes plus difficiles comprenant les cols du Budget et du Patrimoine.
L'arrivée prochaine d'un nouveau Sponsor, langoustine, viendra peut être redonner un second souffle à l'équipe, mais celà parait trés compromis.

TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNES OU SITUATIONS EXISTENTES SERAIENT PURE COINCIDENCE.

Plus important, la bonne nouvelle serait l'abandon du FORUM ( 3 milliards d'anciens francs )pour la construction de logements comme demandé par P.HAMON, et la vous auriez pu écrire 30 logements tout de suite.
#2 - Le 12 mai 2011 à 06h52 par Hernandez, Le Croisic
Erreur de taille !

Il y a eu bien 2 votes contre; ceux des anciens de la majorité actuelle madame Thobie et monsieur Verneau.

Omission importante...
#3 - Le 12 mai 2011 à 10h42 par la vaticinatrice, Le Croisic
Erreur 2 voix contre et 7 abstentions.
#4 - Le 12 mai 2011 à 10h44 par François Tesson, Le Croisic
A lire les différents échos sur le conseil municipal consacré au PLU, je constate que nous avons les politiques que nous méritons puisque nous les avons choisis:
- le liste majoritaire n'étudie pas le dossier puisque de toute façon, elle n'a pas le droit de s'exprimer en conseil et elle vote toujours oui
- pour les listes d'opposition, l'abstention sur un tel sujet est surprenant. Vous ne me ferez pas croire que sur un document aussi important et vital pour l'avenir de la commune, il n'y avait ni objection ni d'observation à faire valoir. L'abstention c'est la politique de l'évitement. Je ne connais pas le dossier donc je ne me prononce pas. Courage, fuyons.

Quant à la question de Mme Thobie je pense que le choix d'arrêter le périmètre en bordure de la place Dinan n'est ni anodin ni fortuit. Pourquoi épargner de cette contrainte,la poignée de commerces se situant à l'est, alors que sur le plan de de la commune, distribué par l'office du tourisme, le centre ville comprend la zone située entre la place Dinan et la place de la Banque Populaire. Cherchez la raison de cette anomalie choisie!!
#5 - Le 12 mai 2011 à 11h10 par Hernandez, Le Croisic
ermettez-moi de vous faire part de mes remarques, monsieur Daniel, quant à certains aspects de votre papier. Fidèle sur le vécu mais de présenté de manière « light ».
Selon votre en-tête : les élus ont pris connaissance du projet ; que faut-il comprendre ? Débat ou présentation.

Manifestement ce n'était pas un débat puisque seuls le consultant, l'adjointe à l'urbanisme et monsieur Verneau avaient « connaissance » du PLF, mais pas tous les autres conseillers y compris ceux des deux oppositions étant donné qu'ils ne participèrent pas au débat, et c'est exact que ce fut un « mano-a-mano » entre ce dernier et le consultant.
Vous le signalez mais pas avec le bon ton.
Puisque cela pose le problème de la place du politique et du technicien au sein d'un conseil municipal.
Je m'étais habitué à davantage de pertinence de votre part dans vos articles.
Chez certains « nephros croisicais » il y aura brin de satisfaction
Je vous donne mon sentiment avec liberté de ton.

Par ailleurs, toujours pas de débat puisqu'il fallait approuver rapidement pour lancer rapidement l'enquête d'utilité publique ; alors pourquoi débattre  ?

Le silence des oppositions institutionnelles s’accompagnait du quasi-silence des membres de la majorité municipale, y compris du premier adjoint qui y resta muet sur le PLU. C'était un dossier majeur. Les conseillers municipaux avaient-ils réellement la maîtrise du dossier ?

Que veut dire une abstention des oppositions formelles. C'est un « ni-ni » ambigu. Les conseillers Thobie et Verneau eurent le courage et la pertinence de leurs interventions avec un vote en adéquation avec leurs prises de position.

Une fois le « débat » PLU clos, les « opposants » participèrent très activement sur les demandes de subvention...

Où sont les véritables enjeux pour la cité de caractère ?
#6 - Le 12 mai 2011 à 11h15 par langoustine, Le Croisic
Je rejoins tout à fait l’avis de François Tesson vous avez l’opposition que vous méritez...et avez élue...mdr
Quand je prends les commentaires de Clyde, Arcroazig et autres ils ne savent que relever une erreur de comptage de voix, ou font du commentaire qui n’a rien à voir avec un sujet aussi sérieux que ce PLU. En effet grâce à la politique de Madame Le Maire, le PLU nous montre clairement l’orientation du Croisic pour les prochaines années. "Eviter que Le Croisic ne devienne une ville musée ou une ville de retraités." Une orientation conforme à l’aspiration de beaucoup de Croisicais. Vous êtes sur la bonne voix Madame Le Maire, on est nombreux au Croisic à le penser. Courage face à l’adversité.
#7 - Le 12 mai 2011 à 13h22 par Daniel Yoann, Le Croisic
Merci à nos fidèles lecteurs d'avoir relevé l'oubli d'un vote contre. Cela peut arriver, d'autant que de ma position, Françoise Thobie était bien cachée !
A Hernandez,
Je prends acte de vos remarques. Présentation, débat ? je ne sais pas trop. Ce que je sais en revanche, c'est que ce PLU reviendra sur la table du conseil. Quant au ton de l'article, je l'ai voulu fidèle au conseil municipal, mais je me montre assez critique quant à la procédure. Et puis, vous êtes là pour rebondir et apporter votre point de vue, c'est l'essentiel, tout comme notre nouvelle supportrice de l'équipe municipale dont les interventions, je le constate, sont vraiment très appréciées.
Très cordialement,
#8 - Le 12 mai 2011 à 15h02 par l'exilé, Le Croisic
si un commerçant ne peut vendre son commerce en habitation?qu'est ce qu'il en fait?le poissonier a eu de la chance de trouver un boucher .Mme le maire a bien transformé son local artisanal en logement! Si les clients ne sont plus là comment voulez vous développer le commerce .Reste le commerce saisonnier pas terrible.Pour les vrais Croisicais je vous conseille de rôder ds ttes les rues et vous direz là il y avait un bistrot là une épicerie là une boulangerie,là un garage ,là une mercerie,je ne pense pas qu'un retour en arrière soit possible quoi qu'en dise langoustine .mdr elle est dj'eunse not'e langoustine!!!!!!
#9 - Le 12 mai 2011 à 16h05 par Oursin du Croisic, Le Croisic
Qu'ont fait Mme le Maire, le 1er adjoint et l'adjointe à la "bétonisation" pendant trois ans, pour "Eviter que Le Croisic ne devienne une ville musée et une ville de retraités"?

*accorder aux promoteurs privés des permis de construire pour plus de 100 logements destinés majoritairement aux résidents secondaires (et pendant ce temps là les biens anciens à vendre ne trouvent pas preneurs)
*aucune action pour favoriser l'installation de nouvelles entreprises
*brader la criée et le port de plaisance
*accepter, sans réaction, le départ de 65 lits de soins de l'hôpital pour ne conserver qu'une maison de retraite
*brader le patrimoine
*engager la population à des dettes disproportionnées pour la construction d'un forum à 4 millions d'euros

Et pendant tout ce temps là, les jeunes ont fuit la commune et une classe va être supprimée.

Beau bilan à mi-mandat!!!
#10 - Le 12 mai 2011 à 16h27 par Clyde, Le Croisic
A part, soutenir aveuglément et avec idolatrie Mme le Maire et sa majorité réduite, je ne vois pas dans vos commentaires des idées pour faire avancer les débats.
A part me demander de me mettre en veilleuse, je vous cite et celà n'est pas trés courtois, je vois que vous avez une drôle d'idée de la démocratie.
Cela promet.....
Pour revenir au P.L.U je regrette notamment:

- Qu'un cabinet exterieur réponde a des questions politiques posées notamment par C.VERNEAU, en lieu et place de Mme le Maire et son 1er adjoint étrangement silencieux ce soir là.

- Qu'une politique sur l'esthétique des constructions pouvant être réalisées sur notre territoire ne soit pas clairement définie.
Je ne connais pas votre avis, mais certaines constructions nouvelles s'intégrent mal dans nos paysages.

- Je suis sensible à l'environnement, espaces vert etc...c'est pour celà qu'il faudra suivre avec attention la plantation des 112 arbres ( pas arbustes ou bonsai )prévue en face du cimetiére, et remplacer les 4 ou 5 arbres détériorés en début de rue.

- J'aurais préféré, langoustine, la construction de logements en accession et location pour les jeunes à la place du FORUM, et je ne suis pas le seul.

- J'aurais préféré, langoustine, que la construction d'un local pour la police
municipale ne soit pas si somptueux, au moment où des familles connaissent des difficultés.

Vous pouvez soutenir aveuglément Mme le Maire et sa majorité réduite, mais reconnaissez que tout n'est pas parfait loin de là, et les exemples sont nombreux.
#11 - Le 12 mai 2011 à 17h35 par la vaticinatrice, Le Croisic
Si quelque petit crustacé pense que la politique menée peut amener une petite cité intergénérationnelle, elle ne doit pas avoir d'information.
La construction du Forum excentré n'est possible que par la vente du patrimoine à des promoteurs qui y construiront des logements, dont les prestations ne seront accessibles qu'à une minorité de personnes très aisés. Et pendant ce temps pour éviter que le brut ou la fête dérange les vieux, on installe un forum près du supermarché.
Est cela l’intergénérationnel? les vieux dans des ghettos de luxe et les jeunes en périphérie pour leur logement et leurs loisirs.
De plus prenons notre temps pour construire des logements pour les jeunes qui vont continuer à aller vers le centre de CAP ATLANTIQUE.
A propos, que fait Madame le Maire pour l’Hôpital, sans doute comme pour la criée, doit-on s'attendre à un réveil tardif et douloureux, avec des emplois en moins!
Et puis les classes vont disparaitre dans les écoles.....
............A suivre
#12 - Le 12 mai 2011 à 19h18 par Traict, Le Croisic
Soyez rassuré Clyde.
En attendant les 119 arbres du lotissement du cimetière à venir, promesse de "langoustine". Quel succès !
Mais il y a déjà un panneau d'interdiction de stationner. Autrement dit : circulez, il n'y a rien à voir...Surtout pas des arbres !
#13 - Le 14 mai 2011 à 11h15 par CQFD
oyez,oyez bonnes gens, dormez bien il n'est pas minuit mais la municipalité veille sur votre "bien être"...,la municipalité, enfin les 3 ou 4 personnes qui ont décidé du PLU, est bien déterminée à aller jusqu'au bout,contre vents et marées.
il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle retienne les objections, remarques ou autres manifestations pour amender son projet.
Et comme ils (elles) sont encore 19 à voter d'une seule voix sans pour autant avoir étudié ce dossier et donc sans savoir pourquoi ils votent, ce plan sera donc entériné. Il est regrettable que seules ces 3/4 personnes décident de l'avenir de la commune pour les 15 années à venir. Regrettable également qu'il n'y ait que 2 personnes connaissant ce dossier pour essayer de l'améliorer car l'opposition à l'instar de la majorité des élus de la majorité n'a pas pris connaissance de ce dossier !...Quel est son rôle au sein de ce municipe ?
Clyde, vous êtes sensible à l'environnement,espaces verts et arbres
ce qui n'empêchera pas la construction de logements dans des espaces verts de lotissement et quant aux 112 arbres, vous n'êtes probablement pas prèts de les voir (je ne parle pas de la cinquantaine d'autres qui ont disparu sans aucune réaction des élus aux commandes...mais là ! )
Et pour terminer, j'attends la photo et l'appel "au peuple" de notre chère "langoustine"
#14 - Le 14 mai 2011 à 11h39 par Traict, Le Croisic
Après la nomination de la nouvelle présidente, je ne peux que sourire au texte de l'article : Pour M. Schmidt, en charge de l’étude, et une nouvelle fois présent au conseil municipal ( bientôt sera t-il nommé conseiller ? ) pour cette présentation, la philosophie du projet se résume ainsi : « Eviter que Le Croisic ne devienne une ville musée ou une ville de retraités...des communes environnantes !
#15 - Le 15 mai 2011 à 10h55 par Clara Bertillon, Le Croisic
Week-end, donc un peu de temps pour consulter les infos de la semaine.
Si l'on reprend l'ordre du jour affiché, on peut lire sur le PLU: "délibération ARRETANT le projet du plan local d'urbanisme".
Le journaliste fait une mauvaise interprétation quand il dit: "le 1er jet du PLU présenté aux élus".
Non il ne s'agit pas d'un 1er jet mais d'un ARRET de ce projet. La messe est dite et les élus ne pourront plus faire modifier un mot ni une ligne du document. Seules les remarques des services de l'Etat et du commissaire enquêteur, suite à l'enquête publique, pourront faire évoluer le texte.
De plus, ce PLU est un document pour les 15 années futures et la majorité actuelle n'est pas tenue d'appliquer ce qu'il contient. Toutes les bonnes intentions (papier cadeau) comme le parking d'entrée de ville, les circulations douces etc... ne sont présentes que pour amuser la galerie et faire joli. Comme quoi même la communication a sa place dans un tel document!

Sur l'info concernant la nouvelle présidente de l'office du tourisme, j'en reste sans voix. Mais je comprends Mme le Maire , il lui est impossible de trouver une personne à même d'assurer ce poste dans ce qui reste de conseillers de la liste majoritaire.
#16 - Le 16 mai 2011 à 17h43 par l'exilé, Le Croisic
eh bien Mme Clara Bertillon je pense que nous allons être nombreux aphones en évoquant la présidence de l'OTSI !!!!j'avais pris de bonnes résolutions en écrivant moins et en étudiant plus pour trouver (s'il y a....) du positif ds ce municipe. et concernant l'Otsi ce n'était qu'un encart alors j'attendais.N'y a t il pas de personnes plus à même de diriger cet OTSI.C'est vraiment la "Bérésina"et de plus si cette peronne habite Guérande et n'a pas été élue par les Croisicais .Où va t on.La Duchesse Anne n'aurai jamais osé imposer de telles abbérations à ses sujets . Au XXI ieme siècle on ose .Madame le Maire si vous souhaitez continuer votre municipe OSEZ UNE REUNION PUBLIQUE.et là! droite ds vos bottes expliquez nous votre démocratie croiicaise et votre maniére de gouverner.Et même à Nantes on se moque du Croisic c'est grave!!!!!
#17 - Le 17 mai 2011 à 20h00 par Daniel Yoann, Le Croisic
A Clara,
Juste pour vous dire que je n'ai pas vraiment fait de mauvaise interprétation, une seconde version du PLU, corrigé comme vous l'indiquez parfaitement par les remarques retenues et issues de l'enquête publique sera voté par le conseil municipal, sans doute à l'automne. Lr conseil municipal pourra lors se prononcer contre si le document ne lui convient pas.
Merci toutefois pour votre précision.
Très cordialement,
Yoann Daniel.
#18 - Le 18 mai 2011 à 06h24 par Clyde, Le Croisic
L'éxilé je suis d'accord avec vous pour une réunion publique, mais avec une formule différente que pour le conseil municipal, où les questions diverses doivent être posées 48h à l'avance par les oppositions.
L'ensemble des maires de France ou de la presqu'ile sont tous contents de rencontrer la population au cours d'une réunion publique, surtout lorsque leur bilan est bon.
Pourquoi les Croisicais depuis 3 ans n'ont pas le droit à cette réunion?
A chacun son idée.
#19 - Le 19 mai 2011 à 16h04 par CQFD
Cher Daniel Yoann,
tout d'abord merci pour vos articles qui non seulement nous donnent une interprétation aussi précise que possible des réunions et/ou entretients mais aussi la possibilité d' émettre un avis (anonyme ou pas, l'important c'est de rester correct).Donc continuer à oeuvrer dans ce sens.
Concernant le PLU qui sera, éventuellement, revu et corrigé à l'issue de l'enquête publique, rien ne permet de penser que ces remarques seront prises en compte puisque la majorité a ...la majorité lors des votes, comme je l'ai déjà indiqué et elle fera ce qu'elle a envie de faire.
Pour mémoire,à Batz , à la suite de l'enquête publique pour le maintien ou la fermeture des passages à niveau, le commissaire enquêteur avait préconisé de fermer "tous" les passages à niveau, sauf...celui qui est proche du Croisic! Eh bien d'une seule voix, tous les élus (mais ils sont tous du même bord!!!) ont voté pour la fermeture de celui du Croisic (sur la commune de Batz,bien sûr), qui ne leur sert à rien puisque loin de chez eux sauf à nous les croisicais, et l'ouverture de tous les autres !...Ceci pour rappeler que , quelque soit les demandes ou remarques, les élus ne retiennent que ce qui peut les servir et non pas l'intérêt général.CQFD
#20 - Le 30 mai 2011 à 12h47 par rollando, Le Croisic
pourquoi pas une réunion publique avec madame le maire pour mettre en perspective ce plu et débattre des priorités parmi tous les projets à venir ?
écrire ensemble noir sur blanc un calendrier des travaux à réaliser sans demander à des commissions consultatives ou à de vagues experts de décider pour nous, et de remettre à plus tard ce que nous préconisons aujourd'hui...
comment nous faire entendre par nos propres conseillers municipaux ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter