Le Croisic Infos

Les clients du port ne laisseront pas filer 45 863 euros

Augmentations des tarifs, excédent d'exploitation et débat avec Max Palladin, directeur de la SAEM ont permis à la société des clients du port du Croisic de s’exprimer sur tous les sujets. Organisation, détermination, légalité, efficacité. La petite Armada ne fait pas dans la promenade. Elle est bien décidée à repêcher la somme de 45 863 euros détenue par la Mairie.

Ce 5 mai se tenait l’assemblée générale des sociétaires de l’ACPC Association des clients du Port du Croisic. L’association se dit être l’interface entre le client et l’autorité gestionnaire. Elle assure la défense des intérêts des usagers passionnés et est totalement apolitique. Elle avait invité Max Palladin directeur de la SAEM et Gérard Le Cam lequel était excusé. Dans son rapport moral le Président rappela que l’augmentation des tarifs de 9 à 14 % n’était pas acceptable en regard des améliorations effectuées. «  On veut nous calquer sur les tarifs de La Baule-Le Pouliguen mais La Baule Le Pouliguen ce n’est pas Le Croisic. » Pour les plaisanciers il n’y a pas la contrepartie d’une augmentation d’environ 150 euros annuels et la suppression des passeports 5 nuits représente également environ 150 euros.

Les 45 367 euros d’excédent d’exploitation de l’ancienne gestion ont été versés à la Ville. Pour le Président « Danièle Charlot avait informé l’association il y a plusieurs mois il y a 40 000 euros disponibles que voulez-vous que l’on en fasse ? Des suggestions ont été faites et depuis rien. »
Aussi dans un courriel adressé à Gérard Le Cam le 2mai le président rappela : « La Commune avait bien perçu 45 367 euros du Conseil Général ce qui correspond à l’excédent d’exploitation de la régie municipale. Quand, comment la Commune entend-elle apporter son soutien au développement du port de plaisance, poumon économique du Croisic ? »
En réponse dans un mail adressé le 4 mai Gérard Le Cam élude la question des 45 367 euros mais précise que la Commune « s’est engagée dans la SEAML à hauteur de 50 000 euros 8,33 % du capital, il rappelle que la SAEML a engagé des travaux de mise aux normes de la criée, et pour la plaisance l’installation dans quelques jours d’un ponton coté cale de carénage, la commune aménagera un parking provisoire réservé aux remorques et bateaux. Il précise que la mise à l’eau des bateaux sur la cale du parking du 8 mai deviendra payante dans quelques semaines. »
Le Président de l’association rappela que la municipalité a entamé une action en justice pour réclamer au Conseil Général 1 million d’euros de dommages et intérêts au titre du contrat de résiliation de concession anticipée. «  Comment peut-on être associé avec le Conseil Général dans la SAEML et intenter une action en justice contre eux ? » fit-il remarquer.

Un vrai dialogue avec la SAEM

Max Palladin directeur de la SAEM engagea un dialogue constructif avec les participants. Il expliqua que la SAEM n’était pas là pour rémunérer les actionnaires mais pour faire avancer les choses. Il réclame un peu de temps car il est là depuis seulement 18 mois et le dossier pêche devait être traité prioritairement. Il est venu avec quelques bonnes nouvelles. Il explique que la SAEM n’a pas le pouvoir de police mais que le Conseil Général mettra en place un agent assermenté. Il rappelle la difficulté et les coûts pour traiter les sédiments avec rejet en mer ; et multipliés par 10 quand les sédiments sont contaminés et doivent être traités à terre. Un échange se fait avec les participants, quelques idées sont lancées comme le carénage à La Turballe beaucoup mieux équipée, sous réserve d’une petite remise tarifaire pour compenser le déplacement. Max Palladin terminera en annonçant qu’il n’y aura pas d’augmentation en 2013 sinon celle de l'inflation, et que 2 % de la hausse de 2012 seront décalés d’un an.  « Nous allons également relancer les passeports 5 nuits avec 15 ports de la région à seulement 6 euros au-dessus de nos tarifs».
 

Auteur : JBR | 06/05/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Hervé Aubry vainqueur en solitaire »
Article suivant : « Nombre d'adhérents record pour le club de croisières croisicais »

Vos commentaires

#1 - Le 10 mai 2012 à 12h18 par canaries
je ne doute pas un seul instant que la question va revenir au conseil municipal

il va bien falloir que Mme le Maire donne une réponse....vaseuse comme d'habitude et à l'image du port
#2 - Le 15 mai 2012 à 10h09 par chasse&peche, Le Croisc
canaries aussi nul que d'habitude dans son rôle, et ses commentaires, de donneur de leçons
Notre rond de cuir local dans sa hargne habituelle contre le maire, va se calmer enfin !
Pépé va pas tenir la distance et encore s'il sait où il est le vieux
#3 - Le 25 mai 2012 à 15h22 par pecheur
Dire des idioties, de nos jours où tout le monde pense réfléchir profondément, c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante.
Ils m'épuisent ces nantis de plaisanciers à pleurnicher tout le temps. Heureusement qu'ils ne doivent pas p^cher leur salaire eux... Pffff. Au secours, à l'assassin, MA CASSETTE, MA CASSETTE !!!
#4 - Le 25 mai 2012 à 17h41 par nichette
"port de plaisance, poumon économique du Croisic". Mort de rire...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter