Le Croisic Infos

Les beaux arts de Batz

Cinq artistes ont investi la salle des fêtes de Batz-sur-mer. Un mélange de styles et de genres associés-dissociés entre sculptures et peintures.

Transparence et mouvement

Patrick Campas
Patrick Campas

En entrant dans la pièce, l’œil est immédiatement attiré par les personnages de Chantal Dréanic, drôles de figurines dont nous avons déjà parlé *. Réalisées en pâte d’argile sous armature et peintes à la main, ces scènes de vie souvent très singulières dans leurs postures, paradoxalement figées dans leurs mouvements sont d’une rare fantaisie. L’artiste est autodidacte, elle a fait aussi le choix de laisser ses protagonistes sans figure pour laisser l’imaginaire de chacun placer les traits qu’il estime devoir se dessiner.
L’œil va ensuite être dirigé sur le flan droit de la pièce, où décidément, les portraits de femmes de Patrick Campas squattent les expositions de la Presqu’île *. Le trait est sûr, l’inspiration est la femme, on l’aura vite compris. Mais jamais vraiment entière, un peu dénudée, mais sans plus, pour laisser la transparence et l’imaginaire s’installer. C’est tendre, délicat et surtout très sensuel.

Ursidés et mica

Puyca
Puyca

Retour au centre de la pièce pour découvrir le travail de Chantale Moysan, nom de scène Chamoy. Cette artiste qui vit au Croisic s’est tournée par hasard vers la sculpture lors d’un stage à Paris. Si elle s’adonne à sa passion depuis dix, ici, à Batz, ce n’est que sa seconde exposition à dominante «  ours ». On trouve aussi des chapeaux et des chemises en… terre cuite. Elle ne propose à Batz qu’une petite partie de sa production dont le registre plus large, notamment des bronzes, mériterait une salle entière dans un bestiaire ursidé.
Native de l’île Feydeau à Nantes, la désormais Guérandaise Puyca pour sa proposition a installé une déclinaison de panneaux de la ville qui l’a vu naître. Sur des dégradés de bleus, ses tableaux s’offrent au regard comme des affiches.
Enfin, Sophie Joubert conjugue dans ses œuvres-voyages une peinture où elle incruste du mica ou des morceaux de verre teints, pas seulement pour donner du relief aux personnages ou aux paysages, mais pour apporter une touche de fantaisie un peu magique à l’ensemble.

Relire : http://www.guerande-infos.net/l-expo-du-groupe-de-recherche-artistique-de-guerande-23-43-638.html

Pratique :

Jusqu’à dimanche 20 mai  Les Beaux-Arts de mai , quatrième du nom à la salle des fêtes de Batz-sur-Mer (rue de la plage) Entrée libre.
Ouvert de 10 h 30 à 12h30 et de 14 h 30 à 19 heures
 

Chantal Dréanic
Chantal Dréanic
Sophie Joubert
Sophie Joubert
Auteur : JRC | 17/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-mer : le « Dessin » verni de Gérard Boulfray »
Article suivant : « Batz Festival des Nuits salines 2012 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter