Le Croisic Infos

Les associations rentrent à la Maison

Le quartier La Ladure évolue mais reste peu attractif malgré sa proximité au centre ville, la Municipalité continue sa rénovation, et fait tourner les salles.

La majorité a présenté un projet le 12 juin, et a commencé de le faire voter en partie en conseil le 27 juillet. L'opposition a qualifié la marche de « rapide ».

Un diagnostic a permis de définir le quartier La Ladure comme regroupant de « nombreux équipements, mais souvent peu fonctionnels, vieillissants peu adaptés et parfois sous utilisés ».
Le foncier communal y est assez important ainsi que la possibilité de le compléter.
Le quartier étant déjà un pôle administratif, et un lieu culturel, la Municipalité entend poursuivre sur cette idée en l'intégrant mieux dans un circuit touristique, en mutualisant les moyens et en améliorant accès et visibilité.

Les propositions devaient tenir compte de :
- la réhabilitation de la salle Jeanne d’Arc et le transfert de la salle des fêtes au sein de celle-ci.
- la réorganisation et la mutualisation des équipements en prenant en compte le départ de la salle des fêtes, salle Jeanne d’Arc.
- la prévision de développement d’activités culturelles ou en lien avec la galerie Chapleau  sur la parcelle contigüe
- la requalification des espaces publics pour intégrer le quartier au circuit touristique du Croisic tout en identifiant avec clarté les entrées de ville.

Les solutions :
Plusieurs scenarios ont été étudiés comme par exemple conserver la salle des fêtes pour y accueillir les associations, et developper des logements sur le site actuel de la Maison des associations.
Le Foyer Emile Thibault pouvait être rénové, abattu et reconstruit ou complètement détruit sans être reconstruit.
 

Le scénario retenu est :

Un site unique pour les associations y compris celles  du foyer E.Thibault (Amicale des retraités, AVF, etc.) et de la salle des fêtes (théâtre, couture, AVF, etc..) sur l’actuelle bibliothèque-maison des associations. Une salle polyvalente neuve adaptée aux  activités de type répétition de théâtre, chant, danse...est prévue pour accueillir des représentations occasionnelles, sur la partie arrière de la parcelle.

La bibliothèque est installée au foyer Emile Thibault réhabilité.

La salle des fêtes migre dans la salle Jeanne d’Arc réhabilitée.

La construction d'environ 40 logements dont  12  sociaux sur le foncier agrandi par l'achat de deux parcelles est prévue sur le site de l'actuelle salle des fêtes.
 

Planning et budget

Trois phases ont été définies ainsi que leurs budgets respectifs  :
la réhabilitation du foyer Emile Thibaut et la migration de la bibliothèque (950 ke),
les travaux de remise aux normes de la maison des associations et de l'ancienne écoles (385 k€) et la construction de la salle polyvalente (560 k€) et
la création de logements sur le site de l’actuelle salle des fêtes (recette 440 k€).

En parallèle de ces trois séquences la requalification des espaces publics rues, espaces piétons, parkings et autres n'est pas le moindre poste (2950 k€).

Soit un total de 4 845 k€ de dépenses et une recette prévisionnelle de 440 k€ espérée de la vente de la salle des fêtes (les dépenses d'acquisition des deux parcelles de complément n'apparaissant pas ,faut-il supposer qu'il s'agit du solde de transaction ? L'adjointe à l'urbanisme refusant nous parler, nous avouons ici ne pas lui avoir posé la question nndlr).

On note que les travaux de réhabilitation de la salle Jeanne D'Arc,déjà votés,ne figurent pas dans ce budget.

Le conseil municipal du 27 juillet a déjà validé les travaux pour le foyer Emile Thibault pour un montant de plus de 1,6 M€ soit plus de 600 k€ de plus qu'annoncé le 12 juin dans la présentation de ce projet global.

L'opposition aurait souhaité plus d'échanges et de discussions sur le projet et plus de précisions quant à son financement de ce projet. Elle a regretté sa présentation fragmentaire par la seule présentation des travaux sur le foyer, et l'absence d'incription au débat d'orientation budgétaire.
Une discussion « vendra ou vendra-pas ?» s'était engagée concernant la salle des fêtes avec le maire. Michèle Quéllard refusant de confirmer une décison de vendre.

Auteur : LY | 30/07/2015 | 6 commentaires
Article précédent : « Le numéro 3 des Echos du Croisic est sorti »
Article suivant : « Les « bonnes raisons » de la Mairie pour « se méfier » du Croisic-infos »

Vos commentaires

#1 - Le 04 août 2015 à 23h40 par Coco44
"Un site unique pour les associations"
quel surface ?, un forum bis ? Et surtout pour combien de sous-sous ?
Ne me parler par des chiffres ci-dessus, ils sont toujours en dessous de réalités, comme d'habitude.

"La bibliothèque" pour 1 million d'€ qui dit mieux ? 2 M€ à gauche, 3 M€ à droite, 4 M€ au fond; adjuger!, vendu !!!

"La construction d'environ 40 logements dont 12 sociaux", des logements vides 9 mois sur 12 et pour les sociaux, vu le nombre d'emplois au Croisic à l'année, j'en doute !!!

"La salle des fêtes migre dans la salle Jeanne d’Arc", je dirais plutôt, la salle des fêtes doit pouvoir faire rentrer des sous-sous dans la grosse popoche du Croisic grace à sa vente afin de réaliser de très gros projets pharaoniques, d'où sa migration forcée ou plutôt son expulsion !!!


C'est pour toutes ces raisons que la ville du Croisic vous présente son nouveau film : "La Folie des Grandeurs 2", un remake avec dans le rôle Principal Mme Quellard et ses amis de la majorité municipale. Tous, veulent une seule chose, jouer avec l'urbanisme, le tout, en endettant ses concitoyens. Mais, les croisicais continueront-ils à ne rien dire ? Une rébellion se mettra t-elle en place face à cette folie furieuse ? Qui gagnera ?

Réponse prochainement...
#2 - Le 06 août 2015 à 08h44 par arcroazig, Le Croisic
JUSTE UN DETAIL
La salle Jeanne d'ARC restaurée n'aura pas les mêmes fonctions que la salle des fêtes.
Un salle de théâtre mais juste pour jouer devant du public (Pas de répétitions, de préparations...)
Une salle de conférence pour suppleer à la faible capacite de CHAPLEAU
Une salle de reception louée à tous pour mariage, baptême, communions et autres fêtes...
IL FAUDRA TROUVER AILLEURS, LA SALLE OU L4ON PEUT PREPARER POUR LE FUTUR
#3 - Le 13 août 2015 à 16h59 par Michel Legal, Le Croisic
Je suis comme l'internaute qui commente l'article sur le conseil municipal. Moi aussi je me suis fait avoir par la promesse de la liste Quellard de conserver la salle des fêtes. J'ai cru naïvement à ces engagements et je suis l'une des 69 voix qui aurait du être plus méfiant face aux nombreux mensonges de cette liste.
#4 - Le 27 octobre 2015 à 10h34 par Catherine Barre Gascoin, Le Croisic
Le seul point positif de ce plan de travaux démesurés, c'est que les nouveaux logements ne vont pas, pour une fois, saccager le peu qui reste de nature sur la presqu'île.

Pour le reste, 2 remarques :
- ce n'est pas en "faisant mumuse" avec les bâtiments du Croisic et 3 coups de peinture que la ville va créer de la valeur bénéfique à l'économie du Croisic, des emplois, de nouveaux habitants productifs, avec des salaires à dépenser dans les commerces, des enfants pour l'école, etc, etc...
- avec de telles dépenses encore, ce n'est pas demain la veille que les impôts faramineux de la ville vont baisser.

Contrairement à ce que la mairie veut nous faire avaler pour justifier ses dernières manoeuvres foncières (l'achat du terrain de la Pierre Longue pour près d'1.5 mio quand même...), le récent lotissement du puygaudeau a permis à des Croisicais d'accéder à la propriété (ce qui est déjà bien), mais il n'a pas attiré une seule nouvelle famille au Croisic. Ensuite, les logements sociaux construits au Croisic sont remplis par les offices HLM des villes voisines sans que la mairie n'ait rien à redire. Espérons qu'elle ait au moins prévu de quoi intégrer les cas sociaux parachutés ici sans but ni attache. Pour le moment, à part de nouvelles aides sociales financées par l'argent public, je ne vois pas bien ce que Le Croisic a à leur offrir.

La pénurie des emplois et les impôts monstrueux, voilà ce qu'il faudrait changer prioritairement ici pour que Le Croisic garde sa jeunesse et fasse envie à de nouveaux venus volontaires! Mais pour ça, encore faut-il avoir l'envie, les idées (ou à défaut, l'intelligence d'accueillir celles des autres) et le courage.
#5 - Le 17 novembre 2015 à 03h23 par J.BOURGLAN, Le Croisic
Madame Gascoin,
S'il est "normal" que vous exprimiez,
en tant que membre de l'opposition,vo-
tre désaccord avec les projets
immobiliers inclus dans le programme
de la majorité;je reste très perplexe
face à cette obstination de votre part
à jouer l'effarouchée pour une personne
qui connaît très bien les difficultés
auxquelles sont confrontées les muni-
cipalités (désengagement financier de
l'état,obligation de respecter 20% de
logements sociaux...etc);Vous me
répondrez:j'ai mal avalé les 69 voix
des dernières municipales?Mais une
opposition doit elle se permettre
d'être en permanence dans le rejet de
toutes décisions prises par la
majorité? Au soir du dernier scrutin
j'avais entendu ces mots:"Nous serons
une opposition d'ouverture,étudiant
les propositions de la majorité pour
le bien-être de nos électeurs ;Plusde
20 mois ont passé et les critiques
et fausses informations de votre
groupe politique prouvent cette impos-
sibilité à tous échanges positifs;
Enfin ce qui me choque dans votre com-
mentaire, Madame, c'est votre
ignorance (car c'en est une!)concer-
nant l'habitat à loyer modéré; Vous
n'avez pas fait ,je le pense, une bonne
étude sur la situation financière des
personnes y résidant. Nous n'avons pas
un balcon sur la Plage Benoit, mais
nos revenus comme ceux d'autres rési-
dents ne nécessitent aucunes aides
de l'état pour vivre !!
Notre bailleur respecte le bon
entretien de ses immeubles et Madame
Le Maire n'omet pas de prendre
régulièrement des informations près
de notre association de locataires.
Etre propriétaire n'est pas toujours
source de richesse; Etre locataire
dans un logement social n'est pas un
signe de pauvreté, classé à tort en
cas social !!
salutations
J.Bourglan
#6 - Le 10 décembre 2015 à 22h39 par Catherine Barre Gascoin, Le Croisic
Bonsoir M. Bourglan, Vous êtes vous même dans l'erreur : 1- Je ne m'exprime pas en tant que membre de l'opposition mais en tant que citoyenne du Croisic. Pour votre gourverne, je ne suis pas élue d'opposition et je ne fais même pas partie des membres de l'association "Pour que Vive Le Croisic". 2- Je ne suis ni obstinée, encore moins effarouchée. Simplement scandalisée par des faits M. Bourglan, qui n'ont rien à voir avec la politique désintéressée, ni le bien commun. Quand je les constate, je les dénonce. De la même manière que je salue ce la majorité fait de bien (relisez mes posts ici, je vous en prie. Rappelez vous aussi l'ensemble de mes propos à Mme Quellard en réunion de quartier puisque vous y étiez). Alors votre couplet sur mon prétendu rejet de la majorité, vous pourrez me le servir quand il sera justifié. 3- Pour votre information : je suis arrivée définitivement au Croisic en 2012, sans aucune idée préconçue, ni aucun a priori sur Madame le Maire. Pragmatiquement, j'ai observé, écouté, constaté, rencontré la majorité aussi, échangé avec elle... Bref, mon opinion, je me la suis forgée sur des constats. Pas sur je ne sais quelles idées partisanes que vous semblez vouloir me coller. 4- Autre chose : ce qui me permet la liberté de ton et ce qui donne je crois, un peu de crédibilité à mes opinions, c'est que JE SUIS LIBRE ! Je ne dois rien ni n'attends rien non plus de la mairie à titre personnel. Je dis tout haut ce que nombre de Croisicais pensent tout bas, faute d'avoir cette liberté malheureusement. 5- Pour finir, vous n'avez rien saisi de ce que je dis concernant les logement sociaux. J'y ai moi même de la famille et des amis qui les habitent au Croisic. Merci, je sais ce que c'est ! Je vous parle moi des cas sociaux récemment parachutés des grandes agglos au Croisic. Vous êtes au courant ? Crée-t-on des emplois qui leur permettraient de trouver ici un équilibre durable ? Vous avez la réponse ? Moi non, je m'en inquiète, je ne demande qu'à être rassurée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter