Le Croisic Infos

Le public s’est bien marré, samedi au Croisic

Même s’il faut souligner quelques petits couacs dans l’organisation, la seconde édition des « Marées du Croisic » est une réussite. Venus de toute la Bretagne, les groupes de chants de marins ont animé les quais et la cité toute la journée. Samedi soir, la Place d’Armes était noire de monde pour le récital final. La collecte pour la SNSM a également bien marché.

C’était surprenant de se promener au Croisic, samedi. Car, d’un bout à l’autre des quais, dans les rues piétonnes, et sur la Place Dinan, on entendait s’élever les chants de marins et les applaudissements. C’est toute l’originalité de cette manifestation, organisée au profit de la SNSM : elle est partout !  De quoi désorienter les touristes qui ne savaient plus où donner de la tête et des oreilles, et provoquer parfois une sympathique pagaille. Dans les bars, les restaurants, sur les terrasses, sur le bateau-scène « Le Sirius », le public s’est déplacé par vagues, sous un magnifique soleil.

Rappelons que les groupes ont offert cette journée aux organisateurs. Une implication totalement bénévole de tous, qui démontre une nouvelle fois leur attachement à la SNSM. Il y avait : Ar Vag, Chœur Marine, Claude Michel, Les Gardons de R’don, Les Gars du Cru, Les Mâles de Mer, Le XV Marin, Les Receneurs, Taillevent, Vent de Galerne, avec les orgues de Barbarie, Cap’tain Malo, Monig, ainsi que la boîte à musique.

Parmi eux, on a remarqué l’ensemble « Les Matous ». Ces sept compères de la région Nantaise (Claude, Henri, Jean, Yves, Gérard, Jean-Noël et Michel), sont ensemble depuis 31 ans, et se sont illustrés avec un répertoire de chansons populaires « mises à notre sauce, avec humour et convivialité ». D’abord parce qu’ils ont de très belles voix, ensuite parce qu’ils font participer les spectateurs, aussi parce qu’ils proposent des chorégraphies et animations à mourir de rire, ils ont fait l’unanimité auprès du public. Entre autres instruments employés, on trouve les traditionnels guitares et accordéon, Bien sûr, mais aussi, plus surprenant, des coquilles Saint-Jacques et des cloches. « Nous sommes là pour la cause des sauveteurs et partager un bon moment avec les Croisicais. Déjà, nous étions venus il y a deux ans. C’est vraiment sympa. Pour nous, ça marche bien quand on est dans la rue », explique l’un de ces matous rigolos. On peut les retrouver sur un livre-disque, « Cha-Cha des thons » aux éditions Didier Jeunesse.

Il y avait foule, le soir, pour le passage sur scène, Place d’Armes. On regrette toutefois que les groupes n’aient eu le temps que pour un rapide passage de deux chansons, entrecoupé de moments d’attente. Un manque de rythme dont il ne faut pas trop tenir rigueur aux organisateurs.

Toute la journée, un stand a été tenu, près de l’ancienne criée, où , actionnant un Bandit-manchot, les gens pouvaient gagner des sorties en bateau. Là encore, les fonds collectés seront reversés à la SNSM

Auteur : Y.D. | 13/07/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Coup de jeune sur la Brigade de Gendarmerie »
Article suivant : « DECOS (Association de Défense de l’Environnement et de la Côte Sauvage) gagne des adhérents et de la crédibilité »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter