Le Croisic Infos

Les écolos ne veulent pas d'hélicos le 31 août

Pour la journée calme les écologistes souhaitent que le maire de la Baule interdise le survol des marais salants le 31 août par les hélicoptères prévus pour la fête départementale de l'agriculture.
26/08/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « BATZ : Le Pardon change d'association »

Vos commentaires

#1 - Le 27 août 2014 à 07h40 par LJ
L'intention est louable. Mais pour aller jusqu'au bout de cette logique, ne faudrait-il pas interdire l'utilisation courante de bulldozers pour nettoyer les vasières et revenir aux pelles et paires de bottes ?
#2 - Le 24 septembre 2014 à 01h22 par aspasie, AthÈnes
Pas dénué de sens « LJ », on pourrait aussi pousser la réflexion jusqu’aux voitures utilisées par les paludiers pour se rendre dans leurs salines. Certaines doivent contribuer à l’effet de serre (forte émission de CO2 + forte consommation de carburant), d’autres doivent polluer les sols (fuites d’huile et autres). On peut aussi parler des motopompes diesel, des matériaux composites des outils, comme les manches en fibre de carbone (la fibre de carbone est un matériau qui ce recycle difficilement), etc… On peut aussi porter notre réflexion sur la qualité de l’eau des marais. Si la qualité de l’eau du traict a encore fait parler d’elle, qu’elle réflexion avoir, lorsqu’à la fin du chantier de l’aménagement de la RD 245, tout le monde a pu voir le va et vient des camions déplaçant les déchets de ce chantier, du rond-point de Kermoisan vers un terrain en zone natura 2000, en limite des salines à la sortie de Roffiat ? Certains diront que ces déchets étaient inertes et ont servis de remblais ! Etant donné qu’il n’y a eu aucune communication sur le traitement de ces déchets dont certains peuvent être bitumineux ou autres, il est donc facile de s’auto persuader qu’il n’y a rien à voir ! Sachant que l’entreprise qui a fait ces travaux, avait fait de même en juin 2010 sur un terrain en limite de la zone du Poull’go proche d’un dortoir aviaire (vous savez les oiseaux qu’on ne voit plus !), et de même en 2008 sur un terrain de St Molf, il n’y a donc toujours rien à voir !! Peut-on aussi avoir une réflexion sur les conséquences de l’exhaussement des RD 245 et RD45, sur l’écoulement naturel des eaux pluviales et la création de nouvelles zones humides ou bien sur le blocage de cet écoulement ou autre (la tempête xynthia est loin derrière nous et ne se reproduira pas !). On peut aussi avoir une réflexion sur le brûlage des herbes sur les talus (cependant indispensable dans la lutte contre le baccharis). Baccharis dont la floraison et la fructification a lieu d’aout à novembre, donc, ne pas le couper durant cette période sous peine de disperser encore plus de graines. L’hiver est plus recommandé, d’autant que le terrain humide permet un arrachage plus aisé, sachant que le travail du cheval peut remplacer celui des engins. Une deuxième coupe est à effectuer au printemps sur les jeunes pousses. Pourtant ce n’est pas ce qu’on lit dans les journaux ! Les personnes dites « écolo » ont elles ces réflexions ? A mais oui, j’oubliais !! Elles ont toutes le nez en l’air à regarder ce méchant hélicoptère qui fait du bruit au-dessus des marais salants ? A hypocrisie !! quand tu nous tiens !!!!!!!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter