Le Croisic Infos

Les amis du Kurun ont tenu leur assemblée générale et élu un nouveau bureau

Le Président démissionnaire Georges Viaud a écrit une longue déclaration lue en début de séance, que vous pouvez trouver intégralement ici. L’association a procédé ensuite à l’élection du nouveau bureau.
Le Kurun croisière à l'île Dumet avec l'association Bol d'Air
Le Kurun croisière à l'île Dumet avec l'association Bol d'Air

Chers Amis du KURUN

« Je ne puis être parmi vous aujourd'hui contrairement à une habitude débutée en 2003. 

Vous savez pourquoi, je pense et je le regrette. 

Je vous informe de ma démission du bureau et du CA ; cette décision est sans appel. Je resterais adhérent tant que l'entretien et la préservation du KURUN seront réalisés selon les règles de l'art.

Un bateau bois classique et de grands voyages comme KURUN ne doit pas être traité par une somme d'incompétences, une ignorance profonde des connaissances techniques du bois, de l'architecture, de la construction navale et de l'entretien des bateaux en bois. 

L'entretien d'un tel bateau ne se fait pas avec un failli tournevis, un marteau mal emmanché, un pinceau qui perd ses poils. Une vis ne s'enfonce pas à «la parisienne».

Les idées simplistes ne devraient jamais avoir cours à bord de KURUN mais la simplicité oui.

KURUN possède en lui les germes de sa destruction. Malheureusement les ignorants imaginent très facilement que planter une pointe est à la portée d'un enfant de 5 ans. Eh bien non ! Là aussi il y faut la science d'un métier n'en déplaise aux béotiens.

Je pourrais citer 20 exemples de façons de faire inconvenantes ; comme ce qui m'a été proposé un jour : découper l'hiloire arrière du roof pour rendre l'accès à la cabine plus aisé en supprimant l'enjambement !

 

LES GRIEFS :

Je ne souhaite pas la polémique mais j'ai une peine énorme à maintenir le frein serré. Je vais donc m'en tenir au principal :

Vous avez pu voir KURUN accosté à la « Petite Jonchère ». Cela fait 21 ans qu'il en est ainsi ; ce n'est donc pas le fait d'une mauvaise humeur comme certains l’ont cru  

Pourquoi cet emplacement ? Par vents forts du nord et forte marée le bateau y est protégé du méchant clapot court du Traict surtout à l'emplacement de son amarrage face au CCC.

Il me semble qu'un minimum de concertation aurait évité ce genre de raisonnement erroné. 

Pour entretenir le mât, il est impératif de pouvoir disposer d'un espace couvert de 12x5 m ce que nous n’avons plus. Par ailleurs, nous disposions d'une remorque porte-mât don d'un chantier croisicais, le mât équipé fait environ 160 à 170 kg. Son transport est coûteux d'autant qu'il nous est dénié la propriété de la remorque nécessaire à son entretien. Là aussi un peu de concertation n'aurait pas fait de mal. (Cette remorque m'encombrant maintenant chez moi, elle finira donc à la ferraille).

En 2007, lors d'une réunion avec le maire de l'époque et quelques conseillers et chefs de service, au sujet de l'utilisation du hangar, j'avais compris les impératifs qui m'avaient été expliqués et j'avais accepté de ne plus remettre KURUN dans son hangar mais de le laisser au mouillage en eau quitte à ce qu'il soit bâché en hivernage. Par contre, j'avais expliqué  à Mr Le Maire que l'entretien du mât, des voiles et autres pièces du gréement ou éléments du bateau, exigeaient un abri, j'avais alors proposé, à minima, le montage d'un barnum ou équivalent. 

Mr le Maire m'avait alors assuré qu'à chaque problème qui se présenterait, il y aurait une solution. Heureuse époque où les autorités nous demandaient gentiment notre avis !

L'entretien du bateau est assuré par les seuls bénévoles de l'association, des milliers d'heure y ont été consacrés sans compter les déplacements et autres astreintes en découlant. Ce qui représente chaque année plusieurs milliers d’euros économisés par la municipalité et donc les croisicais. 

Il m’a été dit, en substance, que les bénévoles n'avaient pas à se plaindre car ce qu'ils faisaient, était leur plaisir. Or personne n'a dit que les bénévoles se plaignaient, ils font juste remarquer que le courrier de Décembre 2016 n'est pas de nature à les transporter d’enthousiasme. Ils auraient aimé être mieux considérés  c'est tout !

Ce qu'attendent les bénévoles… Ce ne sont pas quelques mots qui ne coûtent rien et n’engagent à rien, mais que le propriétaire du bateau manifeste un minimum de reconnaissance pour une association œuvrant pour le bien et les finances du Croisic. Comment ? 

En s'intéressant aux activités de l'association par exemple, quitte à les impulser et les accompagner comme cela se fait partout ailleurs ! Il vous manque des idées, regardez donc du côté de Piriac !

Ainsi, depuis 14 ans que je suis dans l'association, j'affirme que jamais, jamais, jamais, nous n'avons vu un membre du municipe venir nous encourager lorsque nous étions en carénage à La Turballe ou au Croisic ou encore au chantier de Couëron, et je compte sur les doigts d’une main ceux qui ont eu le courage de monter à bord... à quai. 

Il est reproché à notre association de ne pas en faire assez avec l'Office de Tourisme. J'avais initié avec M. Séverin des sorties pour les touristes. Cette fonction, nouvelle pour nous, ne peut se réaliser qu'avec un équipage nombreux de gens ayant la connaissance du bateau. 3 sorties ont été organisées avant le problème qui nous a stoppé dans notre élan alors que nous commencions à envisager un développement de cette activité en 2016... Mais sans savoir si les bénévoles allaient nous suivre, car cela reste une grosse contrainte. Je rappelle avoir toutefois précisé que notre association s’interdisait toute concurrence avec ceux qui en vivent, comme c'était le cas avec Jeune Ariane.

Contrairement à ce qu'imaginent les gens aux idées simplistes faire venir des jeunes dans une association est une ultra mauvaise bonne idée. MOI, j'ai la connaissance d'autres associations et ce dans la France entière. En conclusion, il ne faut pas espérer un engagement d’un jeune en tant que bénévole actif, s'il est en activité professionnelle. 

 − Bien d'autres griefs nous sont faits, la liste est longue et je ne veux pas vous ennuyer mais dans vos discussions avec les uns ou les autres vous en apprendrez davantage…  Quand on veut tuer son chien… !

Quant aux détracteurs, quand ils auront une connaissance suffisante du monde maritime associatif alors je pourrai considérer les choses autrement.

 

L'AVENIR :

Certains d'entre vous m'ont déjà demandé ce que je voulais faire ; pour moi c'est simple RIEN.

Plus exactement, si on a besoin de moi sur le plan technique, l’entretien, ou plus encore pour la navigation j'accorderai toujours la priorité au KURUN. 

Je veux bien rester adhérent.

Mais moi je n'en peux plus, je suis rincé, le ressort est cassé, et je ne souhaite à personne de se rendre malade pour le Kurun ! 

Je sais que certains d'entre vous souhaitent voir l'association continuer, j'ai senti les frémissements d'une reprise possible.

 Nous sommes tous mus par l'idée que KURUN ne devrait pas mourir, qu’il reste encore bien des choses à faire pour Le Croisic et ajouter au bon renom de notre cité. 

Nous voulons tous que se pérennisent, dans les esprits, l'aventure de Jacques-Yves Le TOUMELIN et de ses idées. 

Enfin, nous voulons tous bien considérer que comme le dit le célèbre écrivain et, le grand marin Yann Queffellec que « Le Croisic a la chance de posséder KURUN ». 

Association Les Amis du Kurun Bureau élu le 18 février 2017

Président Patrick Nalis

Vice-Président Régis Rulleau

Secrétaire Générale Joëlle Saint-Paul 

Secrétaire Adjointe Nathalie Caubel

Trésorier Mickaël Barreteau

Trésorier Adjoint Jean-Christophe Martin-Neuville

18/02/2017 | 1 commentaire
Article précédent : « Le Club de Croisière Croisicais organise un grand concours de godille »
Article suivant : « Le Club de Croisière Croisicais s’interroge :La plaisance a-t-elle un avenir au Croisic ? » »

Vos commentaires

#1 - Le 19 février 2017 à 07h00 par Georges Viaud, Le Croisic
Salut "Le Passé", bonjour "L'Avenir".
Tous mes compliments au nouvel équipage, et toi KURUN, beau, bon et fier navire, tu es de nouveau entre de bonnes mains. Nul doute que l'ensemble saura porter haut les couleurs du Croisic et maintenir cet esprit amical et convivial de l'ancien équipage. Il saura aussi oeuvré, à la pérennisation du souvenir de Jacques-Yves LE TOUMELIN et des créateurs de notre association, ses Amis d'enfance.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter