Le Croisic Infos

Les Bélugas : dur apprentissage chez les tireurs d’élite

Montée dans le groupe B du championnat France Darts, suite à ses exploits lors des finales nationales à La Rochelle en juin dernier, l’équipe croisicaise et son capitaine, Eric Lesot, vient de finir la première phase de la compétition avec un total de deux victoires pour quatre défaites.

Ce n’est pas un seul palier, mais bien deux divisions d’un coup que les Bélugas ont gravi l’espace d’une saison. Une décision déterminée par le superbe résultat rapporté de La Rochelle, dont le maire a fait écho lors de la cérémonie des vœux à la population, mais aussi par une certaine lassitude du niveau du groupe D, et le retour du meilleur joueur ayant évolué sous les couleurs croisicaises, Fabrice Ihopu. Deux joueurs n’ont pas poursuivi l’aventure, mais en plus de son « géant du pacifique », les Bélugas ont également accueilli Frédéric Aubineau. Jimmy Rouaud, Gilbert Le Bihan Pennaroz, Jean-Michel Massin et Eric Lesot, nommé capitaine, ont décidé de relever le défi, quitte à sacrifier une nouvelle participation aux finales nationales à La Rochelle en cas de mauvais classement.
Et pour ce qui est de se frotter à des joueurs plus forts, les Croisicais n’ont pas été déçus par les six matches de la phase initiale.  À noter que dans cette poule de sept, chaque équipe rencontra les autres trois fois. Avec deux victoires et quatre défaites, ils s’en sortent honorablement. Mais à l’image du dernier match perdu sèchement à domicile, 3-14, contre le leader Pornic, les Bélugas ont pu mesurer l’écart avec les meilleurs. Les visiteurs, Anthony Gauthier, Olivier Créac’h, Thomas Henry et Grégory Morlet, ne leur ont laissé aucune chance. « Notre but, c’est de monter en A l’année prochaine. À ce niveau, il ne faut plus faire d’erreur et beaucoup taper la bulle », confie le capitaine de Pornic.
Pourtant, en battant à Saint-Brévin l’équipe qui compte dans ses rangs deux championnes de France, l’équipe du Bistro de la Place a montré qu’elle pouvait hisser son niveau de jeu. « Il faut être au top et on essaie de tous progresser et d’apprendre en faisant tourner lors des matches. Avec un peu plus de concentration et de réussite, on peut arracher plus de manches lors de la seconde phase », explique un Éric Lésot, résolument positif.

Auteur : YD | 08/01/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Bons résultats des Croisicais au Championnat interrégional de développé couché »
Article suivant : « Running Club : trois nouveaux membres au conseil d'administration »

Vos commentaires

#1 - Le 09 janvier 2012 à 12h50 par jm, Le Croisic
courage rico a toi et a tes partenaires ; l apprentissage a ce niveau est diffcile mais ne peut qu etre benefique pour l equipe . la saison va etre longue mais je sais qu avec vous on a encore de superbes matchs a voir et surtout de belles victoires !!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter